Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Archetype

Chronique de Archetype

Fear Factory  - Archetype (Album)

 7 
10

The soul of this machine has improved



Fear Factory est un groupe qui a réussi à faire rêver des milliers de metalheads dans les années '90 grâce à sa doublette Demanufacture-Obsolete. Mais comme souvent, la baisse de régime se veut fatale pour un groupe et Digimortal a sonné le glas pour l’usine de la peur. Après un faux split du groupe en 2002 qui a eu pour résultat le départ du gros Dino, c’est un nouveau Fear Factory que l’on retrouve en 2004, avec l’arrivée de Byron Stroud (Strapping Young Lad) à la basse après l’enregistrement d’Archetype, même s'il a été crédité sur l'album. Cela a poussé Christian Olde Wolbers à la guitare, avec toujours le métronome humain Raymond Herrera à la batterie et l’éternel Burton C. Bell au chant.

Est-ce que les californiens allaient relever la tête après tous ces problèmes ?
Archetype signe un retour aux sonorités qui avait propulsé le combo vers le devant de la scène. Une batterie faisant office de machine de guerre, des riffs tranchants rappelant Cazares et ce chant, mi-growl mi-clair, très aérien sur certains passages (Act Of God). Côté textes, l’heure n’est plus aux conflits homme-machine, Bell parle de sujets plus personnels, plus humains. On retrouve un Fear Fact’ tout de même assez en forme durant la première moitié du disque, surtout après le pari raté Digimortal (neo-metal facile et peu réussi, conflits internes, etc).

Le guitariste évincé du groupe, Dino « Burger McDonald » Cazares, a déclaré que si le succès de l’opus a été au rendez-vous, c’est grâce à l’utilisation de riffs caractéristiques qui ont fait le succès de la bande à l'époque où il officiait au poste de guitariste. Il poussera le bouchon plus loin en montrant Olde Wolbers du doigt et en le décrivant comme un copieur. Bref, si de nos jours l’américano-mexicain s’est réconcilié avec l’usine de la peur, le climat était plutôt tendu entre eux en 2004. Le titre éponyme de l’album, « Archetype », est d’ailleurs dédié au mangeur de tapas, avec un Burton déclarant que Fear Factory est bel et bien vivant.

Objectivement, Archetype met en avant la formule biomécanique propre à ce à quoi on était habitué avec Fear Factory. Tout du moins musicalement, les californiens reviennent à leur metal industriel et débridé, avec ces quelques petites touches death metal des débuts. Et le simple, mais efficace Slave Labor a le don de rendre son monde enthousiaste pour tout le reste de l‘album. Les ambiances sont tenues d’une main de fer par John Bechdel et l’éternel Rhys Fulber, qui nous proposent un contenu cybernétique (Drones) finement ficelé. Les claviéristes ont tenu à ne pas trop en faire et de ne pas sur-jouer, tout en sonnant futuriste à souhait.
On retrouve des titres un peu plus suspects, comme "Bite the Hand That Bleeds", présent sur la B.O. du film Saw. Bien qu’intégré aux côtés de pistes les plus violentes, la bande à C. Bell propose un morceau un peu plus pop avec un chant clair omniprésent, un peu à la manière de « Timelessness » présent sur Obsolete. D’ailleurs, on pourrait noter l’assurance de Burton dans ses envolées lyriques. Le chanteur braille, mais beaucoup moins que sur les précédentes sorties des californiens. Il a certainement pris des cours de chant. Ou pas. La production est finement millimétrée et la voix du brailleur sonne plus angélique. Cela fait d’ailleurs le même effet avec Chino Moreno en studio ; il est dommage tout de même que Burton n’assure pas autant en live qu’en studio. Le live au Big Day Out’04 en Australie, où Fear Fact’ a annoncé son retour, en est la preuve la plus flagrante.

Néanmoins, on ne peut pas nier la qualité du nouveau FF. Flambants neufs, les zikos font ce qu’ils ont toujours fait en gardant la formule la plus sécuritaire pour eux. Et c'est tant mieux, puisque les fans ont été ravis à sa sortie et qu'Archetype a signé le retour d’une bête. Fear Factory fait du Fear Factory avec Archetype et il aurait mieux valu en rester toujours là. Mais les espoirs se sont vite assoupis à la sortie d’un Transgression mou du bide et d’une déchirure nette au sein du groupe de Los Angeles.

(0) Modifier l'article
par Choko, le 19 août 2010
Voir toutes les chroniques de Choko


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Archetype - Infos

Voir la discographie de Fear Factory
Infos de Archetype
acheter sur Amazon
Sortie : 2004
Genre : Indus
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Slave Laborparoles de Slave Labor
2. Cyberwasteparoles de Cyberwaste
3. Act Of Godparoles de Act Of God
4. Dronesparoles de Drones
5. Archetypeécouterparoles de Archetype
6. Corporate Cloningparoles de Corporate Cloning
7. Bite The Hand That Bleeds Youparoles de Bite The Hand That Bleeds You
8. Undercurrentparoles de Undercurrent
9. Default Judgementparoles de Default Judgement
10. Bonescraperparoles de Bonescraper
11. Human Shieldsparoles de Human Shields
12. Ascensionparoles de Ascension
13. Schoolparoles de School
écouter : Ecouter l'album

Fear Factory

Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de City
City
1997

Chronique de Heavy as a Really Heavy Thing
Heavy as a Really Heavy Thing
1995

Strapping Young Lad
Strapping Young Lad
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Thrash Metal
Origine : Canada


Albums chroniqués :
Chronique de Bringer of Plagues
Bringer of Plagues
2009

Chronique de Bleed the fifth
Bleed the fifth
2007

Divine Heresy
Divine Heresy
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Years In The Darkness
Years In The Darkness
2009

Arkaea
Arkaea
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Indus
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Liebe Ist Für Alle Da
Liebe Ist Für Alle Da
2009

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Reise, Reise
Reise, Reise
2004

Rammstein
Rammstein
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Indus
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Pain
Pain
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Indus
Origine : Suède

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Educated Horses
Educated Horses
2006

Chronique de Hellbilly Deluxe
Hellbilly Deluxe
1998

Rob Zombie
Rob Zombie
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de L'Hymne à La Joie
L'Hymne à La Joie
2007

Chronique de L'Hymne à La Joie
L'Hymne à La Joie
2007

The CNK
The CNK
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Indus
Origine : France

Rapports de concerts: