Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Sacrificium

Chronique de Sacrificium

Xandria  - Sacrificium (Album)

Sacrificium



En 2014, Xandria, groupe de métal symphonique, ajoute un nouvel album à sa longue discographie dont la véritable valeur ne s’est révélée qu’en 2012. Par ce Sacrificium, le groupe témoigne de ses progrès en traitant du déclin de l’humanité.

1/ Le Phénix renaîtra de ses cendres
« This world is dying » Ce vers à lui seul résume cet album dans sa totalité. Xandria s’indigne de la destruction de la Terre par ses propres habitants qui polluent, chassent, et s’entretuent. Il est affligé par ce temps où l’Homme regarde toujours à travers le viseur d’une arme, animé par l’amour ou la haine, la conviction ou l’avidité, un temps où le journal de 20 heures est devenu le plus violent des programmes télévisés, où les images d’un pays en ruines, d’un visage d’enfant terrorisé tourné vers des combattants ou d’un amoncellement de cadavres sont devenues quotidiennes. Pour toujours et à jamais le cœur des humanistes pleure pour ce monde à l’agonie. Assez !

Présenter ce tableau apocalyptique en larmoyant n’avance à rien. Xandria évite de tomber dans la lamentation inutile et présente une vision optimiste: la justice et l’humanité meurent pour renaître plus puissantes ! Ce monde détruit par ses propres habitants est assimilé au Phénix qui se brûle lui-même pour renaître de ses cendres : « My end now is just a new life for you all. This is my promise, my sacrifice
Le propos de Xandria est donc nuancé, tout comme l’est sa musique: le rythme déchaîné sur Nightfall, Stardust, Betrayer, Until the End, Little Red Relish, Temple of Hate ralentit sur les émouvants Dreamkeeper, Our Neverworld, le piano/voix Sweet Atonement, the Undiscovered Land et le superbe Come with Me.

2/ Une progression confirmée
On est bien loin du catastrophique Salome and the seventh Veil ! Sacrificium dure plus d’une heure, et ne contient aucun remplissage ou répétition inutile. C’est excellent ! Seuls deux petits bémols à noter : certaines paroles comme « but it’s OK » ou « everyday a new sensation » font tâche au milieu de la poésie du reste de l’œuvre, et l’enchaînement des thèmes de Betrayer est laborieux. Mais ces deux petites fautes dans un album d’une telle qualité sont rapidement pardonnées.

Xandria prend Nightwish, pionnier du genre, pour exemple depuis l’album NeverWorld’s End. En effet, les instrumentalisations celtiques sur The Undiscovered Land, Until the End et Temple of Hate rappellent l’album Ocean Born. S’inspirer de ce leader a porté ses fruits puisque la musique du groupe a décollé depuis 2012: voix mezzo soprano, orchestrations, chœurs…! Même l’imagerie du groupe s’est améliorée ; les pochettes ne sont plus simplistes, dorénavant, elles sont très travaillées. L’artwork de ce Sacrificium représente les murs d’une vieille église aux couleurs froides et sombres contrastant avec un lumineux et flamboyant phénix aux ailes rouges et dorées. Xandria a trouvé sa vitesse de croisière !

(1) Modifier l'article
par Waifai, le 12 juillet 2015
Voir toutes les chroniques de Waifai


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
Waifai  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Sacrificium - Infos

Voir la discographie de Xandria
Infos de Sacrificium

Sortie : 2 mai 2014
Genre : Gothique Metal
Label : Napalm Records
Playlist :
1.  Sacrificium
2.  Nightfalllisten
3.  Dreamkeeperlisten
4.  Stardust
5.  The Undiscovered Land
6.  Betrayer
7.  Until the End
8.  Come with Me
9.  Little Red Relish
10.  Our Neverworld
11.  Temple of Hate
12.  Sweet Atonement
écouter : Ecouter l'album

Xandria

Albums chroniqués :
Chronique de Sacrificium
Sacrificium
2014

Chronique de Salomé - The Seventh Veil
Salomé - The Seventh Veil
2007

Xandria
Xandria
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Metal symphonique
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Epica
Epica
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Moonbathers
Moonbathers
2016

Chronique de Lucidity
Lucidity
2006

Delain
Delain
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Sacrifice
Sacrifice
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : Canada


Albums chroniqués :
Chronique de Astron Black And The Thirty Tyrants
Astron Black And The Thirty Tyrants
2010

Nightfall
Nightfall
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Grèce