Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Das Seelenbrechen

Chronique de Das Seelenbrechen

Ihsahn  - Das Seelenbrechen (Album)



Vegard Sverre Tveitan est un artiste qui a su marquer la scène Metal depuis plusieurs décennies.
L’un des fondateurs d’Emperor a toujours su s’occuper depuis l’arrêt du légendaire groupe de Black Metal.
Depuis 2006, il se rappelle au bon souvenir de ses fans, dans un registre qui se veut moins extrême mais plus varié que ce qu’il pouvait proposer avec Samoth et compagnie.
L’année 2013, qui voit la reformation d’Emperor, est également celle qui permet au compositeur de présenter son cinquième album solo.

« Das Seelenbrechen » est un opus qui ne surprendra pas totalement les connaisseurs de l’œuvre personnelle du norvégien. L’on y trouve en effet les différentes composantes qui ont fait le succès des albums précédents. Les vocaux hurlés, si particuliers qu’il est impossible de se tromper sur l’interprète, sont une fois de plus présents sur plusieurs morceaux et se laissent déguster avec plaisir, dès « Hiber » qui ouvre le bal. Les passages en voix claire apportent de nouveau une certaine nuance. Enfin, le son des guitares, caractéristique d’Ihsahn, est toujours aussi appréciable.

Cependant, dans un souci de ne pas présenter toujours la même formule, la place laissée aux innovations est assez conséquente. Tout d’abord, ce cinquième opus s’avère le moins Metal proposé par Ihsahn. Certains titres ont parfois de quoi dérouter à la première écoute. Comment ne pas être surpris en entendant résonner le très électronique et doucereux « Pulse », pouvant évoquer un Paradise Lost époque « One Second » ?

Ne se souciant aucunement des conventions, le norvégien a composé un album dans lequel chaque titre peut être appréhendé comme une pièce à part entière. Il est en effet tout à fait possible de n’écouter qu’un morceau, voire plusieurs, et, il me semble dans l’ordre qui plaira à l’auditeur. Cette déconstruction a de quoi s’avérer surprenante. Les titres s’enchainent sans être connectés les uns aux autres. Ou comment utiliser une liberté de forme assez singulière, mais qui déplaira sûrement à certains.

« NaCI » et son côté rock, avec un riff principal entêtant au possible et un passage plus aérien, laisse apparaitre les qualités indéniables de composition dont fait montre Ihsahn.
Certaines pièces sont bien plus sombres. Elles ressemblent souvent à des improvisations où la batterie de Tobias Ørnes Andersen tient une place de premier choix, comme sur « Tacit 2 » ou encore sur le final « See ». Quant au titre « M », il n’est pas sans rappeler quelque peu les Pink Floyd. Vous l’aurez compris, la variété est au rendez-vous.

« Das Seelenbrechen » est un disque qui risque sans nul doute de diviser. D’aucuns trouveront que les expérimentations d’Ihsahn sont bien éloignées de ce qu’il a pu proposer par le passé et ne sont que vanité, tandis que d’autres verront dans cette œuvre une affirmation de la liberté créatrice et des qualités indéniables de l’artiste norvégien.
Un disque qui ne laissera assurément pas indifférent.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Das Seelenbrechen - Infos

Voir la discographie de Ihsahn
Infos de Das Seelenbrechen

Sortie : 21 octobre 2013
Genre : Metal Progressif
Label : Candlelight Records
Playlist :
1. Hiber (05:12)
2. Regen (05:03)
3. NaCl (04:24)
4. Pulse (04:53)
5. Tacit 2 (04:58)
6. Tacit (04:36)
7. Rec (02:26)
8. M (04:39)
9. Sub Ater (05:15)
10. 10. See (07:29)
écouter : Ecouter l'album



Ihsahn

Albums chroniqués :
Chronique de Das Seelenbrechen
Das Seelenbrechen
2013

Chronique de After
After
2010

Ihsahn
Ihsahn
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Metal Progressif
Origine : Norvège

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Paradise Lost
Paradise Lost
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Dream Theater
Dream Theater
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Iconoclast
Iconoclast
2011

Chronique de Paradise Lost
Paradise Lost
2007

Symphony X
Symphony X
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Storm Within
The Storm Within
2016

Chronique de Glorious Collision
Glorious Collision
2011

Evergrey
Evergrey
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Metal Progressif
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Grace Decapitated
The Grace Decapitated
2009

Ellipsis
Ellipsis
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal Progressif
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Road Salt One - Ivory
Road Salt One - Ivory
2010

Pain Of Salvation
Pain Of Salvation
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Metal Progressif
Origine : Suède

Rapports de concerts: