Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Straight Out of Hell

Chronique de Straight Out of Hell

Helloween  - Straight Out of Hell (Album)

 8 
10



La sortie d'un nouvel opus des allemands d'Helloween constitue toujours un événement attendu par une communauté avide de découvrir leurs nouveaux travaux. Instigateurs de ce Heavy Speed/Power Metal qui, aujourd'hui encore, fait de nombreux émules, les allemands auront, exceptions faites de quelques illustres revers, dont le plus connue demeure ce Chameleon sortis en 1993, presque toujours su nous proposer une musique à l'équilibre intéressant entre leur identité culturelle profonde, celle là même qui les définis depuis des décennies, et entre cette aptitude a capté l'ère du temps. L'art de ces saxons parvient donc à traverser les époques, fort d'albums souvent très séduisants.

Et affirmons le sans nous égarer en des considérations inutiles, Straight Out of Hell, ne dérogera pas à la règle. Hormis un Far from the Stars et un Years un peu trop classique, chacun des titres composant ce nouvel effort apportera, en effet, son lot de satisfaction. Tant et si bien qu'Andi Deris et ses complices, répétons le encore, et insistons dessus, à la fois enclin a respecter leur passé et soucieux de ne pas se laissé enfermer par celui-ci en ignorant le contexte musical actuel, nous offre ici une belle démonstration là où nombre de leurs congénères se complaisent dans la facilité et le classicisme pénible et souvent stérile.

Afin de témoigner de la grandeur de ce disque évoquons quelques uns de ces moments les plus délicieux. Pour ce faire commençons donc par parler de Natabaea. Ce premier titre, aux refrains splendides et aux divers passages alternant diverses ambiances dont notamment celle instauré par un break final paisible et envoutant, nous rappellent aux heures les plus glorieuses de ce quintette. Parlons également de Waiting for the Thunder et de son préambules aux faux airs de If I Could Fly, de Live Now!, du superbe Wanna Be God et de ses lignes de batteries tribales ou encore, par exemple, du magnifique Asshole aux couplets aux riffs un peu plus sombre qu'à l'accoutumé. Rien ne semble pouvoir abimer notre plaisir et même l'exercice tant décrié de la ballade, intitulé Hold Me in Your Arms, ne parviendra pas à nous décevoir tant il est un modèle du genre.

En définitive devant un manifeste aussi aboutie, sincère et réussi, l'exercice de la critique devient exceptionnellement complexe. Et la question qui se pose alors consiste à se demander quels sont les faiblesses de ce disque? Quels en sont, en effet, les déshonorantes défaillances susceptibles de nourrir les désillusions des adeptes les plus exigeants? Difficile à dire. En désespoir de cause, soucieux d'être à minima tributaire d'une certaine impartialité, tentons donc de répondre à cette question en abordant cette pochette à l'illustration bien trop artificielle et bien trop factice que d'aucuns pourraient assurément trouver hideuse. Mais reconnaissons aussi qu'un tel reproche est, à dire vrai, bien peu de chose et, surtout, formidablement subjectif.

Loin de toutes réflexions exagérées et de toutes analyses excessives, difficile de nier les qualités de ce plaidoyer. Avec ce nouvel effort baptisé Straight Out of Hell, Helloween, une fois encore, prouve donc superbement sa suprématie sur un genre dont il fut le géniteur.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 2 commentaires précédents
Je te remercie, je me suis fait la réflexion peu de temps après mon post, et oui en effet c'est logique. Ta chronique confirme bel et bien le fait que cet album est une de mes attentes pour l'année qui arrive.

Merci pour ta réponse.

mer. 12 déc. 12- 21:50  
Bonne chronique, rendant un juste hommage à ce très bon album :)
sam. 26 janv. 13- 23:05  
Merci à toi MDV ;)
sam. 26 janv. 13- 23:06  


Straight Out of Hell - Infos

Voir la discographie de Helloween
Infos de Straight Out of Hell
acheter sur Amazon Table './nanoroux_bdd/images' is marked as crashed and should be repaired