Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Enuma Elish

Chronique de Enuma Elish

Jenx  - Enuma Elish (Album)

 8 
10

L'attente a du bon!



S'il y a un groupe qui a toujours pris son temps, c'est bien Jenx. Les bordelais ont en effet pondu un putain d'EP en 2004 (Unusual), sont revenus trois ans plus tard avec un bon premier album (Fuseless) et depuis plus rien si ce n'est quelques concerts par-ci par-là (dont les fameux Ciné-Concerts, chroniqués dans nos colonnes).
Après cinq années d'attente, revoici le quintet avec un second opus Enuma Elish, qui a eu le temps de mûrir et qui entend bien prouver une bonne fois pour toutes que nous tenons-là l'un des poids lourds du Metal Industriel français...


Dès le premier coup d’œil, on sent une certaine envie d'évoluer, comme en témoigne ce code de couleurs plus sombres qui s'éloigne des précédents efforts. La musique suivra-t-elle cette première impression?

Sans grands risques, on peut répondre à cette question par l'affirmative. Bien que Jenx ait toujours avoué un certain nombre d'influences (Nine Inch Nails, Static-X voire Spineshank), jamais il n'aura sonné de façon aussi personnelle. "The Flood" démarre en trombe et ne laisse aucun répit à l'auditeur, suivi d'un "Burning Pride" bourré d'effets et de samples en tout genre. Bien que le tout reste mélodique et accrocheur (ces riffs!), on sent que les bordelais ont mis un point d'honneur à rendre leur musique plus heavy, plus sombre également, chose qui se marie plutôt bien à l'univers mécanique qu'on leur connait depuis leurs débuts.
Rapidement, Enuma Elish dévoile un boulot énorme sur les arrangements (Lyynk apporte beaucoup aux atmosphères), mais également sur l'impact des compositions. Ainsi, des titres comme "RFID", "Enuma Elish", le groovy "Blood Obsession" ou "The Ordeal' misent sur une efficacité maximale (gros riffs, puissance rythmique...), tranchant net avec les "Nibiru", "Sycamore Part II" ou "The Loss" qui eux s'évertuent à renforcer les ambiances de l'opus. Une dualité relativement novatrice et rafraichissante pour le groupe.

En cinq années, Jenx a eu le temps de s'améliorer techniquement. Si on est toujours en présence d'un batteur démoniaque (aussi impressionnant sur album que sur scène d'ailleurs...), les deux guitaristes ne sont pas en reste et dévoilent quelques bonnes idées (notamment sur "The Loss"). Mais c'est bien Xav' qui témoigne d'une nette évolution dans son chant, n'hésitant pas à varier ses lignes pour appuyer les compos ("Nibiru", "The Flood"...).

Autre satisfaction: la production. Cette fois-ci, les bordelais ont délaissé El Mobo de Conkrete Studio (connu pour avoir bossé avec Eryn Non Dae, Gorod, Minushuman ou Otargos) et se sont adressés à Stéphane Schott, qui n'est autre que... Lyynk! Autrement dit, Jenx a tout fait tout seul, à la maison (hormis le mastering), et le résultat est bel et bien à la hauteur! Beau boulot les gars!


Avec Enuma Elish, Jenx a frappé fort! En évoluant dans un univers plus personnel, les bordelais s'affranchissent de leurs influences, et prouvent avec fierté que les cinq années d'attente valaient la peine: ceux qui ont connu le groupe avec Fuseless seront étonnés de voir à quel point il a gagné en impact et en accroche...
Un Jenx nouveau fait son apparition: plus sombre, plus fort, plus puissant (plus beau??!)... Bref, Enuma Elish, ça poutre!



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Enuma Elish - Infos

Voir la discographie de Jenx
Infos de Enuma Elish

Sortie : 11 mai 2012
Genre : Indus' Metal
Label : Massacre Records
Playlist :
1. The Flood (05:06)
2. Burning Pride (04:17)
3. Chains of Labor (05:39)
4. RFID (01:54)
5. Nibiru (05:46)
6. Enuma Elish (04:09)listen
7. The Loss (06:10)
8. Blood Obsession (05:33)listen
9. The Ordeal (04:21)
10. Sycamore Part I (05:06)
11. Sycamore Part II (02:27)
écouter : Ecouter l'album

Jenx


Albums chroniqués :
Chronique de Drift
Drift
2014

Chronique de Enuma Elish
Enuma Elish
2012

Chronique de Fuseless
Fuseless
2007

Chronique de Unusual
Unusual
2004

Jenx
Jenx
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Indus
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Cannibal Killers Live
Cannibal Killers Live
2008

Chronique de Start A War
Start A War
2005

Chronique de Shadow Zone
Shadow Zone
2003

Chronique de Machine
Machine
2000

Static-X
Static-X
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis


Ministry
Ministry
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Downward Spiral
The Downward Spiral
1994

Chronique de Broken
Broken
1992

Nine Inch Nails
Nine Inch Nails
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Spineshank
Spineshank
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis