Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de For All Tid

Chronique de For All Tid

Dimmu Borgir  - For All Tid (Album)

 7 
10

Il venait d'avoir 17 ans, ça le rendait presque insolent



En 1994, Shagrath (les morpions) avait dix ans et For All Tid de Dimmu Borgir voyait le jour, premier album d'un obscur groupe norvégien alors inconnu de la fratrie black metal dont le réveil était brutal (l'Inner Circle avait fait parlé de lui, Euronymous était déjà mort et quelques autres dont Varg Vikernes étaient en prison).

Pour ceux qui ne connaissent Dimmu Borgir que depuis l'énorme Enthrone Darkness Triumphant, For All Tid va être très déroutant aux premières écoutes, la musique pratiquée étant plutôt différente. Originellement paru sur un label underground en 1994 avec la pochette en noir et blanc, le disque sera réédité quelques années plus tard par Nuclear Blast qui commettra le sacrilège de coloriser la gravure de Gustave Doré, une vision de Camelot. Cette version est logiquement la plus répandue, celle que la plupart des fans possèdent (excepté les très rares de la première heure) et disposent d'un son plus conséquent, même si la production souffre toujours d'approximations, notamment au niveau de la batterie, noyée dès que cela s'emballe un peu.

A propos de batterie... A l'origine, elle était tenue par Shagrath (à la porte) justement. Il se partageait alors le chant avec son ami Erkekjetter Silenoz (oui, il y a des cas de conscience qui font dire qu'un pseudo court, c'est pas plus mal) et Dimmu Borgir était loin d'avoir la dimension qu'il a aujourd'hui. L'aspect symphonique n'était pas de la partie, mais le groupe n'officiait pas non plus dans les bas-fonds raw et true au son déstructuré. La musique était plus réfléchie, posée, ambiante, se laissant parfois surprendre par des accélérations à la guitare. Le chant à la voix claire était également plus présent, même s'il n'avait pas ce côté onirique développé par Vortex depuis. Il ne faisait pas encore parti de l'équipée et le groupe faisait avec les moyens du bord.

Une oeuvre de jeunesse, donc, mais pas dénuée de charme. La galette distille une mélancolie profonde, véhiculée par un clavier qui se lamente, poussant ce disque vers des abîmes d'une noirceur d'encre. Det Nye Riket, le premier morceau, est en fait une longue mélopée lugubre, qui enveloppe l'auditeur dans un manteau de plumes de corbeaux, avec une mélancolie conduite au piano, quelques notes égrenées doucement. Pas de violence. Pas de guitares ronflantes, rien que ce clavier et cette voix claire pas très réussie qui viennent vous caresser dans le sens du poil.

For All Tid navigue entre deux univers, celui de l'introspection, volontiers planant et obscur et un autre, plus électrique et tout aussi malsain, fait dans une débauche de black metal plus classique, les blast beats omniprésents en moins. Dimmu choisit une voie plus nuancée, moins virulente que leurs compatriotes de Darkthrone ou de Mayhem et on pourrait les rapprocher d'un Emperor dans leur démarche, la maestria en moins. En effet, la production ne pardonne pas et les faiblesses d'interprétation s'entendent comme une détonation de fusil : batterie maigrichonne, chant plutôt quelconque, que ce soit en clair ou en hurlé.

Avec ce premier album, Dimmu Borgir ne cassera pas la baraque et il ne sera pas mis en avant comme nombre de ses compatriotes norvégiens. Pourtant, malgré quelques défauts, For All Tid est plutôt satisfaisant dans son approche ambiante, presque éthérée par moment. Loin des productions modernes du groupe, démesurées, mais il n'en demeure pas moins un disque très agréable et bien pensé. Après ça, Silenoz et Shagrath (la laine) prendront les choses complètement en main et feront lentement de Dimmu ce qu'il est aujourd'hui : une carrosserie pimpante là où l'on s'attend à trouver des chariots funéraires.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Merci pour cette chronique ;-)

J'adore Det Nye Riket aussi, mais n'ai jamais écouté l'album en entier. Pis je me sens trop joyeux en ce moment pour l'écouter ;-).

Sinon à noter aussi que tout était encore en Norvégien bien sûr. A part les 4 derniers morceaux de l'édition Japonaise. Peut être pour pas qu'ils soient trop déçus par le fait que le premier album n'a rien à voir avec les derniers ...

ven. 3 juil. 09- 02:50  
'tin oui, j'ai oublié de mentionner que tout était en norvégien ! Mais quel boulet je fais !
ven. 3 juil. 09- 08:28  


For All Tid - Infos

Voir la discographie de Dimmu Borgir
Infos de For All Tid
acheter sur Amazon
Photo
Pochette originale de l'album
Photo
Dimmu Borgir - For All Tid


Sortie : 1 décembre 1994
Genre : Black Metal Norvegien
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Det Nye Riket (04:59)à écouter en premierparoles de Det Nye Riket
2. Under Korpens Vinger (06:01)listenparoles de Under Korpens Vinger
3. Over Bleknede Blåner Til Dommedag (04:09)paroles de Over Bleknede Blåner Til Dommedag
4. Stien (02:03)paroles de Stien
5. Glittertind (05:16)paroles de Glittertind
6. For All Tid (05:52)à écouter en premierparoles de For All Tid
7. Hunnerkongens Sorgsvarte Ferd Over Steppene (03:26)paroles de Hunnerkongens Sorgsvarte Ferd Over Steppene
8. Raabjørn Speiler Draugheimens Skodde (05:05)paroles de Raabjørn Speiler Draugheimens Skodde
9. Den Gjemte Sannhets Hersker (06:22)paroles de Den Gjemte Sannhets Hersker
10. Inn i Evighetens Mørke, Part 1 (Into the Darkness of Eternity, Part 1) (5:25)paroles de Inn i Evighetens Mørke, Part 1 (Into the Darkness of Eternity, Part 1)
11. Inn i Evighetens Mørke, Part 2 (2:09)paroles de Inn i Evighetens Mørke, Part 2
12. Spellbound (4:08)listenparoles de Spellbound
13. Tormentor of Christian Souls (5:39)paroles de Tormentor of Christian Souls
14. Master of Disharmony (6:05)paroles de Master of Disharmony
15. Metal Heart (4:27)paroles de Metal Heart
écouter : Ecouter l'album



Dimmu Borgir

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Likferd
Likferd
2003

Chronique de 1184
1184
2001

Chronique de Arntor
Arntor
1998

Windir
Windir
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Pagan/Folk
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Urd
Urd
2012

Chronique de Universal
Universal
2010

Borknagar
Borknagar
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Darkthrone
Darkthrone
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Mayhem
Mayhem
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Concerts:
Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège