Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de God is an Automaton

Chronique de God is an Automaton

Sybreed  - God is an Automaton (Album)

 8 
10

Machine?



Sans en être forcément l'un des pionniers, Sybreed a su avec le temps prouver qu'il était l'un des piliers incontestés de la scène Cyber Metal. Chaque album de la formation suisse est une nouvelle occasion de goûter à cette recette si convoitée, celle-là même qui allie une rigueur rythmique franchement convaincante à une belle dose de mélodies et d'atmosphères futuristes.
Un Slave Design un peu à part a lancé la carrière des suisses, suivi d'un Antares plus Death Mélodique que jamais. The Pulse of Awakening aura de son côté déstabilisé les die-hard fans, qui avec le temps ont su reconnaître la qualité évidente de cet effort. Tout ceci nous amène à God is an Automaton, quatrième album, lui aussi soutenu par Listenable Records.


Les premiers instants de "Posthuman Manifesto" confortent l'auditeur dans l'idée que Sybreed est bel et bien de retour. Armé d'un riff entraînant, de samples travaillés et d'un refrain qui tue, ce premier extrait donne le ton et prouve que les suisses n'ont pas perdu la main. Certes nous voyageons en terres connues, mais on repère d'ores et déjà qu'un beau travail a été accompli du côté du chant, qui se veut bien plus versatile que jusqu'alors.
La suite enchaine clairement les nouveaux tubes du groupe ("No Wisdom Brings Solace", "Downfall Inc." ou l'inévitable "Challenger"), et sans perdre une seconde, on se sent comme emporté par ce God is an Automaton. Pour la première fois, Sybreed réalise le plus subtil des dosages pour allier morceaux catchy et rapidement prenants à un tout résolument heavy et massif. Bien évidemment, les samples et la production joue un rôle capital pour arriver à cette synthèse parfaite...

Les premières écoutes nous renvoient clairement dans les cordes tant les compositions se veulent efficaces et rapidement entêtantes ("The Line of Least Resistance"). Pour certains, il s'agira du seul véritable écueil de cet opus (avec le chant clair très présent), bien que ce fameux aspect massif rend le tout bougrement efficace...
D'un autre côté, on saluera la maturité dont fait preuve la formation ici. Par le passé, Sybreed a pu sonner comme du Meshuggah gentil ou du Fear Factory, désormais il sonne comme du Sybreed!


Sans bouleverser fondamentalement sa recette, Sybreed parvient à signer un très bon album avec ce God is an Automaton. Les suisses sont en très grande forme et dans un bel élan d'inspiration, ce qui devrait une nouvelle fois les propulser en tête des formations du genre. En réalisant un mix parfait et équilibré de chacun des éléments de sa musique, le groupe prouve qu'il a gagné en maturité et franchement ça le fait!
Un dernier mot pour saluer la performance de Ben (chant), qui a visiblement sacrément bossé ("Into the Blackest Light"!)! Bravo Sybreed!

(1) Modifier l'article
par kumelia, le 4 septembre 2012
Voir toutes les chroniques de kumelia


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Je l'attendais avec impatience cette chronique. Il me tarde de jeter une oreille la dessus. Merci mec.
mar. 4 sept. 12- 14:27  
De rien mister!
Oui, cet album est vraiment efficace et accrocheur, le meilleur de Sybreed pour moi.

mar. 4 sept. 12- 14:44  


God is an Automaton - Infos

Voir la discographie de Sybreed
Infos de God is an Automaton

Sortie : 24 septembre 2012
Genre : Cyber Metal
Label : Listenable Records
Playlist :
1. Posthuman Manifesto (04:49)culte !culte !
2. No Wisdom Brings Solace (04:37)à écouter en premier
3. The Line of Least Resistance (04:32)à écouter en premier
4. Red Nova Ignition (05:08)à écouter en premier
5. God Is an Automaton (05:59)culte !culte !
6. Hightech Versus Lowlife (05:15)
7. Downfall Inc. (05:00)
8. Challenger (04:36)à écouter en premier
9. A Radiant Daybreak (05:30)
10. Into the Blackest Light (04:28)à écouter en premier
11. Destruction and Bliss (09:44)
écouter : Ecouter l'album



Sybreed

Sybreed
Sybreed
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Indus
Origine : Suisse

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Zuul FX
Zuul FX
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Thrash Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Violent Sleep Of Reason
The Violent Sleep Of Reason
2016

Chronique de Alive
Alive
2010

Chronique de ObZen
ObZen
2008

Chronique de Catch 33
Catch 33
2005

Meshuggah
Meshuggah
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Avant-garde metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Soilwork
Soilwork
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: