Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Mantiis – An Agony in Fourteen Bites

Chronique de Mantiis – An Agony in Fourteen Bites

Obsidian Kingdom  - Mantiis – An Agony in Fourteen Bites (Album)



Obsidian Kingdom… un nom qui ne devrait rien évoquer à la plupart de ceux qui liraient ces quelques lignes. Composée de cinq membres, la formation sévit en Catalogne, à Barcelone plus précisément, depuis 2005. Après deux E.P sortis en 2007 et 2010, le groupe offre en cette fin d’année 2012 son premier album. « Hard to classify heavy music with plenty of contrast »… voila comment est présentée la musique jouée par le quintet, ce qui peut laisser perplexe au premier abord. Mais, suite plusieurs écoutes attentives, il semble bien qu’ils aient raison.

Les barcelonais ont décidé de voir les choses en grand. Ils proposent quatorze titres très différents les uns des autres, qui ont pour dénominateur commun la qualité. L’ensemble est en effet bluffant. Naviguant entre des styles très divers, Obsidian Kingdom laisse entrevoir l’immense talent qui est le sien. L’auditeur est emmené dans un voyage au cours duquel ses sens sont mis en éveil. Les émotions affluent alors en nombre et les images qui naissent à l’écoute de chaque pièce sont légion. « Mantiis » est une véritable réussite artistique. Comment cinq hommes sont-ils parvenus à réaliser pareille prouesse ?

Il apparait que le groupe ne s’est fixé aucune limite. « Not Yet Five », morceau instrumental qui ouvre le bal, plonge l’audience dans un Monde où la solitude et la tristesse semblent régner en maître. Le minimalisme musical génère une ambiance sombre, qui laisse place à la suite de cet opus inspiré.
Obsidian Kingdom réalise le tour de force d’exposer ces quatorze pièces d’une très grande richesse.
Chacune d’entre elles pourrait être décortiquée, tant elles sont soignées. Les titres s’enchainent le plus naturellement qui soit, bien que l’ensemble soit marqué du sceau de la diversité.

Ne cherchez pas ici d’éléments inédits ou avant-gardistes. Les catalans impressionnent surtout par leur capacité peu commune à mélanger des genres musicaux multiples, le tout avec une cohérence déconcertante. L’on se laisse entrainer sur des sentiers sinueux où se côtoient Rock, Progressif ou encore Metal, le tout entrecoupé de passages plus posés, plus atmosphériques. « Last of the Light » témoigne de cette bigarrure. Le titre débute par une partie violente au tempo soutenu, avec des vocaux extrêmes, avant que cette virulence ne laisse place à un passage calme, qui suite à un long crescendo où un saxophone s’impose magistralement, s’achèvent par une partie Métal.

La qualité des artistes est ici déroutante. Le niveau technique des musiciens est remarquable, mis ici au service de compositions très travaillées. Le jeu de batterie de Ojete Mordaza II est aussi appréciable dans les parties véhémentes que dans les passages plus tranquilles. De même, une attention toute particulière a été portée aux vocaux, tantôt hurlés, comme sur « Endless wall » tantôt clairs, à l’instar de « Genteel to mention ».

Au gré des écoutes de cet album d’Obsidian Kingdom surgissent des influences et non des moindres. L’on songe à l’œuvre de Steven Wilson et Porcupine Tree, notamment sur « Haunts of the Underworld » ou « Oncoming Dark », certaines parties peuvent évoquer les monstres suédois Katatonia ou Opeth. Mais ne vous y trompez pas. Ces références sont intégrées dans le discours musical des espagnols, ces derniers ne se contentant pas de singer leurs glorieux ainés.

« Mantiis - An agony in fourteen bites” est un premier album ambitieux, racé et inspiré. Deux ans ont été nécessaires à la confection de cette excellente sortie. Obsidian Kingdom offre cet opus sur sa page Bandcamp. Espérons que cette démarche permette à un grand nombre de personnes de se laisser tenter par une escapade riche en émotions.

(0) Modifier l'article
par Shamash, le 15 décembre 2012
Voir toutes les chroniques de Shamash


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Mantiis – An Agony in Fourteen Bites - Infos

Voir la discographie de Obsidian Kingdom
Infos de Mantiis – An Agony in Fourteen Bites

Sortie : 16 novembre 2012
Genre : Metal Extrême Progressif
Playlist :
1. Not Yet Five (04:18)
2. Oncoming Dark (02:50)
3. Through the Glass (02:24)
4. Cinnamon Balls (03:03)
5. The Nurse (01:49)
6. Answers Revealing (02:34)
7. Last of Light (05:05)
8. Genteel to Mention (02:50)
9. Awake Until Dawn (03:44)
10. 10. Haunts of the Underworld (03:51)
11. 11. Endless Wall (04:44)
12. 12. Fingers in Anguish (02:55)
13. 13. Ball-Room (02:21)
14. 14. And Then It Was (04:25)
écouter : Ecouter l'album



Obsidian Kingdom

Obsidian Kingdom
Obsidian Kingdom
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Autre
Origine : Espagne




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de The Incident
The Incident
2009

Chronique de Fear Of A Blank Planet
Fear Of A Blank Planet
2007

Porcupine Tree
Porcupine Tree
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Metal Progressif
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Black holes and revelations
Black holes and revelations
2006

Muse
Muse
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Autre
Origine : Royaume-Uni


Rise Against
Rise Against
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Autre
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Kveldssanger
Kveldssanger
1995

Ulver
Ulver
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Autre
Origine : Norvège

Concerts:
Rapports de concerts:

Dropkick Murphys
Dropkick Murphys
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Autre
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: