Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Psychological Contamination

Chronique de Psychological Contamination

No Return  - Psychological Contamination (Double album)

Rétro contamination...



Formé sur les cendres d’Evil Power en 1989, No return, groupe de thrash old-school se concentre autour de Philippe Ordon au chant, Alain Clément et Eric Le Baron aux guitares, Laurent Janaux à la basse et Didier Le Baron à la batterie. Formation quasi-culte à l’aura encore intacte grâce à des albums impressionnants (le petit dernier, Inner Madness, est une torpille fiévreuse), No Return, par le biais du label montant Great Dane Records se voit bénéficier d’une intéressante remasterisation de ces deux premiers opus maintenant introuvables dans le commerce, les bien nommés Psychological Torment et Contamination Rises.

Psychological…

Bien évidemment pénétrer au cœur de la tourmente de ce tout premier jet musical, c’est remonter à une époque hargneuse et conquérante, où le monde semblait à genoux face à ce thrash terrible façon Bay Area. Il sera d’ailleurs assez évident d’enlacer certaines influences emportées par les ricains vindicatifs de Testament ou autre Death Angel. La vélocité et la revendication seront donc de mise tout au long d’un album à la production rajeunie. Ainsi, jalonné par un thrash/speed d’obédience américaine, la musique des parisiens contient son lot de joyeusetés brutales à la dextérité effarante. Il n’y a qu’à tendre une certaine oreille sur les nombreux soli disséminés ici et là lors de notre voyage dans le temps tubesque.

Les nombreux changements de rythme démontrent alors la grande aisance des musiciens et éclatent souvent lors de refrains fédérateurs taillés pour le live. Le sombre « Reign of the Damned » et son accent death au possible attise ainsi une certaine curiosité occulte au cours d’un morceau au tempo enlevé et malsain. D’une fantastique homogénéité, ce premier album pris donc dans sa globalité est une formidable brèche sur ce que le thrash peut faire de mieux. Vous n’êtes toujours pas convaincus par cette aumône bouillonnante? « Degeneration of the Decade » devrait vous mettre définitivement à genoux avec cette rage constante et sa paire de cojones en adamantium. Du thrash pardi !

On pourrait bien évidemment tiquer sur un anglais approximatif par intermittences, vite effacé par des riffs grisonnants à même de provoquer une crise cardiaque. Quoiqu’il en soit, c’est sans prétention que ce Psychological Torment sera bien accueilli, la suite étant grandement attendue à l’époque.

Contamination…

Après l’attaque psychologique, il semblait nécessaire de propager la maladie au plus grand nombre. Exit donc les vocaux hypocondriaques de Philippe Ordon, ici le spectre vocal prend des intonations death et semble alourdir encore un peu plus l’atmosphère pessimiste et bilieuse de ce second opus.
« Contamination Rises » se veut donc plus abrasif que son grand frère tout en légitimant encore un peu plus l’aspect thrash des compositions en gardant cette cohérence dans la musique de No Return. Sans tomber dans une redite bête et méchante d’une symphonie qui aurait pu se faire asphyxiante pour les non-initiés à cette déferlante de furie, l’opus gagne en aspect et réussit le tour de force de ne pas sonner répétitif. On agence donc les titres un peu différemment en empilant riffs épiques, solos déstructurés et ambiance poisseuse digne d’un sabbat de sorcières du Moyen-âge.

« Trash World » (quelle basse), le magnifique instrumental « Sorrow ou encore le très « kreatorien » « Revolt of the Hanged » sont autant d’échos bruyants d’un album à la conception millimétrée de bout en bout. Indubitablement, les français auront eu à cœur de relever le défi en proposant un produit encore plus abouti que ne l’était « Psychological Torment ». Transpirant ainsi la sincérité et l’envie d’exploser nos pauvres tympans à coup de rythmiques rappelant Napalm Death ou Benediction, No Return frappe encore un grand coup lors de cette deuxième œuvre. A noter également l’ajout de deux titres lives chantés par le nouvel arrivant au micro, L. Chuck D.

L’écoute de ce double album se transforme en véritable cure de jouvence que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, une sorte de voyage spatio-temporel vers une époque pas si lointaine. Great Dane Records a donc eu le nez fin en rééditant deux monuments que tout fan de thrash/death devrait avoir en sa possession. En prime, l’artwork est somptueux alors foncez l’acheter! Foncez vous dis-je !



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Psychological Contamination - Infos

Voir la discographie de No Return
Infos de Psychological Contamination

Sortie : avril 2013
Genre : Thrash Death Metal
Label : Great Dane Records
Double album

Playlist :
1. DISC 1 PSYCHOLOGICAL TORMENT (1990) (Remastered Edition)
2. Mutants' March
3. Reign of the Damned
4. Vision of Decadence
5. Tragic Giving
6. Radical Disease
7. Degeneration of the Last Decade
8. Nightly Aggression
9. Electro Mania
10. Religion
11. Psychological Breakdown
12. Vision of Decadence (Bonustrack (Live Paris 2013))
13. DISC 2 CONTAMINATION RISES (1992) (Remastered Edition)
14. Damnation
15. Memories
16. Raving Lunatic
17. Uncontrolled Situation
18. Trash World
19. Sacred Bones
20. World of Impurities
21. Civil War
22. Perversion
23. Sorrow
24. Mass Grave
25. Revolt of the Hanged
écouter : Ecouter l'album

No Return


Albums chroniqués :
Chronique de Psychological Contamination
Psychological Contamination
2013

No Return
No Return
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Thrash Metal
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Death
Death
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis


Testament
Testament
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Death Angel
Death Angel
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Sabbat
Sabbat
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Black Metal
Origine : Japon


Napalm Death
Napalm Death
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Grindcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Organised Chaos
Organised Chaos
2001

Chronique de Grind Bastard
Grind Bastard
1998

Benediction
Benediction
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Death Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: