Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Circle Of Snakes

Chronique de Circle Of Snakes

Danzig  - Circle Of Snakes (Album)

 3 
10

Pourquoi qu'elle a des vipères sur les tétons ?



Retour aux sources... Voilà une expression quasi magique pour les fans hardcore d'un groupe. Pourtant, un retour aux sources n'est pas toujours une bonne chose. Notamment pour Danzig, qui veut revenir à ses débuts, occultant ainsi son passé indus,dommage quand on a un ex membre de Prong à la guitare... Alors, retour aux sources, succès, plantage? Arrête de trembler de peur devant ton écran, ami lecteur, car la réponse arrive bientôt, et elle est un peu triste.

Eh oui, car il est assez raté, ce Circle Of Snakes. Le retour aux sources annoncé a lieu, oui, ça sonne plus Heavy Doom, mais c'est pas réussi. Car il y a le retour aux sources où l'on revient aux racines, en apportant quelque chose de nouveau, et celui où on copie tristement ce qui a déjà été fait. Pour Circle Of Snakes c'est le cas. Déjà que le Danzig des débuts puait Black Sabbath, mais quand en plus Danzig commence à parodier Danzig, excusez moi l'expression, mais ça commence à craindre du cul. Circle Of Snakes (la chanson) ressemble à s'y méprendre à Twist Of Cain, et Black Angel, White Angel rappelle aussi furieusement les débuts de l'ami Glenn. Alors, ça risque de plaire aux fanboys, coincés à l'époque bénie de l'EP Thrall-Demonsweatlive. Mais celui qui veut du consistant à se mettre sous la dent... Bon, soyons juste, 1000 Devils Reign se démarque, enfin du punch, mais encore une fois, ça rappelle Mother. Du déjà vu, hélas.
Le problème c'est que quand il ne s'autopompe pas, c'est froid et chiant. Mou, sans ambiance réelle, sans différencier une chanson de l'autre. La deuxième moitié de l'album est assez déprimante, les pistes passent et se ressemble. Et l'auditeur aboie de désespoir. Un peu de feeling, ou d'énergie plus indus, tout plutôt que ce Doom trop bâtard qui ne sait pas où il va. Surtout que la guitare semble être tout le temps la même, et la batterie est chiante au possible. On aurait espéré se rattraper avec la voix, mais rien à voir avec les débuts, cette fois-ci. Exit la puissance, on retrouve à peine ce timbre si particulier de l'Evil Elvis...
Bon, à sa décharge, il assume et nous sort ses compos, totalement décalés avec ce qui se faisait à l'époque. Les fans de metalcore ou de neo peuvent aller se rhabiller, Glenn Danzig semble ignorer superbement ce qui s'est fait en Scandinavie depuis une petite vingtaine d'année, pour servir du bon vieux métal à la sauce US. Fidèle à lui même, d'ailleurs la madame de l'artwork, avec les gros nénés et la tête bizarre, le rappelle: une fille...généreusement dotée par la nature, une ambiance "dark"...On est chez Danzig.

Avec ce skeud, on a l'impression d'être face à un petit vieux. Ce qu'il raconte, c'est toujours la même chose, ça n'a plus trop de sens, mais on est content qu'il soit toujours vivant. "Ah, l'a pas changé le vieux Glenn ! Toujours übermusclé, toujours dans son délire, mais plus trop alerte !" Si vous avez aimé les premiers albums, ou les Misfits, jetez vous dessus, ou sur Blackacidevil, et lancez des pierres sur ceux qui disent que Circle Of Snakes, c'est le meilleur album de Danzig depuis Lucifuge. Je vous fourni les cailloux gratuitement si vous voulez.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Circle Of Snakes - Infos

Voir la discographie de Danzig
Infos de Circle Of Snakes
acheter sur Amazon
Sortie : 2004
Genre : Heavy Metal
Label : Evilive
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Wotan Procession (2:23)paroles de Wotan Procession
2. Skincarver (3:58)paroles de Skincarver
3. Circle Of Snakes (3:08)paroles de Circle Of Snakes
4. 1000 Devils Reign (3:48)paroles de 1000 Devils Reign
5. Skull Forrest (5:07)paroles de Skull Forrest
6. Hellmask (3:14)paroles de Hellmask
7. When We Were Dead (4:47)paroles de When We Were Dead
8. Night, Be Sodom (3:28)paroles de Night, Be Sodom
9. My Darkness (4:22)paroles de My Darkness
10. Netherbound (3:42)paroles de Netherbound
11. Black Angel, White Angel (4:24)paroles de Black Angel, White Angel
écouter : Ecouter l'album



Danzig

Danzig
Danzig
Voir la page du groupe
Création : 1986
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Ministry
Ministry
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Power of The Damager
Power of The Damager
2007

Chronique de Beg To Differ
Beg To Differ
1990

Prong
Prong
Voir la page du groupe
Création : 1986
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: