Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Nymphetamine

Chronique de Nymphetamine

Cradle Of Filth  - Nymphetamine (Album)

Jus de Nymphe, mieux que les vitamines ?



Ne faîtes pas attention au sous-titre qui vaut ce qu'il vaut (c'est à dire pas grand chose), Nymphetamine serait une association entre Nymphomania et Amphetamine comme pour marquer une forte dépendance au sexe à la manière d'une dépendance à la drogue, ce qui explique le livret de cet album qui marque la naissance d'un nouveau Cradle Of Filth, plus épuré tout en ayant retrouvé quelques réflexes du passé, pas franchement désagréables. Après Damnation And A Day qui a clairement divisé les fans, entre ceux qui appréciaient le côté brut musical et ceux qui regrettaient les ambiances vampiriques de la formation, le groupe ne savait plus exactement vers quelle direction tendre, aussi ont-il trouvé un compromis intéressant.

Sur Nymphetamine avec ses airs de retours en arrière, Cradle Of Filth est en fait en pleine mutation. L'arrivée d'un nouveau guitariste, James MacIlroy, permet au groupe de retrouver ses harmonies de guitares qui ont forgé son style, mais ce n'est pas là que le son progresse. On assiste ici à une espèce de ralentissement de la musique, on s'écarte de l'esprit purement black metal (oui, le gars du fond qui se trimbale avec un maquillage à la Immortal, tu as bien lu !) des débuts pour arriver dans une zone plus particulière, où les influences heavy et gothiques ressortent un peu plus. Le chant reste particulier, entre "aboiements" et parties plus graves, malsaines et méchantes, il ne prend pas de nouvelle tournure, mais on constate tout de même une certaine évolution, ce qui est assez constant avec Dani Filth . Sa voix a souvent progressé, s'est souvent modifiée avec le temps, évoluant du suraigu au plus haché avec une certaine facilité. Elle n'est pas au goût de tous, Dani ayant souvent été comparé à un chien, ou plutôt un roquet mécontent.

On retrouve donc un certain sens de la mélodie sans pour autant revenir au style romantico-gothique qui avait fait ses preuves sur Dusk... And Her Embrace par exemple. Gothique, oui, toujours, ou plutôt, à nouveau. Romantique ? Dans une certaine forme, mais ceux qui aimaient sentir des canines sur leur jugulaire en resteront pour leurs frais. Cradle évolue discrètement, mais évolue. Il se fait moins compact que sur Damnation And A Day qui apparait de plus en plus comme un exercice de style. A nouveau, le groupe se diversifie musicalement, il varie les ambiances, les styles, alternant le meilleur et parfois, hélas le pire (Nemesis contient peut-être les pires de parties de guitare enregistrées par la formation, frustrantes de simplicité et tellement binaires qu'elles sonnent comme une insulte). Il ralentit le tempo pour développer un metal qui s'écarte du black pour s'ouvrir à un monde plus vaste, conservant les vocaux extrêmes pour garder une marque de fabrique. Le clavier reste très présent, distillant ses mélodies douces amères avec une certaine insouciance tandis que Sarah Jezabel Deva est toujours présente pour donner de la voix et la réplique à Dani, sauf quand c'est Liv Kristin, invité de luxe sur le morceau titre, pour une prestation remarquable de feeling et de douceur, Dani venant apporter la touche de rugosité nécessaire.

Treize compositions (quatorze en comptant la version edit de Nymphetamine (Overdose)) plus tard, on se rend compte que Cradle Of Filth nous a invité à un voyage musical barré et salvateur. Les compositions sont longues, racées, sans pour autant être parfaites. Le groupe est à nouveau capable de créer des ambiances de folies comme sur Mother Of Abominations dont l'introduction reprend les invocations chères à Lovecraft, auteur dont Dani à déjà prouvé son affection, celles qui concernent sa créature mythique, le tout puissant Chtulhu. La mélodie cède souvent sa place à la haine, sans être aussi dure que sur le précédent opus. Cradle se forge une nouvelle identité, plus complexe, plus malsaine aussi, sans pour autant se renier, on reconnait toujours la touche du groupe malgré l'évolution des membres depuis les débuts, Dani restant malgré tout son âme damnée.

Cradle Of Filth livre là un très bon album, certes imparfait, certes moins somptueux que par le passé, mais il s'écarte un peu du monolithisme propre à Damnation And A Day, dans sa volonté de ne pas proposer deux fois le même album. Sans être imparable, Nymphetamine est un renouveau, un nouveau départ, vers des horizons différents. L'identité est toujours là, forte, présente, mais l'évolution est en marche. Ce qui ne sera bien sûr pas au goût de tout le monde, des fans comme des détracteurs qui verront là de nouvelles armes pour étayer leurs arguments anti COF. Il en sera toujours ainsi, pour ce groupe maudit par une génération de metalleux obtus...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
NanoRoux  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Cette fois-ci, je suis d'accord avec toi Schakal! Nymphetamine sonne un nouveau départ pour Cradle of Filth, vers une musique plus 'accessible' sans pour autant être dénuée de bonnes idées. Ceci dit, c'est l'un des derniers opus de la troupe qui m'ait réellement accroché...
Hâte de lire ta chro pour Thornography!

ven. 28 janv. 11- 09:40  
J'ai découvert Cradle Of Filth avec cet album. C'est un peu un disque nostalgique en fait. Mais en le réécoutant il est clair qu'il est en dessous de Dusk...And Her Embrace ou pour moi, Cruelty and The Beast. Mais je ne suis pas d'accord avec Kum' sur un autre point: ce n'est pas le dernier effort excellent du groupe. Godspeed on the Devil's Thunder est admirable.
sam. 29 janv. 11- 11:24  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Nymphetamine - Infos

Voir la discographie de Cradle Of Filth
Infos de Nymphetamine
acheter sur Amazon
Sortie : 27 septembre 2004
Genre : Black Gothique
Label : Roadrunner Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Satyriasis (Intro) (1:41)paroles de Satyriasis (Intro)
2. Gilded Cunt (4:08)à écouter en premierlistenparoles de Gilded Cunt
3. Nemesis (7:18)à écouter en premierécouterlistenparoles de Nemesis
4. Gabrielle (5:27)écouterlistenparoles de Gabrielle
5. Absinthe with Faust (5:14)à écouter en premierécouterparoles de Absinthe with Faust
6. Nymphetamine (Overdose) (9:15)culte !culte !listenparoles de Nymphetamine (Overdose)
7. Painting Flowers White Never Suited My Palette (1:57)paroles de Painting Flowers White Never Suited My Palette
8. Medusa and Hemlock (4:43)paroles de Medusa and Hemlock
9. Coffin Fodder (5:18)à écouter en premierécouterparoles de Coffin Fodder
10. English Fire (4:45)écouterparoles de English Fire
11. Filthy Little Secret (6:16)paroles de Filthy Little Secret
12. Swansong for a Raven (7:08)paroles de Swansong for a Raven
13. Mother of Abominations (7:33)à écouter en premierécouterparoles de Mother of Abominations
14. Nymphetamine (Fix) (5:02)écouterparoles de Nymphetamine (Fix)
écouter : Ecouter l'album

Cradle Of Filth

Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Immortal
Immortal
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Umskiptar
Umskiptar
2012

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Belus
Belus
2010

Burzum
Burzum
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Nordland II
Nordland II
2003

Chronique de Nordland I
Nordland I
2002

Chronique de Hammerheart
Hammerheart
1990

Chronique de Blood Fire Death
Blood Fire Death
1988

Bathory
Bathory
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Black Metal
Origine : Suède


Mayhem
Mayhem
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Lux Mundi
Lux Mundi
2011

Chronique de Exodus
Exodus
1998

Chronique de Passage
Passage
1996

Samael
Samael
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Black Metal
Origine : Suisse

Rapports de concerts: