Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Tribute

Chronique de Tribute

Ozzy Osbourne  - Tribute (Album)

 9 
10

Only the goods die young...



La logique aurait voulu que Ozzy Osbourne sorte un album live avec Jack E. Lee à la guitare, pour suivre le très bon The Ultimate Sin. Mais cinq ans après le décès tragique du surdoué Randy Rhoads, Ozzy préfère publier cet album avec le nom de son jeune ami en grand, avec pour titre Tribute. Hommage. Parce que Randy avait permis à Ozzy de remonter la pente et de livrer au petit monde du heavy metal un album fantastique avec Blizzard Of Ozz, parce que Randy était un ami.

Cet album live n'est pas un concert entier, les prises ont été diverses, entre 1980 et 1981. Quand on met le disque dans son lecteur, on se retrouve d'abord face à Carmina Burana de Carl Orff, une introduction tellement typique dans le monde du metal que cela devient forcément cliché. Mais tout de suite après, le riff éclatant de I Don't Know vient mettre tout le monde d'accord : ça va être du lourd, du très lourd même. Ozzy est en grande forme, sa voix particulière fait mouche, mais la guitare attire également l'oreille. Incisive, puissante, un jeu technique et varié, qui n'oublie pas la mélodie, un solo grandiose. Un hymne, un classique du heavy metal sublimé par l'exercice live. La set list veut que ce marteau-pilon soit couplé au terrible Crazy Train, autre prouesse guitaristique, autre grand morceau. Ce titre servira d'ailleurs de single pour promouvoir l'album.

En deux morceaux, la messe semble déjà dite. Et pourtant, après un Believer tiré de Diary Of A Madman, pesant, terriblement heavy, Ozzy nous crucifie une fois de plus avec le presque gothique Mr Crowley dont l'introduction donne toujours autant de frissons. Encore une fois, les musiciens sont bien en place, Rhoads livre une très bonne partition et marque cet enregistrement de sa classe.

Bizarrement, il n'y aura que deux morceaux de Diary Of A Madman. Outre Believer, on notera donc la présence de Flying High Again. En revanche, le premier opus sera interprété en intégralité, à l'exception de Dee que l'on retrouve en version allongée en fin de disque, dans les conditions du studio. On remarque alors que même les titres qui semblent faibles sur album (No Bone Movies, Steal Away (The Night)) gagnent en puissance et viennent nous rappeler que le premier méfait solo du Madman était certainement le meilleur, le plus frais, le plus varié et original, et que Randy Rhoads avait su l'imprégner de son style, fluide et énergique.

Au fil des écoutes, on remarque également que le jeune prodige savait également parfaitement s'approprier le répertoire de Black Sabbath, avec une force de conviction rare. La triplette sabbathienne (composée de Iron Man, Children Of The Grave et de Paranoid vient offrir une parenthèse bien agréable où l'on révise ses bases. Car après tout, Ozzy fut le premier vrai chanteur de heavy metal, dans sa forme la plus pure, tel Aphrodite Sortant des Eaux (euh ouais, une Aphrodite pas très jojo à voir et bien allumée...) et c'est presque un passage obligé pour chaque concert, cette piqûre de rappel pour les plus jeunes d'entre nous.

Cet album live est donc très particulier et émouvant en tant qu'hommage à Randy Rhoads. On comprend à quel point ce jeune guitariste fut essentiel au succès de la carrière solo de Ozzy et surtout, à quel point il manque au Madman et à la musique en général. Du coup, ce disque est tout simplement un des enregistrements en public à posséder absolument quand on est un metalleux qui se respecte. Un des grands albums live, l'un des essentiels des années 80.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Tribute - Infos

Voir la discographie de Ozzy Osbourne
Infos de Tribute
acheter sur Amazon
Sortie : 19 mars 1987
Genre : Heavy Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. I Don't Know (5:41)culte !culte !paroles de I Don't Know
2. Crazy Train (5:20)culte !culte !paroles de Crazy Train
3. Believer (5:08)paroles de Believer
4. Mr Crowley (5:37)culte !culte !paroles de Mr Crowley
5. Flying High Again (4:17)paroles de Flying High Again
6. Revelation (Mother Earth) (5:59)à écouter en premierparoles de Revelation (Mother Earth)
7. Steal Away (The Night) + solo de batterie (8:04)paroles de Steal Away (The Night) + solo de batterie
8. Suicide Solution + solo de guitare (7:46)paroles de Suicide Solution + solo de guitare
9. Iron Man (2:51)paroles de Iron Man
10. Children Of The Grave (5:58)paroles de Children Of The Grave
11. Paranoid (3:00)paroles de Paranoid
12. Goodbye To Romance (5:34)à écouter en premierparoles de Goodbye To Romance
13. No Bone movies (4:08)paroles de No Bone movies
14. Dee (Randy Rhoads Studio Out-Takes) (4:22)paroles de Dee (Randy Rhoads Studio Out-Takes)
écouter : Ecouter l'album



Ozzy Osbourne

Albums chroniqués :
Chronique de Scream
Scream
2010

Chronique de Scream
Scream
2010

Chronique de Black Rain
Black Rain
2007

Chronique de Down To Earth
Down To Earth
2001

Ozzy Osbourne
Ozzy Osbourne
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Order of the Black
Order of the Black
2010

Black Label Society
Black Label Society
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Blind Guardian
Blind Guardian
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne