Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Mother Earth

Chronique de Mother Earth

Within Temptation  - Mother Earth (Album)

Un vent de fleur bleue souffle sur le metal



Enter avait permis à Within Temptation d'entrer dans la cours des grands sans trop en faire, de façon très discrète même : le couronnement a eu lieu grâce à la scène où les Bataves se montrent infatigables, véritables bourreaux de travail. The Dance n'avait pas pu calmer l'attente que suscitait un second album, l'EP étant trop léger pour calmer les montées de fièvre du public. Aussi, quand cette pochette orange (ça tombe bien, c'est une couleur associée à la Hollande) apparait dans les bacs, c'est le début d'un succès commercial important, bien aidé il est vrai par des réactions très enthousiastes de la presse spécialisée qui voyait en Within Temptation le concurrent parfait de Nightwish. Enfin, le discours n'est pas tout à fait le même chez ces deux groupes.

Mother Earth, avec sa pochette orange qui est au kitsch ce que Monnet était à l'impressionnisme (je parle évidemment de la jaquette originale, avec une Sharon Den Adel affublée d'une perruque blonde qui lui va comme la bonne humeur à Jean Pierre Bacri). C'est dire si le résultat était moche. Mais une pochette ne fait pas le disque. Mother Earth, c'est pas un Enter puissance dix, c'est très différent de Enter justement. Là où le premier album se teintait d'un doom délicat à la Anathema, avec des voix death pas toujours très heureuses, cet opus se veut plus porté sur l'aspect symphonique, plus léger tout en proposant des mélodies plus enlevées et Sharon chante également d'une façon plus aiguë. Mais il est indéniable de constater que le groupe se montre toujours aussi séduisant, même quand il porte un ensemble plus gothique (Dark Wings, Caged...). Le groupe sait également s'entourer d'atours plus épiques, comme le magnifique titre éponyme ou le plus heavy Ice Queen, deux hymnes définitifs pour les Hollandais. Miraculeusement, le groupe a décidé de se séparer des voix gutturales car le style abordé n'en a plus besoin (à moins qu'il y ait eu un sursaut de compréhension quant à l'absence de talent de Robert Westerholt dans ce domaine pas tellement évident).

Mais revers de la médaille, il y a un esprit fleur bleue qui flotte sur cet album. Un titre comme In Perfect Harmony fera grincer les dents aux moins romantiques d'entre vous, Never-Ending Story a le même côté neuneu que le film malgré une très belle prestation vocale. Le chant souvent trop aigu de Sharon casse parfois la magie tandis que sur le premier album il était une invitation au rêve. Là où le groupe gagne en efficacité, il le perd sur des détails qui peuvent paraître stupides, mais qui sur la durée peuvent devenir franchement agaçant : des gimmicks pas toujours flatteurs pour la chanteuse, une vision trop étonnement positive après la noirceur des premiers pas de Within Temptation...

Malgré ces quelques petits défauts, Mother Earth est un disque très recommandable, différent du premier album. Le témoin d'une évolution spectaculaire, ou alors une prise de conscience que le groupe ne survivrait pas à un nouveau disque proche d'Enter dans sa stylistique. Le succès est amplement mérité, ne serait-ce que pour la persévérance du groupe qui se lança rapidement dans une tournée marathon peut après la sortie de cet opus. Un peu kitsch, là est le principal défaut...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 5 commentaires précédents
Je sais que tu ne l'as pas cassé, mais c'est tellement facile de le faire, donc voilà, quoi... Dès qu'un groupe arrive à trouver un son qui lui va bien mais qui devient soft, c'est une catastrophe dans les critiques.
sam. 27 févr. 10- 18:31  
Ouais, enfin The Heart Of Everything est assez dispensable tout de même...
dim. 28 févr. 10- 12:07  
Pas à mes yeux. Enfin, mes oreilles. Il est en deça des autres, mais pas mauvais, juste pop dans l'esprit.
dim. 28 févr. 10- 17:27  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Mother Earth - Infos

Voir la discographie de Within Temptation
Infos de Mother Earth
acheter sur Amazon
Sortie : 21 août 2001
Genre : Sympho, Lyrique
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Mother Earth (5.29)à écouter en premierécouterlistenparoles de Mother Earth
2. Ice Queen (5.20)à écouter en premierlistenparoles de Ice Queen
3. Our Farewell (5.20)listenparoles de Our Farewell
4. Caged (5.49)à écouter en premierlistenparoles de Caged
5. The Promise (8.02)paroles de The Promise
6. Neverending Story (4.04)à écouter en premierparoles de Neverending Story
7. Deceiver of Fools (7.37)paroles de Deceiver of Fools
8. Intro (1.08)paroles de Intro
9. Dark Wings (4.16)paroles de Dark Wings
10. In Perfect Harmony (6.58)paroles de In Perfect Harmony
11. World of Make Believe (4.45)paroles de World of Make Believe
écouter : Ecouter l'album



Within Temptation

Albums chroniqués :
Chronique de The Unforgiving
The Unforgiving
2011

Chronique de Mother Earth
Mother Earth
2001

Chronique de The Dance
The Dance
1998

Chronique de Enter
Enter
1997

Within Temptation
Within Temptation
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


The Gathering
The Gathering
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Ambiant/Atmo
Origine : Pays-Bas


Epica
Epica
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Exordium
Exordium
2003

Chronique de Decipher
Decipher
2001

Chronique de Prison of Desire
Prison of Desire
2000

After Forever
After Forever
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas