Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Classical Conspiracy

Chronique de The Classical Conspiracy

Epica  - The Classical Conspiracy (Double Album Live)

The Classical Conspiracy

Cet article n'a pas été écrit par un membre de l'équipe officielle de Metalship, et n'engage donc que son auteur, pas la rédaction du webzine.


The Classical Conspiracy est le tout nouvel album du groupe de metal symphonique néerlandais Epica. Depuis leur dernier album, The Divine Conspiracy, Epica avait besoin de changement : les concerts avec un orchestre sur ordinateur, c'est bien, mais ça rend pas toujours super. Ils ont alors été invités à un festival de musique classique à Biskolc, Hongrie. Musique classique, donc Exit les chansons où la voix extrême est trop présente. Mais Epica a l'honneur de jouer avec un orchestre 40 pièces et un choeur de 20 personnes, et cela compense quand même cette petite déception. The Classical Conspiracy un double CD live, accompagné de photos pour les chanceux qui auront l'édition limitée. La pochette est vraiment jolie, les couleurs sont bien choisies, l'idée de la contrebasse qui rejoint la Les Paul, cela définit vraiment le métal symphonique, une alliance complètement paradoxale, mais au final, n'est ce pas ce paradoxe qui rend ce style si particulier, si touchant ?

Tout d'abord, il faut savoir que ce concert se passe à un festival de musique classique à Biskolc, en Hongrie. La première partie du CD est constituée de reprises de musique classique ; Du Vivaldi, du Verdi, John Williams... La playlist, qui comprend entre autres Pirates des Caraïbes et The Imperial March ( Star Wars ) peut paraître douteuse. Toutefois c'est majestueusement que s'en sort le groupe. Une chose particulièrement remarquable est le jeu très mécanique et très puissant du nouveau batteur Ariën van Weesenbeek. L'orchestre apporte vraiment une bouffée d'air frais au groupe. Aussi est-il impossible de ne pas citer Stabat Mater Dolorosa, sur laquelle Simone Simons a vraiment réussi une prestation vocale époustouflante.

La seconde partie ( fin du premier CD et deuxième CD ) est celle que tout le monde attend : la partie Epica.
L'écoute commencera par une petite déception : The Obsessive Devotion est remplacée par The Last Crusade.
Tant pis, Epica se ratrappera peut-être avec la suite. On remarque en écoutant un groupe très énergique ; Simone Simons est un peu dépassée par endroits malheureusement, par contre elle descend très bien dans les graves dans Chasing The Dragon et montera très aigu dans Safeguard to Paradise.
Du côté de Mark Jansen, il ponctuera le concert de " Are you ready ? " et de grands " Yeaaaah ! " histoire de mettre un peu l'ambiance. On sentirait presque le public headbangger pendant les riffs.
Au final, malgré ceci, on trouvera tout de même l'album un peu monotone, dans le sens où on a souvent l'impression d'être en studio, sur Blank Infinity ( bien que la chorale change d'un ordinateur ). On aurait pu espérer que Mark allonge un peu son solo, par exemple. Une réelle déception quand on voit que Mark ne chantait pas sur Living a Lie, mais au final Simone s'en tire très bien.

L'orchestre et le choeur apportent un réel plus au groupe : The Phantom Agony est sûrement la chanson la plus réussie du Epica Set, avec Simone qui tient une note très haute pendant que le choeur chante par exemple. On retrouve l'ambiance d'Epica, avec les quatre dernières minutes de ce morceau vraiment majestueuses ; L'orchestre apporte de l'intensité, de la profondeur.

Il ya toutefois de réels défauts : Il faut avouer qu'Epica a quand même repris des grands classiques comme John Williams, Verdi, Vivaldi... Comme je l'ai déjà cité, certains morceaux comme Blank Infinity sont plutôt plats.

Au final, ce disque est donc plutôt nouveau pour le groupe malgré ses défauts, ce qui lui vaudra un 7.5/10.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

The Classical Conspiracy - Infos

Voir la discographie de Epica
Infos de The Classical Conspiracy

Sortie : 8 mai 2009
Genre : Metal Symphonique
Label : Nuclear Blast
Double Album Live

Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Disc 1paroles de Disc 1
2. Palladium (by Yves Huts) (03:46)paroles de Palladium (by Yves Huts)
3. Dies Irae (from Giuseppe Verdi: "Requiem") (02:15)paroles de Dies Irae (from Giuseppe Verdi:
4. Ombra Mai Fu (from George Frideric Handel: "Xerxes") (03:06)paroles de Ombra Mai Fu (from George Frideric Handel:
5. Adagio (from Antonín Dvořák: "New World Symphony") (09:02)paroles de Adagio (from Antonín Dvořák:
6. Spider-Man Medley (from Danny Elfman: "Spider-Man") (04:16)paroles de Spider-Man Medley (from Danny Elfman:
7. Presto (from Antonio Vivaldi: "The Four Seasons") (03:06)paroles de Presto (from Antonio Vivaldi:
8. Montagues and Capulets (from Sergei Prokofiev: "Romeo and Juliet") (02:11)paroles de Montagues and Capulets (from Sergei Prokofiev:
9. The Imperial March (from John Williams: "Star Wars Episode V") (03:25)paroles de The Imperial March (from John Williams:
10. Stabat Mater Dolorosa (from Giovanni Battista Pergolesi: "Stabat Mater") (04:31)paroles de Stabat Mater Dolorosa (from Giovanni Battista Pergolesi:
11. Unholy Trinity (by Yves Huts) (03:11)paroles de Unholy Trinity (by Yves Huts)
12. In the Hall of the Mountain King (from Edvard Grieg: "Peer Gynt") (03:11)paroles de In the Hall of the Mountain King (from Edvard Grieg:
13. Pirates of the Caribbean Medley (from Hans Zimmer/Klaus Badelt: "Pirates of the Caribbean") (06:44)paroles de Pirates of the Caribbean Medley (from Hans Zimmer/Klaus Badelt:
14. Indigo (02:04)paroles de Indigo
15. The Last Crusade (04:18)paroles de The Last Crusade
16. Sensorium (05:06)paroles de Sensorium
17. Quietus (04:22)paroles de Quietus
18. Chasing the Dragon (08:03)paroles de Chasing the Dragon
19. Feint (04:34)paroles de Feint
20. Disc 2paroles de Disc 2
21. Never Enough (05:37)paroles de Never Enough
22. Beyond Belief (05:28)paroles de Beyond Belief
23. Cry for the Moon (07:44)paroles de Cry for the Moon
24. Safeguard to Paradise (03:59)paroles de Safeguard to Paradise
25. Blank Infinity (04:45)paroles de Blank Infinity
26. Living a Lie (05:24)paroles de Living a Lie
27. The Phantom Agony (10:30)paroles de The Phantom Agony
28. Sancta Terra (5:11)paroles de Sancta Terra
29. Illusive Consensus (5:45)paroles de Illusive Consensus
30. Consign to Oblivion (12:06)paroles de Consign to Oblivion
écouter : Ecouter l'album



Epica

Epica
Epica
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Concerts:
Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Exordium
Exordium
2003

Chronique de Decipher
Decipher
2001

Chronique de Prison of Desire
Prison of Desire
2000

After Forever
After Forever
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas


Albums chroniqués :
Chronique de The Unforgiving
The Unforgiving
2011

Chronique de Mother Earth
Mother Earth
2001

Chronique de The Dance
The Dance
1998

Chronique de Enter
Enter
1997

Within Temptation
Within Temptation
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Imaginaerum
Imaginaerum
2011

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Once
Once
2004

Nightwish
Nightwish
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Finlande

Rapports de concerts: