Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Dead End Kings

Chronique de Dead End Kings

Katatonia  - Dead End Kings (Album)

 9 
10

Les Rois de leur univers!



La patience est une vertu que peu de formations peuvent se targuer d'avoir de nos jours. Katatonia en est le meilleur exemple: malgré de très bons albums (Brave Murder Day, Last Fair Deal Gone Down, Viva Emptiness...), les suédois ont eu du mal à exploser au grand jour. En 2006, The Great Cold Distance crée le buzz et le groupe embarque pour d'incessantes tournées, avant de revenir plus sombre que jamais avec son Night is the New Day. Quelques changements de line-up plus tard, Katatonia revient avec un nouvel album plus ambitieux que jamais, le bien nommé Dead End Kings.


Si par le passé les suédois nous ont joué la carte du revirement stylistique (on passe du Doom-Death à un Dark Rock mélancolique), cette fois-ci ce sera celle de l'évolution et de l'audace. Dès les premières notes de "The Parting", on retrouve les éléments principaux de Katatonia: le chant si aérien de Renkse, les grosses guitares, cette batterie au jeu coloré... La patte est facilement reconnaissable, pour autant quelque chose a changé: les arrangements. Plus fouillis que jamais, ils prennent une part de plus en plus importante dans la musique du combo et installent une atmosphère certes mélancolique, mais aussi parfois cinématographique. Pas de doute, la collaboration avec Frank Default (le même que sur Night is the New Day) a été une nouvelle fois fructueuse!

Passé ce premier constat, il sera étonnant de voir à quel point Katatonia a poussé loin son travail mélodique. Chaque instant de ce Dead End Kings se voit marqué par une superposition de mélodies discrètes et raffinées (les guitares d'"Hypnone", "First Prayer" et "Ambitions"...), témoin d'un très gros investissement en studio. De fait, les compositions gagnent en profondeur et semblent parfaitement maîtriser leurs humeurs changeantes. On est bien loin du 'simple Dark Rock' de Discouraged Ones!
Concernant les ambiances, Dead End Kings se veut bien plus varié que Night is the New Day (dont la dominante sombre était évidente): on tient-là un opus en clair-obscur, qui ne cesse de faire des aller-retours entre les éléments noirs et d'autres plus lumineux.

Forcément, ce nouvel album prend des allures progressives, prémices déjà visibles il y a trois ans. Sauf qu'à la place d'un "Idle Blood" à la Opeth, on a un "Undo You" bien plus personnel et énigmatique... Comme à son habitude, Katatonia nous gratifie de quelques moments de haute volée ("Lethean", "Leech", "Buildings"...), qui ne sont pas sans rappeler ce que le groupe nous propose depuis 2006. Et comment ne pas citer le parfait enchaînement entre "The Parting" et "The One You Are Looking for Is Not Here" (avec Silje Wergeland de The Gathering)?

Au chapitre de la production, on reste dans la veine des deux derniers opus, même si Dead End Kings semble sonner de façon plus organique et moins Metal. Les grosses guitares restent néanmoins de la partie, soutenue par une basse bien présente dont le jeu rappelle celui de Mattias Norrman (l'ancien bassiste). Soulignons enfin le magnifique travail porté sur l'intégration des pianos et claviers, ça vaut le détour...


Avec son neuvième album, Katatonia revient plus en forme que jamais et prouve que malgré son changement de line-up, il reste maître de sa musique et parvient à conserver son univers si particulier. Ses multiples atouts (le chant de Renkse, les mélodies, les atmosphères...) s'unissent dans un seul et même but: celui de proposer un album abouti et marquant.
Le gros point fort de ce Dead End Kings réside dans son énorme travail d'arrangements. Chaque morceau est le fruit d'un long processus de composition, où les mélodies se superposent, les tempos varient (sur un même morceau!) et les ambiances changent. On peut affirmer sans risques que Katatonia signe-là son album le plus varié et ambitieux à ce jour, et rien que pour la prise de risque, on ne peut que le féliciter!



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Dead End Kings - Infos

Voir la discographie de Katatonia
Infos de Dead End Kings
acheter sur Amazon
Sortie : 27 août 2012
Genre : Dark Rock Atmosphérique
Label : Peaceville Records
Playlist :
1. The Parting (04:52)à écouter en premier
2. The One You Are Looking for Is Not Here (03:52)à écouter en premier
3. Hypnone (04:07)à écouter en premier
4. The Racing Heart (04:06)culte !culte !
5. Buildings (03:28)culte !culte !
6. Leech (04:23)culte !culte !
7. Ambitions (05:07)à écouter en premier
8. Undo You (04:56)
9. Lethean (04:39)culte !culte !
10. First Prayer (04:28)à écouter en premier
11. Dead Letters (04:49)à écouter en premier
écouter : Ecouter l'album

Katatonia

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


October Tide
October Tide
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Doom Metal
Origine : Suède


Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Ravendusk In My Heart
Ravendusk In My Heart
1995

Diabolical Masquerade
Diabolical Masquerade
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Suède


Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: