Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de A Frail Becoming

Chronique de A Frail Becoming

Daylight Dies  - A Frail Becoming (Album)

Le top du Doom-Death!



Pour beaucoup, le nom Daylight Dies sonne tel un monument du Doom-Death américain. Ce statut quasi-culte, le combo ne l'a pas volé tant la qualité de ses disques se veut omniprésente, et ce malgré une activité relativement discrète. Après quatre longues années sans donner de nouvelles, la formation revient sous le feu des projecteurs et s'apprête à sortir son nouvel album via Candlelight Records, le bien nommé A Frail Becoming.
Le colosse saura-t-il conserver son statut?


Rien n'est moins sûr à l'écoute de cette nouvelle galette, qui semble renouer avec les grandes heures de son opus Dismantling Devotion. Ainsi on retrouve ce fameux Doom-Death Mélodique si particulier, toujours empreint d'une belle touche atmosphérique. Les guitares conservent intact cet amour pour les douces mélodies, qui s'entrechoquent entre elles avant d'exploser sur des sonorités clairement plus sombres et pesantes ("Dreaming of Breathing").

A Frail Becoming se place d'emblée entre ses deux prédécesseurs en adoptant certains éléments qui ont fait leur renommée. Beaucoup de Dismantling Devotion donc ("Hold On to Nothing"), un peu de Lost to the Living... Pour autant, Daylight Dies nous dévoile un visage qu'on ne lui connaissait guère, notamment en injectant une bonne dose progressive à ses compositions.
Il ne sera pas évident de passer à côtés des monumentaux "Sunset" et "Ghosting", qui surprennent par leurs compositions apaisantes, pas si éloignées de ce que savent faire Anathema ou dans une moindre mesure Katatonia. Cet apport permet d'aérer l'opus et explore des horizons relativement inédits pour le groupe.

Pour le reste de l'album, Daylight Dies nous offre un très bon songwriting ("Infidel", "A Final Vestige"...), preuve que les quatre dernières années lui ont permis de travailler sa musique pour la tirer vers le haut. Les riffs sont implacables, les solis parfaitement intégrés et toujours très expressifs, tandis que le chant s'aventure avec succès sur des terrains plus clairs. De son côté, la section rythmique assure et assume le côté Doom-Death du groupe.
Concernant la production, les américains font dans le classique, et je ne puis m'empêcher de trouver ça un peu dommage: c'est très propre, rien ne dépasse... Mais ça manque de spontanéité. M'enfin c'est quand même du très lourd!


Un jour un mec a dit 'l'attente a du bon'. Visiblement, Daylight Dies l'a bien saisi et a très bien fait de prendre son temps avant de donner une suite à Lost to the Living. Le résultat est très satisfaisant avec ce nouvel opus, à un tel point qu'A Frail Becoming s'impose d'emblée dans la discographie des américains. Voilà, c'est dit: nous tenons-là leur meilleur album à ce jour!
Rien n'est à jeter, tout semble pensé pour avoir le plus grand impact sur l'auditeur... Les récentes escapades progressives du groupe ne font que bonifier les sonorités et prouvent une réelle envie de repousser ses limites. Et ça c'est la classe, nul doute que Daylight Dies restera au panthéon du genre...

(1) Modifier l'article
par kumelia, le 25 septembre 2012
Voir toutes les chroniques de kumelia


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 1 commentaires précédents
De rien mec :)
Ouais, je reconnais qu'ils ont fait fort là... Moi qui avait trouvé leur précédent moyen, là ils se sont bien rattrapés!

mar. 25 sept. 12- 20:59  
L'attente est récompensée ! Il me le faut ! ;-)
sam. 6 oct. 12- 19:06  
Héhé! Tu ne seras pas déçu je pense...
dim. 7 oct. 12- 18:19  


A Frail Becoming - Infos

Voir la discographie de Daylight Dies
Infos de A Frail Becoming
acheter sur Amazon
Sortie : 9 octobre 2012
Genre : Doom-Death Metal
Label : Candlelight Records
Playlist :
1. Infidel (05:20)
2. The Pale Approach (05:19)
3. Sunset (06:04)
4. Dreaming of Breathing (05:06)
5. A Final Vestige (05:46)
6. Ghosting (04:50)
7. Hold on to Nothing (06:09)
8. Water’s Edge (01:33)
9. An Heir to Emptiness (08:43)
écouter : Ecouter l'album



Daylight Dies

Daylight Dies
Daylight Dies
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de An Ode To Woe
An Ode To Woe
2008

Chronique de The Angel And The Dark River
The Angel And The Dark River
1995

My Dying Bride
My Dying Bride
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sovran
Sovran
2015

Chronique de Sovran
Sovran
2015

Chronique de A Rose for the Apocalypse
A Rose for the Apocalypse
2011

Chronique de No Greater Sorrow
No Greater Sorrow
2008

Draconian
Draconian
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Doom Metal
Origine : Suède


Albums chroniqués :
Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Dopethrone
Dopethrone
2000

Electric Wizard
Electric Wizard
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Epicus doomicus metallicus
Epicus doomicus metallicus
1986

Candlemass
Candlemass
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Doom Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: