Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Amoeba

Chronique de Amoeba

Hacride  - Amoeba (Album)

Espoir français



Après un Deviant current signal impressionnant de technique et de plans kamikazes, Hacride revient en 2007 avec Amoeba ou une révélation de plus pour le groupe poitevin.
Tout d'abord, j'aimerais préciser que, étant de la région du groupe, je connais depuis pas mal de temps mais je n'ai pas pu encore les voir en live snif..."Perturbed" commence avec son entrée douce vite coupée par un riff très violent et l'arrivée du chant qui, il faut le préciser, est bien meilleur que sur l'ancien skeud; dingue les progrès du chanteur! Une chanson qui envoie tout du long, très prog comme sait si bien le faire le groupe, un must-have de puissance au chant impeccable et au refrain incroyable.
On enchaine avec "Fate" et sa petite intro à la guitare, assez espagnole et paf, pareil que sur "Perturbed", grosse entrée énorme avec un couplet des plus violents et toujours ce chant bien vénére. A noter, on discerne nettement la basse au jeu très intéressant! Le groupe enchaine et vers les 2:40 on se tape un solo à la Meshuggah énorme trop barjo et speed accompagné de ce riff bien puissant; la coupure acoustique est une brève pause permettant à la suite, plus mélodique, de surprendre l'auditeur. Le morceau se termine avec le refrain impressionant. Vraiment impressionnant.
"Vision of hate" est une nouvelle fois un morceau excellent toujours prog et très varié. Un break intéressant marque le morceau, break en arpège qui a le mérite de détendre un peu avant un final assez rock.
Là, c'est la tuerie. "Zambra" arrive et elle démontre tout le potentiel de Hacride. Chanson reprise du groupe de world Ojos de brujo qui participe d'ailleurs au morceau. Ce titre, que l'on pourrait qualifier de flamenco-métal est vriment super original avec le chant des membres de Ojos de Brujo très festif et très rapide avec cette musique très métal entrecoupée de passages flamenco dont le superbe break vers la fin du morceau très espagnol. Le chant porte le morceau avec la musique, très rapide et excité. La fin, monstrueuse, fait vibrer avec ses plans de guitare tordus si chers à Hacride. Enorme.
"Liquid" est un morceau ambiance qui se doit reposer l'auditeur après cette salve de violence. Pari réussi avec cette utilisation des guitares et des atmosphères rapprochant le son de l'eau. Vraiment très doux et reposant.
"Cycle" est un des meilleurs morceaux de l'album avec son entrée monstrueuse, guitare sèche très mystique mais sobre et ces guitares telluriques. Gros blast avant couplet toujours très recherché et ce chant caractéristique vraiment bien travaillé. Le morceau est excellent au niveau de ses variations, notamment ce passage détendu où la basse prend son essor. Nouveau break vers la fin qui pose une ambiance également assez tendue avant une fin vraiment énorme à la "Where dragons dwell" de Gojira avec ce chant des profondeurs.
Le titre "Deprived of soul" s'enchaine sans temps morts et témoigne ncore de la maitrise des poitevins en matière de composition avec ce couplet assez inspiré de Meshuggah et ses multiples variations de tempos, de riffs. Une nouvelle fois, le groupe marque une pause avec un passage très lancinant au chant désespéré. La fin est une sorte de commencement, je ne saurais expliqué pourquoi mais quand débute "Strength", on croirait qu'on est resté dans le même titre. "Strength" est un morceau tout en force (facile je sais, mais il faut rattraper ses confrères). Vraiment très bon avec un refrain au chant élancé, très aérien et aux passages encore très atmo.
"Ultima necat" commence en douceur et rappelle le Neurosis de The Eye of every storm, très posé, à la limite du post-rock, le titre est vraiment excellent au niveau de l'atmosphère et se fait crescendo jusqu'à "On the treshold of death" qui arrive sans temps mort une nouvelle fois. Très prog, le titre débute avec un chant aux effets étranges, assez mystiques avant le chant typique assez hardcore du chanteur. Le refrain est l'édifice avec un rythme lent soutenu par un chant assez lyrique qui dévoile toute sa magie la 2ème fois qu'il intervient. Chnt clair très aèrien avec de la musique sobre derrière: vraiment planant. Le petit solo nous entraine vers un passage plus violent avant une pause marquant l'arrivée DU riff de la chanson, riff coupé par un passage encore ambiancé. Ce riff progresse dans l'atmosphère avec des voix en fond discrètes mais bien présentes. Il se fait crescendo, s'accentue dans la poèsie et fait rêver.
Hacride c'est un peu le Gojira du début: un groupe français de métal original qui promet vraiment et qui possède un potentiel international énorme. Avec Amoeba, le groupe lance une bombe dans la scène de l'Hexagone; une musique très travaillée, une bonne production, une réputation en live, le groupe a tout pour plaire et il serait vraiment dommage de ne pas les encourager



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


excellent !
dans une veine similaire, jettes une oreille à Klone si tu ne connais pas déjà !

mar. 2 déc. 08- 21:12  
Je connais Klone j'adore toute le Klonosphere enfaite ;).
mer. 3 déc. 08- 14:37  
tu as la classe, garçon !
jeu. 4 déc. 08- 20:23  


Amoeba - Infos

Voir la discographie de Hacride
Infos de Amoeba
acheter sur Amazon
Sortie : 19 février 2007
Genre : Death Progressif
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Perturbed (05:02)culte !culte !paroles de Perturbed
2. Fate (04:56)à écouter en premierparoles de Fate
3. Vision Of Hate (05:37)paroles de Vision Of Hate
4. Zambra (Ojos De Brujo Cover) (06:48)à écouter en premierparoles de Zambra (Ojos De Brujo Cover)
5. Liquid (02:21)paroles de Liquid
6. Cycle (07:16)à écouter en premierparoles de Cycle
7. Deprived Of Soul (06:40)paroles de Deprived Of Soul
8. Strength (04:42)paroles de Strength
9. Ultima Necat (03:23)paroles de Ultima Necat
10. On The Threshold Of Death (07:33)à écouter en premierparoles de On The Threshold Of Death
écouter : Ecouter l'album



Hacride

Albums chroniqués :
Chronique de Back To Where You've Never Been
Back To Where You've Never Been
2013

Chronique de Lazarus
Lazarus
2009

Chronique de Lazarus
Lazarus
2009

Chronique de Amoeba
Amoeba
2007

Hacride
Hacride
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de The Violent Sleep Of Reason
The Violent Sleep Of Reason
2016

Chronique de Alive
Alive
2010

Chronique de ObZen
ObZen
2008

Chronique de Catch 33
Catch 33
2005

Meshuggah
Meshuggah
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Avant-garde metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Death
Death
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis