Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Scorn Aesthetics

Chronique de Scorn Aesthetics

Ad Patres  - Scorn Aesthetics (Album)



Au crépuscule de cette année 2008, le groupe de Brutal Death Grind français Infested Organ vs Scrub Typhus (I.O.S.T.), pousse ses derniers râles dans une gerbe sanguinolente. Son bassiste Arnaud Pecoste et le batteur Alsvid décide d'unir leur vision afin de donner vie à une nouvelle créature. Tout deux sont animé par un amour immodéré pour la musique américaine. Tout deux sont mû par une dévotion sans faille pour un art à la brutalité sans concession où le qualificatif "Death" ne serait pas galvaudé et prendrais aussi en compte d'autres considérations que, simplement, un chant subrepticement guttural (une tendance qui, malheureusement, à trop souvent court aujourd'hui). Bientôt rejoint par le chanteur Julien Lemasson et par les guitaristes Olivier Bousquet et Canard, ils baptiseront cette nouvelle entité Ad Patres. Une première demo prometteuse sortira en 2010. Un premier pas au cours duquel le vocaliste cèdera d'ailleurs sa place à Axel Doussaud. L'année 2012 sera cruciale puisque la formation nous proposera de découvrir sa créativité au travers, notamment, d'un premier split avec Writhing. Mais surtout au travers d'un opus intitulé Scorn Aesthetics.

S'agissant de la musique voulue sur cet effort, l'hypothétique conception artistique décrite précédemment est scrupuleusement respectée. A la fois d'obédience américaine (Malevolent Creation, Hate Eternal, Suffocation...), le Death Metal de ces bordelais affiche, en effet, un penchant très prononcé pour une sauvagerie débonnaire. Néanmoins, au delà de ces caractéristique déjà fort séduisantes, le propos de ces aquitains puise aussi son essence en des sources délicieusement diverses et ne dédaigne pas, par exemple, se nourrir d'un héritage très européen (Decapitated, Panzerchrist, The Cleansing...). De plus leur expression artistique exhale des parfums antiques de cette ancienne école passée, tant chérie aujourd'hui, tout en s'inscrivant dans une redoutable modernité. Des horizons pluriels qui, en somme, offrent une excellence supposée à ce disque. La promesse est donc alléchante, mais qu'en est-il du résultat?

Ne nous fatiguons pas en de longs palabres inutiles et allons à l'essentiel en disant que cette œuvre est effectivement une réussite. D'abord parce que les constructions née des desseins créatifs déjà ressassé ici sont subtiles et fascinantes. Et ensuite, aussi, parce que ces musiciens, chacun dans leur domaine de prédilections, sont de remarquables instrumentistes. Il suffit pour s'en convaincre de relever, par exemple, les superbes partitions de guitare de cet opus.

Une autre des qualités de ce manifeste réside dans la force et l'intensité émanant de ces titres et passages féroces. Même si, en effet, Ad Patres sait introduire des nuances heureuses en des instants moins acharnés ou en des atmosphères plus travaillées, c'est essentiellement dans la frénésie qu'il construit son identité.

S'il nous fallait illustrer l'ensemble des vertus décrites dans cette chronique par le choix d'un ou plusieurs titres représentatifs, l'exercice serait très difficile tant l'ensemble est cohérent et efficace. Citons, tout de même, les redoutables et furieux The Lock, Scars to Compromise, To the Fathers, In Vivo ou encore, par exemple, All that Remains.

Un groupe qui, en définitive, fort de ce splendide Scorn Aesthetics au Death Metal brutal sans fioritures inutiles, donne une belle leçon à nombre de ses congénères se contentant soit d'une surenchère technique souvent stérile, soit d'un vain conformisme de rigueur.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Scorn Aesthetics - Infos

Voir la discographie de Ad Patres
Infos de Scorn Aesthetics
acheter sur Amazon
Sortie : 3 septembre 2012
Genre : Death Metal
Label : Kaotoxin Records
Playlist :
1. ... (0:26)
2. The Lock (2:48)
3. Scars of Compromise (3:51)
4. Circles of Red (3:51)
5. To the Fathers (3:31)
6. Scorn Aesthetics (2:58)
7. In Vivo (3:22)
8. Emphasize Nihility (3:29)
9. Anti (3:00)
10. All That Remains (4:15)
écouter : Ecouter l'album

Ad Patres


Albums chroniqués :
Chronique de Scorn Aesthetics
Scorn Aesthetics
2012

Ad Patres
Ad Patres
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Death Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de The 13th Beast
The 13th Beast
2018

Malevolent Creation
Malevolent Creation
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Years In The Darkness
Years In The Darkness
2009

Arkaea
Arkaea
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Indus
Origine : États-Unis


Suffocation
Suffocation
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Fall of Ideals
The Fall of Ideals
2006

All That Remains
All That Remains
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: