Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Antithesis

Chronique de Antithesis

Origin  - Antithesis (Album)

 9 
10



De manière totalement partiale le néophyte pourra juger cet œuvre, uniquement, comme un énième pas supplémentaire vers une débauche de bestialité toujours plus accrue. Pourtant face à ce mur définitivement hermétique pour leurs oreilles non aguerris, et peu désireux de franchir les aprioris sclérosant dans lesquels ils ont manifestement enfermés le Death brutal, ils continuent d’appréhender le genre comme un obscurantisme impénétrable où seul la vélocité, l’agressivité, la furie se doivent de s’affronter dans, ce qu’ils croient être, une cacophonie où l’escalade de rapidité, de haine, de rage est un défi sans cesse repoussé. Négligeant ainsi certains aspects primordiaux, tels que l’extrême technicité de certains de ces groupes, le profane préfèrent, souvent, se contenter d’obéir aux instincts de ces premières impressions. Or s’il est une vérité évidente avec le genre, elle réside dans l’apprentissage et dans le temps nécessaire afin de pénétrer, au mieux, ces mondes, apparemment, dénués de toutes subtilités. Et quoiqu’on puisse en penser cet Antithesis, quatrième album des américains d’Origin possède indéniablement de ce remarquable raffinement délicieusement abscons.

S’inscrivant parfaitement dans le dessein musical de ces prédécesseurs, cette œuvre s’emploie à défendre un Death Metal brutal et technique. Dans une démarche similaire à Hate Eternal ou encore, dans une moindre mesure, à Nile ; Origin nous offre les dix versets intense d’une nouvelle bible posant les bases, quelques peu avant-gardiste, d’une nouvelle vénération méritée. Cette ultra technicité, cette ultra violence, trouvant son excellence dans une maitrise simplement ahurissante, s’affirme donc comme la nouvelle tendance d’une excellente nouvelle génération death.

En évoquant cette sublime hystérie brutale musicale, ainsi que son extrême technicité, entrer plus au cœur de cet œuvre apparait presque comme inutile. Il serait, en effet, vain de tenter de détailler l’excellence de titres tels que The Aftermath, Wrath Of Vishnu ou encore, par exemple, l’exceptionnelle Finite, morceaux dans lesquelles ces voix tantôt gutturales death, tantôt criardes putôt black s’invective dans un affrontement aux atmosphères schizophréniques et, ou, un John Longstreth derrière ses futs démontre des capacités incroyables, offrant, en étant méthodiquement dévastateur mais pourtant d’une subtilité rare, une réelle profondeur supplémentaires à ces titres, et, ou, les riffs remarquablement incisifs de Paul Ryan et de Jeremy Turner souligne efficacement cette profusion d’énergie d’un album à la fois merveilleusement belliqueux et à la fois étonnamment cohérent.

Hormis ces morceaux essentiellement vifs et destructeurs, le groupe excelle davantage encore dans les partis ou il ralentit de manière très infime sa cadence infernale pour un résultat légèrement plus « mélodique » (bien que ce terme soit peu approprié ici). Ses respirations fondamentales, parcimonieusement dispersés au sein de cette espace infini de véhémence superbe, renforcent encore ce sentiment dévastateur qui nous étreint délicieusement. Dans le final splendide d’un titre éponyme il s’appesantit, d’ailleurs, dans un tempo plus lourd nous proposant un moment tout simplement mémorable. Si origin nous offre les teintes subtiles de ces nuances minimes salutaires, il ne tombe pourtant jamais dans les écueils faciles saugrenus. En dehors de son Death brutal technique, en dehors de ses quelques ponctuations moins hardies, point de salut.

Si Antithesis s’affirme donc comme une des références incontournable d’une nouvelle vision Death Brutal Technique captivante, de ce fait Origin, quant à lui, en devient l’un des symboles les plus emblématiques.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 21 commentaires précédents
Je parle de Kolossus.
ven. 26 mars 10- 19:33  
D'ailleurs, si le coeur t'en dit je t'invite à jeter un oeil sur la chronique que j'ai publié sur cet album.
ven. 26 mars 10- 19:47  
Pourquoi pas ouais ! Je vais devoir chroniquer Reptilian de toutes façons donc ça peut être intéressant d'avoir ton avis sur le précédent en effet.
ven. 26 mars 10- 19:49  


Antithesis - Infos

Voir la discographie de Origin
Infos de Antithesis
acheter sur Amazon
Sortie : 1 avril 2008
Genre : Brutal Death Metal Technique
Label : Relapse Records
Playlist :
1. The Aftermath (04:39)à écouter en premier
2. Algorithm (03:32)
3. Consuming Misery (04:06)
4. Wrath of Vishnu (04:44)
5. Finite (03:08)à écouter en premier
6. The Appalling (02:55)
7. Void (00:40)
8. Ubiquitous (05:34)
9. The Beyond Within (03:20)
10. Antithesis (09:32)culte !culte !
écouter : Ecouter l'album

Origin

Albums chroniqués :
Chronique de Omnipresent
Omnipresent
2014

Chronique de Entity
Entity
2011

Chronique de Antithesis
Antithesis
2008

Origin
Origin
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Phoenix Amongst The Ashes
Phoenix Amongst The Ashes
2011

Hate Eternal
Hate Eternal
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis


Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Death
Death
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis