Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Carnivore Sublime

Chronique de Carnivore Sublime

Benighted  - Carnivore Sublime (Album)

Autopsie d'une défloration anthrophage...



Et de sept pour Benighted qui nous revient en pleine forme et pas qu'un peu. Bon, Asylum Cave enquillait sévèrement, mais là, on est proche d'un déchainement furieux de violence à l'état pure. Carnivore Sublime est ainsi, un condensé de brutalité sévère cheminant vers un groove monstrueux et implacable que l'on avait pas revu depuis un certain Icon.

Inhumain, cet album l'est certainement mais on prend ainsi un certain plaisir à ingurgiter cette décharge orgasmique et complètement hystérique. Le terme est lâché, ce nouvel album de Benighted est hystérique et aligne un nombre impressionnant de plans frisant l'indécence. C'est simple, chaque titres est un morceau de bravoure à lui simple, enchaînant riffs massifs et autres breaks à la lourdeur tétanisante. Aidé en cela par une production au diapason, gracieuseté du Kohlekeller Studios (Benighted, Powerwolf), les musiciens s'évertuent à aller toujours plus loin dans l'agressivité quitte à titiller d'autres sphères metalliques.

"Spit" en featuring avec Kvaforth de Shining ou le début tumultueux de "Defiled Purity" flirtent avec la turbulence nihiliste d'un black metal ombreux, tout en gardant cet aspect proprement dérangeante et craspec. Kevin Foley livre ici une partition impériable à la batterie en se montrant comme un atout de taille dans l'existence d'un groupe au groove retrouvé (" Slaughter/Suicide" et sa basse clinquante ). Julien Trauchan, quant à lui, se montre toujours étincelant grâce à une palette vocale assez variée passant d'un chant hurlé et possédé à des gruiks sybarites.

Articulant ce Carnivore Sublime autour du concept cannibalisme et autre joyeusetés pathologiques et complètement immorales, la lassitude ne pointe jamais le bout du museau, grâce à quelques climax aériens bien placés faisant respirer l'ensemble. Benighted, se permet ainsi de jouer avec les styles et d'intégrer quelques plans hardcore d'un côté et de proposer des plans grind de l'autre.

Benighted inonde encore une fois la scène brutal death grâce à un savoir faire hors pair en hissant un oriflamme sanglant sentant bon la cohérence et l'homogénéité. Une œuvre mature et foutrement jouissive à posséder définitivement.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Carnivore Sublime - Infos

Voir la discographie de Benighted
Infos de Carnivore Sublime

Sortie : 14 février 2014
Genre : Death Metal
Label : Season of Mist
Playlist :
1.  X2Y
2.  Noise
3.  Experience your Flesh
4.  Slaughter/Suicide
5.  Spit
6.  Defiled Purity
7.  Jekyll
8.  Collection of Dead Portraits
9.  Carnivore Sublime
10.  Les Morsures du Cerbère
11.  June and the Laconic Solstice
écouter : Ecouter l'album

Benighted

Albums chroniqués :
Chronique de Necrobreed
Necrobreed
2017

Chronique de Carnivore Sublime
Carnivore Sublime
2014

Chronique de Asylum Cave
Asylum Cave
2011

Chronique de Icon
Icon
2007

Benighted
Benighted
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Aborted
Aborted
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Death Metal
Origine : Belgique

Rapports de concerts:

Dying Fetus
Dying Fetus
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Hellenic Terror
The Hellenic Terror
2007

Kronos
Kronos
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Harvest Floor
The Harvest Floor
2009

Cattle Decapitation
Cattle Decapitation
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Destinity
Destinity
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Carnivore
Carnivore
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis