Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Black Clouds & Silver Linings

Chronique de Black Clouds & Silver Linings

Dream Theater  - Black Clouds & Silver Linings (Album)

Un album à la hauteur!

Cet article n'a pas été écrit par un membre de l'équipe officielle de Metalship, et n'engage donc que son auteur, pas la rédaction du webzine.


Après Systematic Chaos (voire chronique), et la sortie du DVD "Chaos in motion" (pas tout a fait réussi), Dream theater sort là son dixième album. "Black clouds and silver linings" était présenté par Mike Portnoy (le batteur et co-producteur du groupe) comme un disque avec des chansons longues, à la manière de "Learning to live", " A change of seasons" ou "Octavarium".

1, A nightmare to remember 16m10
L'album commence par une atmosphère très sombre, porté par le clavier de Jordan Rudess, puis, première surprise, du blast beat! Musicalement très riche, cette chanson qui traite d'un accident de voiture vécu par John Petrucci (le guitariste de génie) est tout simplement excellente. Les riffs aiguisés de ce dernier sont très accrocheur. La voix de James LaBrie est moins "problématique" qu'avant, beaucoup plus portée "métal". Un très bon titre.

2, A rite of passage 8m36
Chanson choisi comme étant le (premier) single de l'album, on note encore un fort coté métal (dû à Roadrunner ???). Le passage instrumental sonne heavy, avec un solo de Rudess absolument barré, mais totalement maitrisé. La chanson parle de la franc-maçonnerie. Vu le succès de la chanson, celle ci restera comme une classique du groupe.

3, Wither 5m25
Comme toujours pour les ballades, Dream theater met de coté l'aspect technique pour se concentrer sur la mélodie, ce qui est réussi. Une fois de plus, James LaBrie ne faillit pas, et chante efficacement. Hormis une construction classique (couplet-refrain-couplet-refrain-pont-solo-refrain), c'est une chanson de grande qualité.

4, The shattered fortress 12m49
Cinquième et probablement dernière partie de la série "Alcoholics Anonymous Suite", la chanson se consacre aux trois dernières étapes du programme des Alcooliques anonymes. Elle est constitué par un medley des 4 chansons de la série, portée par deux nouvelles mélodies. A noter un solo de Petrucci tortueux et sublime à la fois.

5, The best of times 13m09
Ecrit par Mike Portnoy au sujet de la mort de son père Howard, c'est une des meilleurs chansons du groupe. Commençant par du piano, de la guitare acoustique et du violon, puis aboutissant sur la partie électrique cette chanson est très surprenante dans la construction musicale, ainsi que dans le solo de Petrucci (qui est décidément un des meilleurs gratteux de notre bonne vieille planête). Peut être une des chansons les plus techniques du groupe.

6, The count of Tuscany 19m16
Dernière chanson de l'album, voici LA masterpiece de l'album. Influencé par Pink Floyd ou Rush, c'est la chanson la plus "progressive". Certainement la meilleur du groupe d'ailleurs... Que dire a propos de cette chanson? Mélodie superbe, avec une très longue partie guitare/clavier qui en surprendra plus d'un, suivi par une partie acoustique encore une fois bien emmené.


Black Clouds and Silver Linings est un très bon album, et colle parfaitement avec ce que Mike Portnoy en disait. Il y a cependant deux choses plutôt énervantes: La première étant le Continuum de Rudess un peu trop présent, et en contradiction, la deuxième qui est que John Myung est beaucoup trop absent, ou pas assez mis en avant (avec un tel bassiste, dommage). Le blocage de certains sur James LaBrie n'a plus de crédibilité avec cet album, tant le chant fait plaisir. Le dixième CD du groupe est donc le meilleur, continuant parfaitement la lignée avec Systematic Chaos.


PS: Ayant pris l'édition collector (3 CD + 2 vinyls + tapis de souris + CD rom des pistes de chaque instrument séparé + litographie), je peux vous dire que c'est un très bel objet... Merci Dream Theater!



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Black Clouds & Silver Linings - Infos

Voir la discographie de Dream Theater
Infos de Black Clouds & Silver Linings
acheter sur Amazon
Sortie : 23 juin 2009
Genre : Metal Progressif
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. A Nightmare to Rememberparoles de A Nightmare to Remember
2. A Rite of Passageparoles de A Rite of Passage
3. Witherlistenparoles de Wither
4. The Shattered Fortressparoles de The Shattered Fortress
5. The Best of Timesparoles de The Best of Times
6. The Count of Tuscanyparoles de The Count of Tuscany
écouter : Ecouter l'album



Dream Theater

Dream Theater
Dream Theater
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Volume 1
Volume 1
1998

Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis


Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Nightmare
Nightmare
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Heavy Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Iconoclast
Iconoclast
2011

Chronique de Paradise Lost
Paradise Lost
2007

Symphony X
Symphony X
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The storm within
The storm within
2016

Chronique de Glorious Collision
Glorious Collision
2011

Evergrey
Evergrey
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Metal Progressif
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Grace Decapitated
The Grace Decapitated
2009

Ellipsis
Ellipsis
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal Progressif
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Road Salt One - Ivory
Road Salt One - Ivory
2010

Pain Of Salvation
Pain Of Salvation
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Metal Progressif
Origine : Suède

Rapports de concerts: