Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Hellbilly Deluxe

Chronique de Hellbilly Deluxe

Rob Zombie  - Hellbilly Deluxe (Album)

The Horror Show Never Ends



Hellbilly Deluxe est le premier album solo de Rob Zombie, faisant suite à la sulfureuse carrière des White Zombie dont il était le chanteur. On connait donc déjà le monsieur dans le métier et on sait à quoi s'attendre, mais cet album (dans la lignée de son cousin par alliance "Astro Creep: 2000") ne se prive pas de nous mettre quand même une grosse claque dans la tronche à chaque nouvelle chanson.

Le thème de l'album est très simple : il s'agit d'un horror show comme on a pu en connaitre dans certains cirques à une certaine époque (La femme à barbe, Elephant man...), mélangé à une ambiance de film d'épouvante de série B (voire Z) dont Rob a le secret pour leur redonner une seconde vie dans cet opus.

Ça a le mérite d'être clair, non ? Mais ce n'est peut-être pas si simple. Comment le bougre arrive t-il à conjuguer de telles ambiance dans un si court album de 38 minutes ?

Rob Zombie nous met dans le bain dès les premières secondes d'introduction : une petite musique tintante mélée à quelques sons de violons dissonants, le tout mixé de manière à retransmettre le sons vieillot et grésillant d'un film d'horreur à l'ancienne : passe-moi le pop-corn, ça commence !!!
S'élève ensuite une voix de petite fille qui parait au premier abord très mignonne, mais ce qu'elle raconte l'est moins :

"And out of the darkness, the Zombie did call
True pain and suffering he brought to them all
Away ran the children to hide in their beds,
for fear that the devil would chop off their heads
"

Un quatrain signé Rob Zombie.
Une fois la minute poésie terminée, les hostilités commencent. Les chansons s'enchainent d'une manière tellement logique, évidente, qu'on se dit que ça n'a pu être fait que par un quasi-génie de la musique. Une bonne partie des titres de cet album, grâce à leurs sonorités simples et à la fois entrainantes, et à des structures basiques que l'on aurait pu critiquer (mais c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures) ; deviendront par la suite des titres phares du grand Rob Zombie : Superbeast ; Dragula (devenu quasiment l'hymne national des fans), Living Dead Girl ; Demonoid Phenomenon ; Meet the Creeper ; Return of the Phantom Stranger....

Des titres évocateurs du morbide, de l'horreur, de l'enfer, des monstres, des vampires et des morts-vivants... On se régale !
Comment ne pas céder au charme d'une Living Dead Girl ; au démoniaque Dragula ? Comment ne pas être transporté par l'orgue du Return of the Phantom Stranger, ou des guitares vibrantes du What lurks on channel X?

Autant de titres métal, aux sonorités Indus pour certains, que se doit d'écouter tout bon métalleux qui se respecte.
Il est rare que l'on retrouve autant de variété et de richesse dans un si court album. 38 minutes... On aurait espéré plus, mais c'est bien la seule ombre au tableau de cet opus qui ravira tous les amateurs du genre, que ce soit du style musical ou des thèmes proprement cinématographiques.
En clair, si ce n'est pas déjà fait : A ECOUTER D'URGENCE !!!



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Hellbilly Deluxe - Infos

Voir la discographie de Rob Zombie
Infos de Hellbilly Deluxe
acheter sur Amazon
Sortie : 25 août 1998
Genre : Indus
Label : Geffen Records
Playlist :
1. Call of the Zombie (00:30)
2. Superbeast (03:40)
3. Dragula (03:43)culte !culte !
4. Living Dead Girl (03:22)culte !culte !
5. Perversion 99 (01:43)
6. Demonoid Phenomenon (04:12)culte !culte !
7. Spookshow Baby (03:38)
8. How to Make a Monster (01:38)
9. Meet the Creeper (03:14)listen
10. Ballad of Resurrection Joe And Rosa Whore (06:56)
11. What Lurks on Channel X? (02:30)
12. Return of the Phantom Stranger (04:32)listen
13. Beginning of the End (01:53)
écouter : Ecouter l'album



Rob Zombie

Albums chroniqués :
Chronique de Educated Horses
Educated Horses
2006

Chronique de Hellbilly Deluxe
Hellbilly Deluxe
1998

Rob Zombie
Rob Zombie
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


White Zombie
White Zombie
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Indus
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Liebe Ist Für Alle Da
Liebe Ist Für Alle Da
2009

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Reise, Reise
Reise, Reise
2004

Rammstein
Rammstein
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Indus
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Pain
Pain
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Indus
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de L'Hymne à La Joie
L'Hymne à La Joie
2007

Chronique de L'Hymne à La Joie
L'Hymne à La Joie
2007

The CNK
The CNK
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Indus
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Deathstars
Deathstars
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Indus
Origine : Suède


Albums chroniqués :
Chronique de Monster
Monster
2008

Chronique de Monster
Monster
2008

Oomph!
Oomph!
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : Allemagne