Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Welcome To The Crossroads

Chronique de Welcome To The Crossroads

Koritni  - Welcome To The Crossroads (Album)

 9 
10

Welcome To The Crossroads

Cet article n'a pas été écrit par un membre de l'équipe officielle de Metalship, et n'engage donc que son auteur, pas la rédaction du webzine.


Date de Sortie: 12/03/2012
Style: Hard Rock
Pays: Australie
Note: 18/20

KORITNI
« WELCOME TO THE CROSSROADS »

J’ai découvert, il y a juste 5 mois, la formation Franco-Australienne Koritni avec leur premier album lady Luck, sorti en 2007Je constate que ce premier opus, mixé par Mike Fraser, est déjà techniquement d’une grande qualité avec des titres comme « Red Light Join », « Under The Over Pass », « Heaven Again » ou encore « Highway Dream ». Dès la première écoute, on se laisse prendre par la voix du chanteur Lex Koritni et par un mélange de bon vieux Hard Rock des années 70s et Sleaze Rock US énergique, qui nous donne une véritable leçon musicale. Déjà très carré que ce soit au niveau chant ou instrumental, le groupe donne dans une musique puissante et énergique à la sauce AC/DC et Airbourne.

Je me demande alors d’où sort ce groupe. Le groupe a été créé en 2006, par le chanteur australien Lex Koritni (ex Green Dollar Colour) avec l’aide du guitariste français Eddy Santacreu ainsi que de Luke Cuerden (guitare), Matt Hunter (basse) et Chris Brown (batterie). Malgré son jeune âge la formation est déjà auteur de 3 albums et de 1 live.

Après avoir sorti Lady Luck en 2007, le groupe sort ensuite Game Of Fools en 2009 et No More Bets en 2010 (album acoustique), tous mixés par Mike Fraser sous le label Bad Reputation. La formation Franco-Australienne ne cesse de nous surprendre, avec ses 2 derniers opus, on se dit alors que les Australiens évoluent dans le bon sens. J’apprends donc que Koritni sortira un 4e album au mois de mars 2012.

C’est après quelques mois d’attente que le 4e opus Welcome to the crossroads, toujours mixé par Mike Fraser, sortira sous le label Verycords. Dès le début, avec le premier titre « Down at the Crossoads », on remarque que le groupe de Koritni ne dévie pas de son style énergique et la claque prise en découvrant Koritni avec Lady Luck n’en est que plus grosse. La suite étant une bouffée d’air frais musical et un bonheur pour les oreilles, avec par exemple le titre « Lost For Words » rappelant de très près un groupe ultra connu australien. De même la pochette de l’album mettant en avant l’invité Jeff Scott Soto du premier titre. Lex Koritni vocalement parfait sur les albums précédant ne cesse de progresser. On peut sentir que le groupe du haut de ses 6 ans d’existence n’a rien à envier au plus gros groupe, car cet opus Welcome to the Crossroads est digne des plus grandes compositions mondiales. Nous retrouvons aussi avec joie deux autres invités de marque avec Rusty Brown (vocaliste du groupe Australien Electric Mary) et Jeff Waters (guitariste du groupe Annihilator). D’ailleurs Rusty fera son apparition dès le second morceau «Better Of Dead » apportant une touche de plus pour les chœurs du refrain. Il faudra attendre « TV’s Just A Medium » pour voir arriver le 3ème invité Jeff Waters pour envoyer un solo magistral dans un morceau aussi rapide que parfait techniquement.

Le jeune groupe du pays des kangourous lance des riffs et des solos de guitare à n’en plus finir tout comme notre français Eddy Santacreu qui a tout pour devenir un grand monsieur de la guitare.

Lex Koritni et Eddy Santacreu ont la lourde tâche d’écrire les chansons et les partitions, ce qui reflète une certaine envie de toujours aller dans le même sens. Sans laisser les autres musiciens de côté comme démontrent les breaks de Chris Brown à la batterie très relevés) avec le titre « Sometimes ».

Mais le groupe est capable de tout et pas simplement de musique à haute intensité, comme le prouve la ballade « Hold on » superbement interprétée. Ou comme peut en témoigner la chanson « Sweet Home Chicago » tirée du film The Blues Brothers sur l’album acoustique précédant No More Bets. Comme nous le prouvent les premières secondes du dernier titre « Take It Like A Man » ressemblant en tout point à de la country avant de repartir sur les bases d’un son bien Heavy, ou encore l’introduction de « Party’s Over » avec un style plutôt funky. Ceci nous prouve alors que Koritni a plus d’une corde à son arc et sait comment faire vibrer les oreilles.

En conclusion, si vous voulez headbanguer tout en vous relaxant sur du bon vieux son Hard Rock, Welcome To The Crossroads est fait pour vous, comme nous le dit clairement le titre « Let’s Go Crazy ». Un album splendide, avec des musiciens très professionnels sur les traces des plus grands groupes made in Australia tels que Rose Tattoo, AC/DC et Aerosomith. Qui, vous, transportera pour environ 50 minutes de Bonheur.

Tracklist :
1. Down At The Crossroads
2. Better Of Dead
3. Party’s Over
4. Now A Word From Our Sponsors
5. TV’S Just A Medium
6. Lost For Words
7. Sydney In The Summertime
8. Sometimes
9. Money Talks, It Says Goodbye
10. Let’s Go Crazy
11. Hold On
12. Take It Like A Man



Depuis bientôt une décennie, infatigablement, les australiens de Koritni nous proposent, au travers d'œuvres sacrément convaincantes, une vision moderne et inspirée de ce Hard Rock, Heavy Boogie Blues, typiquement australiens initié par quelques illustres prédécesseurs (AC/DC, Rose Tatoo...). Loin de dénaturer de manière stupide un héritage passé, issu principalement de ces admirables années 70, en le saccageant fort d'un plagiat imbécile, il le transcende, de surcroit, en un art très particulier ou il s'exprime de manière très personnelle. Il s'apprête d'ailleurs, une fois encore, à nous faire toute la démonstration de son talent sur un nouvel opus intitulé Welcome to the Crossroads (une référence évidente au Blues puisque cette "croisée des chemins" est constamment évoqué dans le genre (Eric Clapton - Crossroad (1988), Robert Johnson - Cross Roads Blues (1938) (Robert Johnson dont Koritni reprit, il y a peu, son célèbre Sweet Homme Chicago (sur No More Bets (2010), Calvin Russell - Crossroads (2000)...).

Que peut-on reprocher à ce plaidoyer alors que Lex Koritni continue de nous y ravir de sa voix si habité et si pleine de ces fêlures émouvantes? Un chant délicieusement Bluesy dont les phrasés sont influencés par les racines les plus remarquablement terriennes de ces bon vieux Rock'n'Roll, Rythm'n Blues et Boogie Rock. Alors qu'Eddy Santacreu et Luc Cuerden ne cessent de nous y dévoiler leurs talents? Alors que le groupe poursuit, indiscutablement, sur la voie de cette excellence qui est la leur depuis quelques albums déjà? Alors que, par ailleurs, il n'aura jamais été aussi bon dans l'expression d'une musique aussi saisissante, émouvante, efficace, subversive, divinement passéiste et contemporaine à la fois, festive, Bluesy et habitée? Et ce ne sont certainement pas des titres tels que les admirables Down at the Crossroads à la guitare slide, Better Off Dead, tels que le plus posé Party's Over, le vif TV's Just a Medium, les superbes ballades Lost for Words et Hold On dans sa version électrique, le lancinant Money Talks, It's Says Goodbye, ou encore, par exemple, le Take It Like a Man aux passages magnifiquement Blues, Blues-Country, qui viendront démentir la perfection de ce manifeste.

De plus, non content de nous offrir le superbe spectacle de son art éminemment séduisant, Koritni s'octroie le privilège d'ajouter à son travail celui de quelques prestigieux invités.

Ainsi notons ici la présence de Jeff Scott Soto (JSS, Talisman, Yngwie Malmsteen, Axel Rudi Pell). Le vocaliste renommé à la voix si particulière intervient au cœur de quelques passages de l'excellent premier morceau de ce manifeste (Down at the Crossroads) au cheminement délicieusement chaloupé et terrien. Un couple vocale qui, bien évidemment, sublime le morceau tant les aptitudes des deux protagonistes en présence sont superbes.

Notons également celle de Jeff Waters (Annihilator) sur le très entrainant TV's Just a Medium. Le guitariste de Thrash Metal nous offre un très joli solo.

Abordons, pour finir sur ce chapitre des convives conviés, celle de Rusty Brown. Chanteur du groupe de Rock australien Electric Mary, le musicien nous délivre une belle prestation sur le morceau Better Off Dead.

Une fois encore, Koritni, avec ce Welcome to the Crossroads, aura démontré toutes les qualités qui sont les siennes. Et, une fois encore, sans surprise, nous aura ravis.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Welcome To The Crossroads - Infos

Voir la discographie de Koritni
Infos de Welcome To The Crossroads
acheter sur Amazon
Sortie : 12 mars 2012
Genre : Hard Rock
Label : Verycords
Playlist :
1. Down At The Crossroads featuring Jeff Scott Soto (4:18)
2. Better Off Dead featuring Rusty Brown (3:49)
3. Party's Over (3:34)
4. Now A Word From Our Sponsors (0:31)
5. TV's Just A Medium featuring Jeff Waters (4:13)
6. Lost For Words (3:50)
7. Sydney In The Summertime (4:03)
8. Sometimes (6:58)
9. Money Talks, It Says Goodbye (4:15)
10. Let's Go Crazy (3:22)
11. Hold On (Electric version) (6:42)
12. Take It Like A Man (5:00)
écouter : Ecouter l'album



Koritni

Koritni
Koritni
Voir la page du groupe
Création : 2006
Genre : Hard Rock
Origine : Australie

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

AC/DC
AC/DC
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Australie


Airbourne
Airbourne
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Hard Rock
Origine : Australie

Rapports de concerts:

Annihilator
Annihilator
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Rose Tattoo
Rose Tattoo
Voir la page du groupe
Création : 1976
Genre : Hard Rock
Origine : Australie

Concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Odyssey
Odyssey
1988

Chronique de Trilogy
Trilogy
1986

Chronique de Marching Out
Marching Out
1985

Chronique de Rising Force
Rising Force
1984

Yngwie Malmsteen
Yngwie Malmsteen
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Suède


Axel Rudi Pell
Axel Rudi Pell
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne