Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Equilibrium

Chronique de Equilibrium

God Forbid  - Equilibrium (Album)

 4 
10

Un équilibre vital et précaire...



Si le metalcore personnifie à l'heure actuelle un genre à la mise en place prédéfinie et à la prévisibilité tenace, il n'empêche que son aura cajoleuse a pu offrir au peuple quelques phénomènes hébraïques répondant au doux patronyme de Killswitch Engage, Chimaira ou autre Unearth. Toutefois, il s'avère assez intéressant de contempler la lente agonie d'un mouvement perdant de son panache si caractéristique, tout en gardant un automatisme rédhibitoire et vomique à faire chagriner le plus bienveillant des fanatiques.

Les prometteurs Parkway Drive et Widow Sunday ont redressé légèrement la barre d'un navire en perdition dans les eaux glacées du mainstream. En modernisant aussi vaillamment leurs musiques, ces prodiges ont réussi à s'approprier un concept éculé jusqu'à l'os. Rien d'original, en soit, mais le rendu se retrouve dynamisé par une furie que n'aurait pas renié les vieux briscards en fauteuil roulant. Ceux là même qui tentent une percée en intra-veineuse dans les corps affaiblis par tant d'années d'incapacités intellectuelles et motrices.

Et God Forbid se pose ici dans son lit d'hôpital, agonisant au frais des contribuables et délirant faute de mieux. Les natifs du New Jersey s'étaient pourtant montrés convaincant lors d'une brève piqûre de rappel ayant les traits d'une injection d'adrénaline. Le précédent effort prénommé Earthsblood a pour ainsi dire eu un effet placebo sur les ricains, ils y ont cru et nous aussi d'ailleurs. Le long tableau ambiancé "The New Clear" innovait presque au sein d'un titre lourd et oppressant. Titubant dans quelques couloirs familiers à l'inconsistance encore nauséeuse mais solide malgré tout devant l'adversité, le patient semblait aller mieux. Quelle fut notre surprise de retrouver ce pauvre bougre sous perfusion dans cette même chambre maladive, incapable d'émettre le moindre gémissement qui aurait pu nous mettre la puce à l'oreille face à l'horreur de la situation.

Un rapide coup d'oeil dans ce carré pâlichon qu'est Equilibrium attriste, agace et abasourdi. Quelle est la cause de cette rechute? Tout est en place, à première vue du moins. La production puissante et claire de Mark Lewis (Devildriver, Trivium) modernise l'ensemble au sein d'une armature criarde et hargneuse. L'amateur averti peut se rassurer également sur le potentiel des guitaristes. Les riffs trashy et autres solos heavy percutent par moments au grand dam de l'infirmière sexy d'à côté; prenons l'exemple de ce "Don't Tell Me What to Dream" à la rythmique monolithique. Byron Davis hurle de douleur dans ce morceau empli d'une rage éphémère. Faut il donc voir en la trop grande présence de vocaux clairs un quelconque lien avec la tare observée?

Le diagnostic différentiel vient toutefois de livrer une première piste à explorer. Il faut reconnaitre que la participation systématique de Doc Coyle au chant clair creuse un peu plus le tombeau dans lequel s'immisce la formation. "Scrap the Walls" est le signe de ce trouble, banal et lancinant à souhait, une immondice symptomatique d'une descendance consanguine. Le départ de Dallas Coyle a donc fragilisé l'organisme de God Forbid, ouvrant les portes à tous ces germes corrosifs. Atteint par des stéréotypes redoutables, les compositions ne décollent que très rarement; comme le morceau "Equilibrium" qui n'a comme seul intérêt l'incitation à une légère convulsion de la part du lépreux avant que celui ci ne sombre dans un état léthargique inconcevable.

La faucheuse se rapproche inlassablement du corps de God Forbid et l'enserre de ces bras froids et diaphanes. L'espoir n'est plus permis en ces quelques jours sombres, et le revoir une dernière fois dans cette état si odieux n'en vaut pas la peine. Souvenons nous de lui comme un complice bienveillant; de ce fait, la dernière image d'un être devenu si banal n'entachera en aucun cas une amitié pourtant si lointaine.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Equilibrium - Infos

Voir la discographie de God Forbid
Infos de Equilibrium
acheter sur Amazon
Sortie : 2 mai 2012
Genre : Metalcore
Label : Victory Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Don't Tell Me What to Dream (03:13)paroles de Don't Tell Me What to Dream
2. My Rebirth (05:00)paroles de My Rebirth
3. A Few Good Men (03:56)paroles de A Few Good Men
4. Scraping the Walls (04:09)paroles de Scraping the Walls
5. Conquer (04:21)paroles de Conquer
6. Equilibrium (05:09)paroles de Equilibrium
7. Overcome (04:45)paroles de Overcome
8. Cornered (04:27)paroles de Cornered
9. This Is Who I Am (04:19)paroles de This Is Who I Am
10. Move On (05:26)paroles de Move On
11. Pages (03:50)paroles de Pages
12. Awakening (02:40)paroles de Awakening
13. Where We Come From (04:07)paroles de Where We Come From
écouter : Ecouter l'album



God Forbid

Albums chroniqués :
Chronique de Equilibrium
Equilibrium
2012

God Forbid
God Forbid
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Chimaira
Chimaira
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Trouble
Trouble
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Scream Aim Fire
Scream Aim Fire
2008

Chronique de The Poison
The Poison
2005

Bullet For My Valentine
Bullet For My Valentine
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metalcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de III
III
2012

Chronique de Samantha
Samantha
2002

Eths
Eths
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Nightmare
Nightmare
2010

Chronique de Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
2007

Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Crusade
The Crusade
2006

Chronique de Ascendancy
Ascendancy
2005

Chronique de Ember To Inferno
Ember To Inferno
2003

Trivium
Trivium
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sempiternal
Sempiternal
2013

Bring Me The Horizon
Bring Me The Horizon
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Metalcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: