Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Contes Et Nouvelles Macabres

Chronique de Contes Et Nouvelles Macabres

Malevolentia  - Contes Et Nouvelles Macabres (Album)

Musique sombre pour personnes sombres



Certains groupes choisissent la voie de l’autoproduction pour sortir leurs albums… Le rendu final n’est souvent pas à la hauteur : manque de relief, difficulté à donner de l’ampleur ou de la profondeur à la musique, etc.
Avec Malevolentia, l’autoproduction n’est pas du tout un handicap quand on voit la qualité de ce premier album autoproduit !

Evoluant dans un Black Metal à tendances symphoniques, Malevolentia livre son premier album qui dévoile un groupe à suivre de très près !
Comme le titre de l’album l’indique, le concept est simple : retranscrire des « Contes et Nouvelles Macabres » en musique, notamment grâce au chant Black de Morathie, Baronne de Vénielle. Notons aussi que les textes sont de Ghislain Gilberti, un artiste de la région de Belfort.

Musicalement, on peut vaguement rapprocher Malevolentia à Cradle Of Filth notamment pour les ambiances, mais le « réduire » à cela ne reviendrait pas à décrire avec pertinence et précision la musique de ces artistes ! En effet, il ne s’agit en aucun cas d’une énième copie conforme de ce groupe au statut décadent, mais Malevolentia possède une réelle personnalité, due concept certes, mais aussi au niveau musical ! En effet, il y a un réel travail de composition derrière tout cela, et on ressent vraiment le talent des musiciens, un niveau vraiment très proche d’un groupe professionnel alors qu’il ne s’agit que du premier album ! Et le groupe ne sort pas de chez Nuclear Blast, non, il se débrouille seul, et quand on voit le résultat, on se dit qu’ils ont raison ! Le disque n’a rien d’une démo contrairement à ce qu’on pourrait attendre d’un premier album autoproduit !

Parmi les titres qui sortent du lot, on notera « Les Saveurs de la Mort » qui est vraiment riche en émotions, exécuté avec une maîtrise époustouflante, le chant de la Baronne de Vénielle est tout simplement prenant, on imagine difficilement une femme derrière toute cette agressivité et ce malaise causé ! On peut aussi noter « Tanz Mit Mir », titre uniquement au violon, renforçant les ambiances glauques et morbides, et plongeant encore plus l’auditeur dans l’univers malsain et ténébreux de Malevolentia ! L’utilisation du violon peut rappeler aussi des ambiances vampiriques et gothiques, surtout quand on sait que la traduction française du titre est « Dance Avec Moi », on imagine clairement un ballet très morbide.
On remarque aussi « Malleus Maleficarum » au refrain inoubliable et très sombre, accompagné par moments par des chœurs, un titre très réussi donc, au même titre que « De Ténèbres Et De Soie » où l’on reconnaît le style très particulier de Malevolentia, avec une guitare très mélodique en fond, ce qui donne vraiment à la musique quelque chose d’agréable et qui évite de tomber dans une caricature du Black Metal. L’aspect mélodique renforce la profondeur de la musique, et élève le niveau général de l’album. La dernière piste « De Profundis Clamavi » est une sorte d’outro entièrement au clavier, où l’on reconnaît la mélodie présente sur « Union Déchirée ». Les claviers partent en délire morbide jusqu’à ce que le silence s’installe, laissant peu à peu place à une piste bonus.

Au final, l’album dégage une réelle ambiance de romantisme noir, voire gothique très sombre, avec des compositions très influencées par le Black Metal, le tout en y rajoutant une touche très personnelle, avec des éléments plus symphoniques, et sans jamais tomber dans la caricature. Un disque de très haute volée, surtout quand on sait que c’est le premier essai pour ce groupe de Belfort ! Attendons la suite avec impatience alors !
Notez également que le groupe s’est produit en live avec Ténèbres, le remplaçant de Morathie, mais celui-ci n’a rien enregistré avec le groupe puisque c’est désormais une autre chanteuse, Spleen qui se charge du chant pour le prochain album ! Attendons cela !

(0) Modifier l'article
par Pit, le 28 juin 2009
Voir toutes les chroniques de Pit


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Contes Et Nouvelles Macabres - Infos

Voir la discographie de Malevolentia
Infos de Contes Et Nouvelles Macabres

Sortie : 2005
Genre : Dark Black Metal
Playlist :
1. Ouverture (00:56)
2. Les Saveurs de la Mort (04:52)
3. Union Déchirée (04:30)
4. La Fée Verte (03:49)listen
5. Tanz Mit Mir (01:34)
6. Les Chérubins du Sang (05:08)
7. L'Ombre et la Lumière (05:18)
8. Malleus Maleficarum (04:44)
9. De Ténèbres et de Soie (03:53)
10. De Profundis Clamavi (10:03)
écouter : Ecouter l'album



Malevolentia


Albums chroniqués :
Chronique de Ex Oblivion
Ex Oblivion
2011

Chronique de Contes Et Nouvelles Macabres
Contes Et Nouvelles Macabres
2005

Malevolentia
Malevolentia
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Black Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Bal-Sagoth
Bal-Sagoth
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Nothing Left To Fight For
Nothing Left To Fight For
2006

Malleus Maleficarum
Malleus Maleficarum
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Black Metal
Origine : France