Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Thornography

Chronique de Thornography

Cradle Of Filth  - Thornography (Album)

C'est un porno ? Non, un thorno. T'es con...



Cradle Of Filth... Un groupe qui attire tous les quolibets les moins flatteurs de la part d'une large frange du public metal qui leur crache dessus pour le mercantilisme qu'ils représentent, pour une vision qui diffère de celles qu'ils ont pour le black metal, parce que c'est Cradle, tout simplement. La formation que l'on aime détester par principe, comme si c'était dans le code d'honneur de tout bon metalleux qui se respecte. Ou pas. Quand on se penche sur la carrière du groupe, on découvre un tas d'albums qui sont majestueux dans leurs sonorités et leur interprétation, avec des textes riches et évocateurs, mêlant Eros et Thanatos. Et allant d'évolution en évolution, jusqu'à ce Nymphetamine qui avait sonné le vent de la révolution, révolution qui se parachèvera sur ce Thornography pour le moins étrange.

La pochette, sans être un indice en soi, est différente. presque laide pour du Cradle Of Filth qui nous avait toujours habitué à mieux pour ses albums, voire pour bon nombre de ses EP (Vempire...). Ici, sans être laid, c'est complètement hors des habitudes de Cradle Of Filth. On ressent presque un certain désespoir devant cette jaquette ou pour une fois le logo du groupe ne prend que peu de place. Une première, là également.

Et la formation s'écarte du black metal symphonique, musicalement parlant du moins. Les claviers sont relégués au second plan, ils sont bien plus discrets, il ne s'imposent pas. Juste un fond, un accompagnement, mais pas une force motrice comme par le passé. Les interventions sont espacées. Elles ne prennent que rarement le dessus. C'est la guitare qui guide l'oeuvre. La sonorité est donc très différente de ce que l'on a l'habitude d'entendre. Si l'on devait faire un comparatif audacieux, il serait bon de rapprocher Thornography du Endorama de Kreator. A l'instar de ces derniers, Cradle casse ses codes pour se réinventer un spectre musical sur un album précis. Ici, la formation anglaise navigue entre musique gothique et une forme de metal moderne, assez compliqué à décrire, mais éloigné des critères habituels propres aux albums précédents. Même s'il règne toujours une certaine ambiance, elle est moins imposante que par le passé, elle se laisse approcher plus qu'on ne la subit. En optant pour une formule plus directe, Cradle Of Filth sacrifie et sa sensualité et son onirisme dark.

Le chant de Dani Filth reste principalement dans un registre black, même si on note de nombreux passages où il utilise sa voix grave, qui lui réussit bien sur cet album. Il peut paraitre par moment en décalage, il sait également se mettre en retrait, comme pour l'excellente reprise de Temptation du groupe Heaven 17, où il se contente de donner quelques effets, préférant laisser le chant principal à Harry, Dirty Harry, une jeune femme à la voix rocailleuse à souhait.

Alors effectivement, Thornography est déstabilisant pour le fan, qui ne trouvera que très peu de repaires, sinon dans le chant, et encore, avec des bémols. Quelqu'un qui connait Cradle Of Filth de réputation aura des problèmes à deviner qu'il s'agit de ce groupe sur des compositions comme Dirge Inferno par exemple, pourtant admirablement bien réalisée. La formation a évolué, que cela plaise ou non. Et malheureusement, dans cette évolution, le groupe a perdu une partie de son âme, qui se traduisait bien souvent par ce romantisme presque palpable qui ici fait cruellement défaut. Ce n'est plus la même chose. Mais plutôt que de fustiger inutilement les musiciens, il convient de noter que l'initiative est louable, Cradle Of Filth commençant immanquablement à tourner en rond.

Thornography est une prise de risque non négligeable, mais nécessaire à la survie du combo, au bord de l'implosion artistique. Une prise de risque mesurée et parfois incompréhensible, qui fera grincer des dents. Cradle Of Filth donne involontairement des armes à ses détracteurs avec un album qu'il est si facile de haïr ! Un peu comme le Endormara de Kreator en somme. Mais là où les Allemands ont réussi un album entier, les Anglais se perdent en chemin, en sacrifiant trop de choses qui font parti de leur culture au profit du changement impératif. Mais Thornography n'est pas un album à jeter, loin de là. Même s'il est dans l'ensemble moyen, il dispose de quelques pépites susceptibles de surprendre les auditeurs de tous poils. Une réussite dans l'échec ? Non, ce serait présomptueux. Mais un album nécessaire pour continuer à exister.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
NanoRoux  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 1 commentaires précédents
Je plussoie la justesse de cette chronique !
Un album très différent, qui fait presque figure d'ovni dans la discographie de Cradle, mais qui peut être intéressant, si on lui donne sa chance.

sam. 29 janv. 11- 11:37  
Franchement, j'appréciais énormément le groupe jusqu'à Midian.
J'ai connu les anglais avec Vempire, et tous les disques qui lui ont succédé sont pour moi vraiment excellents.

Mais à partir de Damnation and a Day, honnêtement, la flamme s'est éteinte inexorablement. Pas forcément à cause leur évolution, mais bien à cause d'un manque flagrant d'inspiration.
Dommage car ce groupe a sorti de véritables petits chefs-d'œuvre de violence et de raffinement.

sam. 29 janv. 11- 11:51  
C'est marrant, je me retrouve totalement dans le commentaire de Neptune!
Pour en revenir à Thornography, c'est bien simple: même après plusieurs tentatives, je n'ai jamais réussi à apprécier ses compos... Le chant 'clair' de Dani m'a fait grincer les dents plus d'une fois, sans parler de cette reprise loufoque. Décalée, mais vraiment pas à mon goût.

sam. 29 janv. 11- 13:32  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Thornography - Infos

Voir la discographie de Cradle Of Filth
Infos de Thornography
acheter sur Amazon
Sortie : 16 octobre 2006
Genre : Symphonic Black Metal
Label : Roadrunner Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Under Pregnant Skies She Comes Alive Like Miss Leviathan (01:40)à écouter en premierparoles de Under Pregnant Skies She Comes Alive Like Miss Leviathan
2. Dirge Inferno (04:54)paroles de Dirge Inferno
3. Tonight in Flames (05:55)listenparoles de Tonight in Flames
4. Libertina Grimm (05:51)paroles de Libertina Grimm
5. The Byronic Man (05:03)paroles de The Byronic Man
6. I Am the Thorn (07:06)paroles de I Am the Thorn
7. Cemetery and Sundown (05:37)paroles de Cemetery and Sundown
8. Lovesick for Mina (07:00)paroles de Lovesick for Mina
9. The Foetus of a New Day Kicking (03:43)à écouter en premierparoles de The Foetus of a New Day Kicking
10. Rise of the Pentagram (07:02)à écouter en premierécouterparoles de Rise of the Pentagram
11. Under Huntress Moon (06:58)paroles de Under Huntress Moon
12. Temptation (Heaven 17 cover) (03:47)à écouter en premierparoles de Temptation (Heaven 17 cover)
13. Halloween 2 (Misfits cover) (03:38)paroles de Halloween 2 (Misfits cover)
14. Courting Baphomet (Deluxe Edition) (03:36)paroles de Courting Baphomet (Deluxe Edition)
15. Stay (Deluxe Edition) (05:20)paroles de Stay (Deluxe Edition)
16. Devil To The Metal (Deluxe Edition) (04:55)paroles de Devil To The Metal (Deluxe Edition)
écouter : Ecouter l'album

Cradle Of Filth

Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Kreator
Kreator
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Concerts:
Rapports de concerts:

Immortal
Immortal
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Umskiptar
Umskiptar
2012

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Belus
Belus
2010

Burzum
Burzum
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Nordland II
Nordland II
2003

Chronique de Nordland I
Nordland I
2002

Chronique de Hammerheart
Hammerheart
1990

Chronique de Blood Fire Death
Blood Fire Death
1988

Bathory
Bathory
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Black Metal
Origine : Suède


Mayhem
Mayhem
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts: