Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Dark Ages

Chronique de Dark Ages

Soulfly  - Dark Ages (Album)

 8 
10

"Tu prends un fusil en vacance?"



Seulement un an et demi après Prophecy, Soulfly décida de sortir Dark Ages ... Choix judicieux ou erreur ?
Max Cavalera, c'est le Nicolas Anelka du metal, il collectionne les albums comme Anelka collectionne les clubs ...
Seulement, toujours comme Nicolas Anelka, on peut toujours s'attendre au meilleur, comme le pire.
Le pire a été fait avec 3, sorti en 2002 et qui n'avait pas vraiment l'unanimité auprès du public. Suivit de Prophecy qui voyait un retour à la puissance pour le groupe et qui laissa comme un gout d'inachevé ...
Dark Ages est également le deuxième album de Soulfly avec le même line up, puisque personne n'a, cette fois, été viré !
Marc Rizzo à la guitare, Joe Nunez à la batterie, Bobby Burns à la basse et Max Cavalera, comme toujours, au chant et à la guitare "inutile" ...

Le son de l'intro éponyme de l'album n'est qu'une manière de plus pour aborder les hostilitées avec un Babylon furieux, plus sombre et thrash que sur Prophecy, tout en restant dans la continuité de l'opus précédent. On assiste à l'enchainement de titre catchy et entrainant, à mi-chemin entre Chaos AD pour ce côté destructeur et Roots pour l'éternel côté tribal ...
Cet album est un véritable retour aux sources pour Soulfly, comme l'indiqué Max avant la sortie de l'opus.
Retour à la brutalité, la violence et la haine, comme sur ce Frontlines où ça bastonne sévère !
Dark Ages reste toute fois très accessible au public, multipliant les passages tribaux où le talent de Marc Rizzo est mis en valeur... On aura même le droit à un morceau mi-reggae, mi-metal avec Inner Spirit où Nemanja "Coyote" Kojić participe à certaines parties vocales ! Max et sa bande surprennent avec des compositions énergiques où les influences de la world music prennent une part agréable et ficelées de toute pièce ...
Roadrunner a toujours misé sur son poulain Maxou et on a le droit à une production de qualité mixée par le frontman lui-même ! Soufly s'est très nettement détaché de leur étiquette de groupe néo metal et reprend du poil de la bête avec des compositions thrash/death, comme sur Corrosion Creeps dédié à Chuck Schuldiner (Death, R.I.P.) ...
Comme sur tout les opus du groupe depuis l'éponyme Soulfly, une chanson instrumentale (Soulfly V) est placée dans l'opus.
Le morceau est nettement inférieur aux précédent chapitre de Soulfly mais toute fois, clôturent un disque digne de ses racines primaires ...

Dark Ages est une bien meilleure réussite que Prophecy, avec des compositions attrayantes et véloces. L'envie de revenir à un son plus brut est réussi et permet à Soulfly de se refaire une seconde (ou troisième?) jeunesse ...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Bah le meilleur Soulfly quoi, celui qui m'a réconcilié avec un groupe dont je n'attendais plus rien. Conquer ne me plaît pas trop et me semble être une redite de celui-ci en un peu plus durci, et je trouve la haine qu'il contient plus sincère et plus "straight in da face" que sur Conquer. Quelques remarques quand même :
- Max devrait arrêter de tenir une guitare juste pour pas avoir les mains vides
- Quand on voit le boulot que Rizzo abat en live, on se demande si c'est vraiment Maxou le compositeur comme c'est indiqué dans le livret
- Très très bonne chro' :)

ven. 19 juin 09- 19:20  
7.5. Un très bon album qui signe un retour à des racines sépulturiennes mais qui garde ses accents Soulfly, l'ambiance est très bonne et le côté ethnique génial. J'oserais dire que je préfère peut être Conquer cependant.
sam. 20 juin 09- 16:44  


Dark Ages - Infos

Voir la discographie de Soulfly
Infos de Dark Ages
acheter sur Amazon Table './nanoroux_bdd/images' is marked as crashed and should be repaired