Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Saturn in Ascension

Chronique de Saturn in Ascension

Saturnus  - Saturn in Ascension (Album)

La marche du colosse...



Il arrive parfois que certains groupes élèvent leur musique à un rang tel qu'on ne peut que les considérer comme les chefs de file de tout un mouvement. Chose plus rare encore, parmi ces formations de génie quelques-unes peinent à se faire connaître en dehors d'un cercle d'initiés qui leur vouent un véritable culte. Dans la grande famille qu'est le Doom, Saturnus pourrait très bien se reconnaître dans cette brève introduction. Avec trois albums et un EP au compteur, les danois ont insufflé leur esprit au genre et ont influencé toute une génération de groupes. Malgré ce succès, Saturnus reste dans l'ombre de manière incompréhensible.
Aujourd'hui, la formation s'apprête à sortir son nouvel album Saturn in Ascension via le label Cyclone Empire, et comme pour chacune de ses sorties, le microcosme Doom est en ébullition...


Voilà plus de six ans que Saturnus n'avait pas donné signe de vie. Une durée particulièrement longue pendant laquelle les fans ont eu le temps de digérer l'impressionnant Veronika Decides to Die. Dire que ce quatrième album est attendu relève de l'euphémisme, cela va sans dire.
Saturn in Ascension, c'est bien simple, reprend là où son prédécesseur s'était arrêté. Dès les débuts de "Litany of Rain", on retrouve le Saturnus poignant, celui qui prend aux tripes, le vrai quoi. Des claviers tout en finesse surplombe une rythmique lente, toujours aussi lourde. Et au-dessus de ça, un chant profond (qui alterne growls et vocaux parlés) et une guitare lead en pleine forme, comme à son habitude.

Il ne faut guère de temps pour que ce premier titre fasse son effet et remémore quelques bons souvenirs du passé. L'accroche est immédiate et malgré une atmosphère très marquée, le groupe parvient à rendre son Doom très accessible, tout comme avec "Wind Torn", dominé par des leads toujours très expressifs.
Saturnus ralentit ensuite la cadence avec son "A Lonely Passage" très posé, suivi de près par "A Fathers Providence" bien plus entraînant (très Paradise Lost avec ce clavier), qui n'est pas sans rappeler le titre "Pretend" de Veronika Decides to Die.

La suite? Les danois se plaisent à consolider leur discographie avec quelques grands moments ("Between" notamment), et poursuivent dans une voie dont ils se sont fait le porte-parole. C'est lent, terriblement beau et réellement triste, soit tous les éléments pour faire un bel album de Doom-Death!
Pour autant, certains pourraient s'avérer être un poil déçu par Saturn in Ascension. La qualité est bien là, ça vous l'aurez compris, c'est plutôt l'absence de prise de risque, ou de réelle nouveauté qui pêche un peu. Car à part une production de meilleure facture (Flemming Rasmussen aux manettes, oui, le même que Metallica) et une approche différente du chant, rien de bien novateur sur ce disque (allez, on creuse un peu et on a droit à quelques élans plus progressifs quand même).


Avec la sortie d'un tel disque, il y a fort à parier que Saturnus fera couler beaucoup d'encre. Saturn in Ascension se place d'emblée comme étant la suite logique de Veronika Decides to Die et promet par la même occasion de bien beaux moments ("Wind Torn", "Forest of Insomnia"). Une nouvelle fois, les danois démontrent un savoir-faire évident qui les place au panthéon d'un genre dont ils ont façonné certains codes.
Un très bon album donc, qui ne souffre que d'un léger manque d'audace. Mais à ce niveau-là, c'est quand même du lourd...

(1) Modifier l'article
par kumelia, le 12 novembre 2012
Voir toutes les chroniques de kumelia


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Merci pour ta chronique kummy, ayant adoré Veronika Decides to Die, je pense que Saturn in Ascension sera mien!!! ;D
ven. 16 nov. 12- 21:49  


Saturn in Ascension - Infos

Voir la discographie de Saturnus
Infos de Saturn in Ascension
acheter sur Amazon
Sortie : 30 novembre 2012
Genre : Doom-Death Mélancolique
Label : Cyclone Empire
Playlist :
1. Litany of Rain (10:33)
2. Wind Torn (09:14)
3. A Lonely Passage (05:30)
4. A Father's Providence (05:09)
5. Mourning Sun (10:37)
6. Call of the Raven Moon (07:37)
7. Forest of Insomnia (10:21)
8. Between (11:01)
9. Limbs of Crystal Clear (06:38)
écouter : Ecouter l'album



Saturnus

Albums chroniqués :
Chronique de Saturn in Ascension
Saturn in Ascension
2012

Saturnus
Saturnus
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Doom Metal
Origine : Danemark




Groupes en rapport


Daylight Dies
Daylight Dies
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de An Ode To Woe
An Ode To Woe
2008

Chronique de The Angel And The Dark River
The Angel And The Dark River
1995

My Dying Bride
My Dying Bride
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sovran
Sovran
2015

Chronique de Sovran
Sovran
2015

Chronique de A Rose for the Apocalypse
A Rose for the Apocalypse
2011

Chronique de No Greater Sorrow
No Greater Sorrow
2008

Draconian
Draconian
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Doom Metal
Origine : Suède


Albums chroniqués :
Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Dopethrone
Dopethrone
2000

Electric Wizard
Electric Wizard
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Epicus doomicus metallicus
Epicus doomicus metallicus
1986

Candlemass
Candlemass
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Doom Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

The Sword
The Sword
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Tethra
Tethra
Voir la page du groupe
Création : 2009
Genre : Doom Metal
Origine : Italie