Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de War Of Attrition

Chronique de War Of Attrition

Dying Fetus  - War Of Attrition (Album)

Le foetus revit



C’est encore sous une nouvelle forme que les mecs du Maryland reviennent. Quatre ans après le décevant Stop At Nothing, les départs d’Erik Sayenga et Vince Matthews pour fonder Convenance, que War Of Attrition sort dans les bacs. Crâne d’œuf, John Gallagher, est encore une fois accompagné du bassiste Sean Beasley, qui prend la place vacante de Matthews au chant, et de Mike Kimball au poste de guitariste. Les fœtus accueillent, une fois n’est pas coutume, un batteur en la présence Duane Timlin.

Le groupe a décidé de revenir aux sources avec ce War Of Attrition, nom parodiant l’émission de télé réalité américaine, « War On Terror », ainsi que le système judiciaire américain. Mais on voit également que Steve Carr a été remercié et que la troupe de John s’est chargée de la production. Production qui avait fait du mal aux fœtus sur Stop At Nothing, avec un son sec, inadapté pour le death metal technique que proposent les quatre monstres. Ils ont encore une fois décidé de s’attaquer aux USA avec une pochette où l’on voit la statut de la liberté, symbole du pays, légèrement retouchée.

Et dès qu’ « Homicidal Retribution » fait son entrée en scène, tout ce qui nous faisait vibrer chez les fœtus, nous pètent en pleine figure. On retrouve un groupe revanchard, longtemps perturbé par les changements de line-up, décidant de revenir la tête haute après un précédent album moyen. De plus, le duo Beasley/Gallagher semble fonctionner. La voix rauque et limite black du bassiste se distingue sous la voix caverneuse et inhumaine du talentueux guitariste. Dying Fetus redonne envie d’headbanguer, comme sur le groovy « Fate Of The Condemned », use de riffs techniques et d’une rythmique millimétrée. Avec sa musique implacable, Dying Fetus redevient grand et fait plaisir à entendre. De là à dire que le groupe revient de loin serait exagéré, mais il faut admettre qu’on n’avait pas été habitué à une telle médiocrité avec Stop At Nothing et là, le groupe s’est admirablement réveillé.

John Gallagher et ses compères reviennent aux sources de Dying Fetus : la brutalité. Sans pour autant être le meilleur album du groupe, War Of Attrition contribue aux succès du groupe aux côtés de Killing On Adrenaline et Destroy The Opposition. Il aura fallut quatre longues années pour revoir un fœtus mourant plus vivant que jamais.

Mais c’est la mode chez Dying Fetus, après sa sortie War Of Attrition voit le départ de Mike Kimball et le remplacement de Duane par le fantastique Trey Williams. C’est donc sous forme de trio que le fœtus continue sa route, vers les chemins obscurs du death metal, pour sortir deux ans plus tard, le tant attendu Descend Into Depravity.

(1) Modifier l'article
par Choko, le 30 décembre 2009
Voir toutes les chroniques de Choko


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




War Of Attrition - Infos

Voir la discographie de Dying Fetus
Infos de War Of Attrition
acheter sur Amazon
Sortie : 12 mars 2007
Genre : Death Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Homicidal Retributionlistenparoles de Homicidal Retribution
2. Fate of the Condemnedparoles de Fate of the Condemned
3. Raping the Systemparoles de Raping the System
4. Insidious Repressionparoles de Insidious Repression
5. Unadulterated Hatredparoles de Unadulterated Hatred
6. Ancient Rivalryparoles de Ancient Rivalry
7. Parasites of Catastropheparoles de Parasites of Catastrophe
8. Obsolete Deterrenceparoles de Obsolete Deterrence
écouter : Ecouter l'album

Dying Fetus

Dying Fetus
Dying Fetus
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de One With The Underdogs
One With The Underdogs
2004

Terror
Terror
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Death
Death
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis