Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Under A Pale Grey Sky

Chronique de Under A Pale Grey Sky

Sepultura  - Under A Pale Grey Sky (Double Album Live)

 5 
10

Revient Max !



En 1996, Sepultura règne en maitre sur la scène metal. Le petit groupe de Belo Horizonte a grandi dans l’ombre, sortant un premier album douteux et mystérieux, Morbid Visons. C’est alors qu’un changement survient chez la bande de Max Cavalera. Il déménage à Sao Paulo, laissant derrière eux Jairo T. et engageant le talentueux Andreas Kisser. Le groupe se met à prendre de l’ampleur avec la sortie de Schizophrenia, leur ouvrant la porte vers Roadrunner. Puis Sepultura devient un grand en sortant coup sur coup, les succès que l’on connait.

Beneath The Remains, Arise, Chaos AD et le dernier venu Roots. Mais le groupe a tellement pris de l’ampleur que cela les a cassés dans la tribu. Andreas, Paulo et Igor, le frère de Max, veulent quitter le groupe car selon eux, Gloria, la femme de celui ci, et également manageuse du groupe, met trop en avant le frontman brésilien. C’est donc Max qui quitte Sepultura en décembre 96 … C’est la fin d’un géant.

Roadrunner, en particulier Monte Corner, avait bien senti le filon en signant Sepultura, alors qu’ils étaient encore jeunes, près de 9 ans plus tôt. Il a d’ailleurs à plusieurs reprises mentionnés que sa plus belle fierté était Sepultura. Et il l'aimait tellement qu’en 2002, alors que Soulfly s’empare d’un siège important sur la scène mainstream et que Sepultura fait peine à voir avec un Nation, qu’il décide de sortir un nouveau live de Sepultura. Mais pas n’importe quel live. Il s’agit du dernier show du mythique combo brésilien à Londres, à la salle de la Brixton Academy, que le groupe a entreprit pendant la promotion de Roots, le 16 décembre 1996.

L’ambiance est bizarre, le groupe sait qu’il va se séparer mais joue une dernière fois, pour immortaliser ce moment.
On a pour l’occasion une set list regroupant tout les plus grand succès de Sepultura, retraçant chaque album, chaque moment fort de leur carrière. L’album Roots a été critiqué à sa sortie, dû à ses sonorités s’approchant du néo metal, vivement conspué par les fans old school de thrash et de death. Mais cela n’empêche pas à la « bande » de Max d’envoyer un Roots Bloody Roots aigri, succédant à un Itsari amazonien. On survole le disque de manière assez rapide en fin de compte, l’ambiance est chaleureuse de la part du public, Max répète sans cesse qu’il l'aime, mais rappelle toutefois que c’est la fin.

Les chansons sont écourtées, certaines parties bâclées, comme sur le classique, Desperate Cry, où on n’entendra pas de solo. On repasse même vers les débuts du groupe, avec un Necromancer revu au goût du jour, avec un son digne, métamorphosant agréablement ce titre. Mais on peut aussi regretter l’oubli, voulu ou non, en ne voyant pas apparaitre Propaganda. Le morceau en live est disponible par contre sur une compilation du groupe sortie en 1997, Blood Rooted. Néanmoins, ici, rien.

Refuse Resist est sans doute là pour satisfaire les envies et désirs, tout comme l’hypnotique et envoutant We Who Are Not As Others. La venue de Joao Gordo de R.D.P. rend le moment plus intense avec Biotech Is Godzilla. Bref, tout le concert a tout pour être réussi. Mais on sent et on sait qu’il y a quelque chose au sein du groupe.

Ce n’est pas Ratamahatta qui changera la donne, ni même le morceau de Motörhead, Orgamatron, qui comblera les fans à 100%. Le groupe ne prend plus le plaisir comme cinq années auparavant. Ici, on ressent un groupe bouffé par le business et ce n’est pas cela que l’on attendait d’eux. Il suffit de voir sur la vidéo Under Siege, un concert du groupe à Barcelone en 91, pour constater que ce n’était pas ça Sepultura.

Malgré la bonne volonté de faire bien, Sepultura s’est laissé marcher dessus. Roadrunner a trouvé là l’objet parfait pour se faire un max (sans mauvais jeu de mot). Par contre, le consommateur s’est fait entubé, même si il ne ressentira pas ce gout amer au départ. Un objet de collection, certes, mais pas un objet de qualité incontournable. Allez donc écouter ou regarder le concert du combo donné à Donington en 1994, ça avait plus de gueule.

(0) Modifier l'article
par Choko, le 20 décembre 2009
Voir toutes les chroniques de Choko


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Under A Pale Grey Sky - Infos

Voir la discographie de Sepultura
Infos de Under A Pale Grey Sky
acheter sur Amazon
Sortie : 22 septembre 2002
Genre : Thrash Metal
Double Album Live

Playlist :
1. CD1
2. Itsari (intro)
3. Roots bloody roots
4. Spit
5. Territory
6. Monologo ao pe do ouvido
7. Breed apart
8. Attitude
9. Cut throat
10. Troops of doom
11. Beneath the remains/mass hypnosis
12. Born stubborn
13. Desperate cry
14. Necromancer
15. Dusted
16. Endangered species
17. listen
18. CD2
19. We who are not as others
20. Straighthate
21. Dictatorshit
22. Refuse/resist
23. Arise/dead embryonic cells
24. Slave new world
25. Biotech is godzilla
26. Inner self
27. Policia
28. We gotta know
29. Kaiowas
30. Ratamahatta
31. Orgasmatron
écouter : Ecouter l'album

Sepultura

Albums chroniqués :
Chronique de Machine Messiah
Machine Messiah
2017

Chronique de Kairos
Kairos
2011

Chronique de A-Lex
A-Lex
2009

Chronique de Dante XXI
Dante XXI
2006

Sepultura
Sepultura
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : Brésil

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Omen
Omen
2010

Chronique de Conquer
Conquer
2008

Chronique de Dark Ages
Dark Ages
2005

Chronique de 3
3
2002

Soulfly
Soulfly
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Under
Under
2008

Under
Under
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Rock Metal
Origine : France


Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Seven Years...
Seven Years...
2009

Chronique de Beyond the Mirrors
Beyond the Mirrors
2008

Broken Mirrors
Broken Mirrors
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : France