Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Official Live : 101 Proof

Chronique de Official Live : 101 Proof

Pantera  - Official Live : 101 Proof (Album Live)

 8 
10

Phil, pourquoi t'as été con ?



Pantera fait parti de ces groupes qui ont marqués une génération. Du split du groupe au meurtre de Dimebag, les fans ont espérés la reformation de ce groupe important des années 90, en vain.

Au milieu des années 90, la sortie du trio Cowboys From Hell/Vulgar Display Of Power/Far Beyond Driven élevée une vague de jeune fan en délire. Déboutonnant les chemisettes des filles à gros bonnets, jouant avec un tuyau bizarre sortant de la fumée en backstage et sifflant des litres et litres de bière, Pantera avait une vie purement rock ‘n roll. Mais le groupe savait assurer sur scène, leur terrain de jeu. Les trentenaires que vous connaissez vous le dirons. Leur apparition au Monster of Rock, avec Metallica ou AC/DC entre autres, confirme tout cela.

Pour tout ceux, comme moi, qui n’ont eu l’occasion de constater ce fait, le Official Live : 101 Proof fait guise de lot de consolation. Ce live est un regroupement de prestation du groupe de 1996 à 1997, lors du Trustkill Tour. C’est d’ailleurs sur cette tournée que Phil Anselmo fit une overdose, dû à sa consommation d’héroïne.
Revenons-en au disque. Une heure et dix minutes de Pantera en live, avec en suppléments, deux chansons bonus. Le contenu est donc chargé.

On pourrait s’interroger sur le choix de démarrer le skeud par A New Level, un titre à l’intro monstrueuse et très remarqué. Le son est lourd, saccadé et puissant. Côté setlist, on n’a pas se plaindre, d’un 5 Minutes Alone où le public est déchainé, en passant par un I’m Broken explosant et où Dimebag s’amuse littéralement avec ses compositions. On pourrait par contre discuter de l’arrangement du micro d’Anselmo, sonnant très southern, comme si c’était voulu.

Là où Pantera ne trompe pas, c’est dans la sincérité. Les morceaux les plus connus sont balancés au front, ne faisant pas de cadeau à vos tympans, le groupe joue un cran au dessus de ses capacités. Cemetary Gates gagne une place importante dans cette set-list, Darrell métamorphose de manière admirable son solo, la voix d’Anselmo ressort plein d’émotions, collant harmoniquement avec le reste de la bande …

Pantera en live, un rêve qui ne sera jamais plus réalisable. Durant ce disque, on ressent l’ambiance cowboy et la chaleur des shows typiquement texans. Par la suite, rien ne sera jamais plus pareil au sein du groupe, à cause de la visite de Phil aux urgences après une overdose à la fin d’un concert… Pour tout les nostalgiques de cette ère. Une véritable boucherie qui se nomme Pantera !


PURE AGAINST THE GRAIN AMERICAN METAL

(1) Modifier l'article
par Choko, le 13 octobre 2009
Voir toutes les chroniques de Choko


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


C'est sur album, que Cemetery Gates prend toute son envergure, une chanson passé inaperçue sinon, mais en live une tuerie.
sam. 6 févr. 10- 15:31  


Official Live : 101 Proof - Infos

Voir la discographie de Pantera
Infos de Official Live : 101 Proof
acheter sur Amazon
Sortie : 1997
Genre : Power Metal
Label : Eastwest
Album Live

Playlist :
1. New Level (4:24)
2. Walk (5:50)culte !culte !
3. Becoming (3:59)à écouter en premier
4. 5 Minutes Alone (5:36)culte !culte !
5. Sandblaster Skin (4:29)
6. Suicide Note Pt. 2 (4:20)
7. War Nerve (5:21)
8. Strenght Beyond Strenght (3:37)à écouter en premier
9. Dom / Hollow (3:43)
10. This Love (6:57)culte !culte !
11. I'm Broken (4:27)culte !culte !
12. Cowboys from Hell (4:35)culte !culte !
13. Cemetery Gates (7:53)culte !culte !
14. Hostile (3:56)
15. Where You Come From (5:11)à écouter en premier
16. I Can't Hide (2:16)
écouter : Ecouter l'album



Pantera




Groupes en rapport


Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Catharsis
Catharsis
2018

Chronique de The Blackening
The Blackening
2007

Chronique de The Blackening
The Blackening
2007

Chronique de Elegies
Elegies
2005

Machine Head
Machine Head
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de VII: Sturm Und Drang
VII: Sturm Und Drang
2015

Chronique de Wrath
Wrath
2009

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Lamb Of God
Lamb Of God
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: