Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Enthrone Darkness Triumphant

Chronique de Enthrone Darkness Triumphant

Dimmu Borgir  - Enthrone Darkness Triumphant (Album)

La voie du trône

Cet article n'a pas été écrit par un membre de l'équipe officielle de Metalship, et n'engage donc que son auteur, pas la rédaction du webzine.


Aaah Dimmu Borgir… L’un des groupes qui fait le plus parler de lui dans notre cher monde de headbanger. Vénéré par quantité de fans en manque de sensations et abhorré par des « trve » avec autant de capacité de jugement qu’un âne (enfin je ne critique pas les ânes, je ne veux pas de poursuite) donc disons… qu’un trve, ces norvégiens font l’objet de nombreuses polémiques au sujet autant de leur démarche publiciste (voir plus) que de leur musique.
Mais qu'en est-il de tout ça ? Pour un arrivant tout frais dans notre univers, que penser de ce groupe aux avis tant contrastés ?
C’est là qu’intervient Enthrone Darkness Triumphant.

Cet album marque un tournant véritable dans la discographie de Dimmu Borgir. Changeant d’écurie pour arborer fièrement le blason de Nuclear Blast, le son s’est totalement métamorphosé. Révolu est le temps du son hésitant et nasillard et du clavier trouvé dans un kinder surprise. Le chant lui même a considérablement évolué. Bref, une totale révolution dans le son de Dimmu Borgir, laissant ainsi une place majeure à des fresques bien plus grandioses et théâtrales. Le son dégueulasse avait son charme, et bon nombre sont ceux qui l’ont aimé pour son côté sincère, mais le changement donne en cet album une nouvelle personnalité à Dimmu Borgir, une personnalité ma foi fort agréable.

Le clavier ouvre la danse, précédé par des guitares vrombissantes mais grésillantes, voilà qui annonce la couleur. Dimmu Borgir officie dans un Black Metal aux aspects fortement symphoniques. La voix de Shagrath est certainement à son meilleur dans cet album. Haineuse et brutale, elle profère des paroles impies avec une vigueur diabolique. Quant au clavier, il occupe une dimension très importante, Black Symphonique oblige, sans tomber dans l’utilisation grotesque et badaude de nappes interminables.

D’ailleurs, nous parlions d’ambiance changeante, plus théâtrale, mais à bien écouter cet album en particulier, l’atmosphère reste dans la lignée épique des précédents. Les trois premiers morceaux sont mêmes très « lumineux », pour du Black Metal. Ce trio absolument magique d’introduction est d’ailleurs tellement bon qu’il voile le reste de l’album, ce qui m’a valu de ne jamais réellement finir l’album jusqu’au jour où j’ai réalisé pleinement la qualité indéniable du reste du CD. Délaissant ses tendances épiques à partir du quatrième titre, pour s’inscrire dans une lignée beaucoup plus sombre et nocturne, plus « Black Metal » finalement, le combo se permet tout de même des tableaux empreints de romance avec le lyrisme d’ « Entrance », « Prudence’s Fall » ou encore la magnifique dernière piste.

Bon, malgré toutes ces belles paroles, qui sont on ne peut plus sincères, n’allez pas vous méprendre, l’album n’est pas non plus parfait. Il souffre de quelques petites longueurs, principalement à cause d’un « Masther Of Disharmony » peu judicieux, ou d’une baisse de régime après la superbe triade du début. Et puis, il y aura toujours ce petit quelque chose dans Dimmu Borgir, ce manque de profondeur peut être, qui m’empêchera de crier au génie absolu.

Album du tournant donc, album de la consécration de la personnalité du groupe, et album qui aura fait connaître les Norvégiens au delà des glaces de leur terre natale.
Mais je vous le dis, et cela n’engage pas que moi, avant de virer dans la médiocrité et le travestissement commercial, Dimmu Borgir, ce fut d’abord un excellent groupe de Black Metal symphonique, et Enthrone Darkness Triumphant en est peut être sa plus belle pièce.

(0) Modifier l'article
par Kale, le 27 janvier 2010
Voir toutes les chroniques de Kale


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Enthrone Darkness Triumphant - Infos

Voir la discographie de Dimmu Borgir
Infos de Enthrone Darkness Triumphant
acheter sur Amazon
Sortie : 30 mai 1997
Genre : Black Metal Melodique
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Mourning Palace (05:12)à écouter en premierécouterlistenparoles de Mourning Palace
2. Spellbound (By The Devil) (04:07)à écouter en premierécouterparoles de Spellbound (By The Devil)
3. In Death's Embrace (05:41)culte !culte !listenparoles de In Death's Embrace
4. Relinquishment Of Spirit And Flesh (05:31)paroles de Relinquishment Of Spirit And Flesh
5. The Night Masquerade (04:23)paroles de The Night Masquerade
6. Tormentor Of Christian Souls (05:38)paroles de Tormentor Of Christian Souls
7. Entrance (04:46)à écouter en premierlistenparoles de Entrance
8. Master Of Disharmony (04:15)paroles de Master Of Disharmony
9. Prudence's Fall (05:54)paroles de Prudence's Fall
10. A Succubus In Rapture (05:57)à écouter en premierparoles de A Succubus In Rapture
11. Raabjørn Speiler Draugheimens Skodde (05:02)paroles de Raabjørn Speiler Draugheimens Skodde
12. Spellbound (live)paroles de Spellbound (live)
13. Tormentor Of Christian Souls (live)paroles de Tormentor Of Christian Souls (live)
écouter : Ecouter l'album



Dimmu Borgir

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Likferd
Likferd
2003

Chronique de 1184
1184
2001

Chronique de Arntor
Arntor
1998

Windir
Windir
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Pagan/Folk
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Urd
Urd
2012

Chronique de Universal
Universal
2010

Borknagar
Borknagar
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Immortal
Immortal
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Umskiptar
Umskiptar
2012

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Belus
Belus
2010

Burzum
Burzum
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Nordland II
Nordland II
2003

Chronique de Nordland I
Nordland I
2002

Chronique de Hammerheart
Hammerheart
1990

Chronique de Blood Fire Death
Blood Fire Death
1988

Bathory
Bathory
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Black Metal
Origine : Suède