Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Litany

Chronique de Litany

Vader  - Litany (Album)

 8 
10

Litany



Vader , le grand frère du death polonais ne se présente plus; avec déjà 9 opus, dont 6 albums, voilà qu'en cette année de possible fin du monde, ils sortent Litany, album qui marque leur arrivée chez Metal Blade. Est-ce les augures qui annonçaient l'armageddon qui poussent nos acolytes à frapper si fort en délivrant leur plus brutal ouvrage encore à ce jour?

Dès le début de « Wings », le rythme est donné par le regretté Doc qui imprime une cadence éffreinée et martelante sur les trente minutes exécutives où la batterie déploie un son écrasant qui peut laisser les autres instruments un peu en arrière. Une production cataclysmique renforce encore cette impression développant un son imposant mais rugueux, épais, le dirty sound polish. La machine de guerre Vader est programmée pour liquéfier votre cerveau à force de chocs contre les parois de votre boîte crânienne . Un nouveau syndrome est né, celui du headbanger secoué à la sauce Vader (risque de finir comme un légume). Le rythme effréné ponctué de pics de vitesse impressionnants confine à l'obsession dans cet album
Le chant de Piotr 'Peter' Wiwczarek reste toujours efficace dans un registre classique death s'autorisant quelques répits sur Xeper. Des constructions simples et efficaces combinant des riffs basiques et des petites incursions mélodiques pas trop développées; ne faiblissons pas, ne ramollissons pas semble être le mot d'ordre et le traitement du Doc et de ses comparses sera un cul sec de violence musicale d'une homogénéité parfaite pour l'amateur averti; en revanche pour le réfractaire au laxatif évidemment, la crise sera rude après traitement (prévoir un isolement pour maux de tête et pour dérangement digestif). C'est à peine si on devine encore quelques résurgences du passé thrashisant de Vader tant leur culte brutal death s'impose comme une évidence communicative qui peut donner des pulsions dévastatrices à l'auditeur (cachez la vaisselle, ranger le chien dans le placard, ou le contraire, si vous ne voulez pas qu'ils finissent par la fenêtre).

C'est album porte finalement bien son nom , c'est la longue Litany des délices brutaux que nous font subir ces sires polonais et qui inspireront d'ailleurs bien leurs pairs , Decapitated en tête qui sort deux semaines après le génial Winds of création prouvant par la même que la relève est assurée pour le death polonais; depuis ont suivis Masachist et bien d'autres...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Litany - Infos

Voir la discographie de Vader
Infos de Litany
acheter sur Amazon Table './nanoroux_bdd/images' is marked as crashed and should be repaired