Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Curse of the Haunted

Chronique de Curse of the Haunted

Dea Marica  - Curse of the Haunted (Album)

Au fil de l'eau...



Ah, l'Angleterre ! Berceau du Doom/Death durant les années 90 ! Mais une scène qui n'est plus que l'ombre d'elle-même. Les groupes anglais cherchent aujourd'hui un nouveau souffle pour instiguer leur musique si particulière, aussi rigoureuse que Buckingham palace et aussi recherchée que la cathédrale Saint-Paul.

Le pays reste tout de même un sol fertile et c'est donc sur une terre très humide, fragile mais remplie d'engrais que Dea Marica voit le jour en 2012. Très jeune formation donc, mais qui possède deux atouts dans son jeu : la présence en ses rangs de Roberto Mura (Urna : groupe italien incontournable de Black/Funeral Doom depuis 10 ans) et de deux albums en deux ans, dont le petit dernier sorti l'année dernière : "Curse of the Haunted".

Bien que d'origine anglaise, le groupe puise une partie de son essence en Italie avec la participation de Roberto Mura, d'où le nom Dea Marica qui n'est autre que la déesse romane de la rivière "Liri" qui traverse le centre du pays. Un choc des cultures donc qui attire toute mon attention.

L'artwork est de qualité, très sombre avec des photos de statues, de monuments abandonnés, le tout en noir et blanc. La pochette de l'album représente bien le sentiment de désolation de l'ensemble des compositions.

Les paysages qui se dressent devant nous ne présentent aucune couleur sur leurs façades, personne n'habite les lieux, le temps a fait son travail et tout est dépeuplé, érodé. Le tempo oscille entre tempo réellement lent et mid-tempo, comme pour marquer chacun de nos pas dans cette vision apocalyptique.

Pas de fioriture ici, pas de nappe de claviers et autres ornements, les murs sont bruts, les guitares sont incisives et lourdes, la basse est pesante et la batterie mène le tout avec une baguette de fer. Du Doom/Death à l'ancienne, sans artifice, loin du coup de l'approche actuelle d'un My Dying Bride. Les voix claires et gutturales sont tout simplement parfaites. La voix claire est profonde, mélancolique, comme pour mieux marquer la tristesse des lieux. La voix gutturale apporte une certaine rage dans la musique du groupe.

Il n'y a pas réellement de morceaux qui se démarquent, l'œuvre se lit d'une traite. Bien sûr, vous avez des tempos plus enlevés sur "Doom Bar", une mélodie particulièrement accrocheuse sur "The Last Goodbye", ou une introduction plus marquée sur "Edge of Darkness" ou "Dead and Damned", mais le schéma de base reste identique, sans pour autant être lassant.

Lentement, telles les eaux de "Liri", les anglo-italiens développent leur jeu, leur style. Dea Marica se permet même en fin d'album de reprendre un classique de la musique folk anglaise : "Lady Greensleeves" à la sauce Doom/Death. Un jeu quelque peu périlleux notamment avec les siciliennes (rythmique ternaire typique de ce morceau) mais le trio s'en sort pas trop mal.

"Cruse of the Haunted" est un très bon deuxième opus. Nous savons dorénavant qu'il faudra suivre la formation pour ne pas louper le futur troisième. Espérons seulement que le départ du batteur et co-fondateur du groupe Chris Takka n'aura pas un trop gros impact et que Dea Marica pourra continuer son chemin.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Curse of the Haunted - Infos

Voir la discographie de Dea Marica
Infos de Curse of the Haunted

Sortie : septembre 2013
Genre : Doom Metal
Label : Weird Truth Productions
Playlist :
1. The Tower (7.07)
2. The Last Goodbye (8.17)
3. Skeletons and Blind Skulls (8.08)
4. Doom Bar (6.27)
5. Edge of Darkness (7.50)
6. Dead and Damned (9.39)
7. Don't Pray for Them (8.02)
8. Lady Greensleeves (6.14)
écouter : Ecouter l'album

Dea Marica

Albums chroniqués :
Chronique de Curse of the Haunted
Curse of the Haunted
2013

Dea Marica
Dea Marica
Voir la page du groupe
Création : 2012
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni




Groupes en rapport


Gallow God
Gallow God
Voir la page du groupe
Création : 2009
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni


Daylight Dies
Daylight Dies
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de An Ode To Woe
An Ode To Woe
2008

Chronique de The Angel And The Dark River
The Angel And The Dark River
1995

My Dying Bride
My Dying Bride
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sovran
Sovran
2015

Chronique de Sovran
Sovran
2015

Chronique de A Rose for the Apocalypse
A Rose for the Apocalypse
2011

Chronique de No Greater Sorrow
No Greater Sorrow
2008

Draconian
Draconian
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Doom Metal
Origine : Suède


Albums chroniqués :
Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Dopethrone
Dopethrone
2000

Electric Wizard
Electric Wizard
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Epicus doomicus metallicus
Epicus doomicus metallicus
1986

Candlemass
Candlemass
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Doom Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

The Sword
The Sword
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: