Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Verisäkeet

Chronique de Verisäkeet

Moonsorrow  - Verisäkeet (Album)

Beauté sauvage ...



En l'an deux-mille trois de notre ère, un groupe de musiciens finlandais mené par le talentueux Henri Sorvali avait marqué un coup dur en dévoilant au grand jour son « Kivenkantaja ». En effet, le troisième album de Moonsorrow fit l'unanimité de la critique, promettant de devenir un des albums phares du Pagan metal – un genre qui commençait alors à se démarquer et à se diversifier.
Beaucoup affirmèrent alors que cet opus serait indétrônable, marquant l'apogée du groupe enfin arrivé à maturité. Mais cette thèse se révéla sans fondement réel – preuve avec « Verisäkeet », quatrième album de la formation et qui marque les dix ans du groupe ...

Depuis ses débuts le combo ne cesse de produire des œuvres toutes meilleurs les unes que les autres, et parfois dans un délai très court. Cependant depuis quelques années il semble se pencher sur une approche plus progressive de son Folk metal, pour une musique plus imagée que jamais.
Il n'est pas nécessaire d'écouter l'album en profondeur pour faire une première constatation : les pistes s'allongent tout en se faisant moins nombreuses ; et de cette manière « Verisäkeet » se présente comme l'œuvre la plus longue des finlandais. Cinq pistes pour une moyenne de quatorze minutes, on devine donc que Henri n'a pas abandonné son intention de pousser Moonsorrow vers des horizons bien plus progressives et réfléchies qu'auparavant. Et nos suppositions se révèleront fondées puisque le groupe nous présente ici une musique qui se fait chaque seconde plus belle et épique, mais aussi moins pénétrable et accessible.

Point d'inquiétude donc, car la qualité est encore et toujours au rendez-vous ! Après trois albums bien fournis les musiciens sont toujours au top de leur forme – et jamais leur travail ne s'essouffle. Si la musique des Finlandais na cessé d'évoluer (à notre grand bonheur) depuis leurs premiers pas en 1995, la magie, elle, est toujours bien présente. Il est utile de le rappeler : Moonsorrow propose un Folk metal aux accents progressifs, travaillé et mis en place avec habileté. Loin des envolées festives de Finntroll, leur musique est toujours mesurée, subtile et d'une rare beauté épique qu'il faut prendre le temps d'apprécier. Encore une fois les titres qui composent cet opus sont d'une intensité, d'une puissance et d'une profondeur rarement égalée. La musique vous pénètre, si vous le voulez bien, et tantôt vous glace le cœur ou vous le fait bondir. Plus froide, plus sauvage, plus Black qu'au début – elle n'en est pas moins magnifique et toujours chargée d'une rage primaire.

« Karhunkynsi » plante le décors ; ou plutôt les décors. Car des champs de bataille dévastés aux clairières intimistes en passant par les grands lacs scandinaves, les saveurs sont multiples. Les cinq titres qui forment l'album ont chacun leurs sonorités propres, leurs surprises, leur moment d'émotion, et même parfois, leurs longueurs. Évidemment il n'est pas facile d'accrocher un auditeur plus d'une heure durant quand on officie dans un genre tel que celui de Moonsorrow, alors ma foi le défi et plutôt réussi. D'autre part une place plus importante est donnée aux guitares dans l'optique d'un rendu en apparence plus cru et agressif, ainsi Moonsorrow alterne entre longues frasques folkloriques et déchainements de violence guerrière. Encore une fois l'opus trouve son intérêt dans une atmosphère hors du commun, une ambiance phénoménale et dépaysante, le tout d'une force dont seul la bande à Henri est capable. D'une force et d'une puissance surdimentionelle, d'une énergie primaire, d'une rage séculaire qu'on leur connait bien.

Au fur et à mesure que le disque tourne cette violence guerrière s'apaise pour laisser place à un cri de déchirement qui se perd dans le lointain, à un appel de désespoir empli de tristesse et de mélancolie. Tout cela mis à l'honneur dans la magnifique ode à la nature qu'est « Jotunheim », pièce longue qui progresse lentement mais surement, dans une incarnation même de la beauté sauvage et primaire de Moonsorrow ; dans un hymne aux peuples anciens qui ont foulé nos terres. L'album s'achève sur « Kaiku » et ses sonorités acoustiques apaisantes qui laissent l'auditeur en paix avec lui même. « Kaiku » et ses fameuses six minutes (pour un total de plus de plus de huit minutes dans l'album) d'ambiance forestière où l'on ne perçoit rien d'autre que le crépitement du feu et le chant des oiseaux ... Alors, des tricheurs ces musiciens ? Et bien non, car ces passages ne font que renforcer l'ambiance si poignante de ce très bon album.

Indétrônable « Kivenkantaja » ? Pas si sur ... D'ailleurs on n'aurait pu lui trouver plus digne successeur que « Verisäkeet ». Album de transition pour Moonsorrow qui accentue son coté obscur et progressif au travers de compositions longues et méditatives. Le combo nous délivre une œuvre intense et complète qui transportera l'auditeur non pas dans un autre monde, mais à des époques reculées de celui que nous connaissons. Et malgré quelques passages un peu redondants, « Verisäkeet » reste un excellent album de Pagan metal. Prenez votre temps pour savourer pleinement ce nouveau bijou qui nous vient de Finlande, en espérant que le prochain album soit de la même trempe !



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 2 commentaires précédents
Pas faux, mais c'est pour ça que le terme "subjectif" existe ;)
dim. 17 janv. 10- 15:44  
Yep. Tes goûts sont d'ailleurs aisément compréhensible, cet album dispose d'une aura vraiment unique.
dim. 17 janv. 10- 16:49  
Leur meilleur disque, avec le précédant qui était terrible également. Mais là, c'est vraiment grandiose. Une prod cristalline,un putain de souffle épique incroyable, des mélodies mélancoliques et guerrières, et une beauté folk font rayonner ce pavé nordique, à ranger aux côtés du fabuleux "Artnor" de l'irremplaçable Windir. Magnifique voyage qu'offre ce Verisäkeet. Magistral !
dim. 17 janv. 10- 20:14  


Verisäkeet - Infos

Voir la discographie de Moonsorrow
Infos de Verisäkeet
acheter sur Amazon
Sortie : 2005
Genre : Viking Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Karhunkynsi (14:00)à écouter en premierlistenparoles de Karhunkynsi
2. Haaska (14:42)à écouter en premierlistenparoles de Haaska
3. Pimeä (14:08)culte !culte !paroles de Pimeä
4. Jotunheim (19:28)à écouter en premierlistenparoles de Jotunheim
5. Kaiku (08:19)paroles de Kaiku
écouter : Ecouter l'album



Moonsorrow

Moonsorrow
Moonsorrow
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Ur Jordens Djup
Ur Jordens Djup
2007

Chronique de Nattfödd
Nattfödd
2004

Finntroll
Finntroll
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Eluveitie
Eluveitie
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Pagan/Folk
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de One Man Army
One Man Army
2015

Chronique de From Afar
From Afar
2009

Chronique de Victory Songs
Victory Songs
2007

Chronique de Dragonheads
Dragonheads
2006

Ensiferum
Ensiferum
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Korpiklaani
Korpiklaani
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Slovo
Slovo
2011

Chronique de Goi, Rode, Goi!
Goi, Rode, Goi!
2009

Chronique de Ot Serdtsa K Nebu
Ot Serdtsa K Nebu
2007

Chronique de Vo Slavu Velikim
Vo Slavu Velikim
2005

Arkona
Arkona
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Pagan/Folk
Origine : Russie

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Stand Up and Fight
Stand Up and Fight
2011

Chronique de Battle Metal
Battle Metal
2004

Turisas
Turisas
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Lay of Thrym
The Lay of Thrym
2011

Tyr
Tyr
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Pagan/Folk
Origine : Iles Féroé

Rapports de concerts: