Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Jar of Flies

Chronique de Jar of Flies

Alice in Chains  - Jar of Flies (EP (Maxi))

L'épreuve du feu



Passer du tout électrique au tout acoustique, ne serait-ce que le temps d’un album, peut être particulièrement casse-gueule, et relève plus de l’exercice de style que du délire passager.
Comment parvenir à rendre le même genre d’émotions lorsqu’on change totalement la façon de les retranscrire ? Là est tout le problème… Si certaines formations s’en tirent magistralement (comme Anathema et son «Hindsight» et Antimatter avec «Planetary Confinement») d’autres n’ont pas la chance d’obtenir un tel résultat (on pensera au «The Acoustic Verses» de Green Carnation, qui est loin de se hisser au niveau d’excellence des groupes précédemment cités, même s’il reste très correct), et quoi qu’il en soit, une fois n’est pas coutume, c’est le fan qui décidera si cette expérience en valait la peine ou pas, en dépit des efforts fournis afin de rendre l’expérience la plus plaisante possible...

C’est près de deux ans après «Sap», qui comportait déjà un certain nombre de pistes acoustiques, et «Dirt», leur album phare, qu’Alice In Chains sort «Jar of Flies» son 3ème EP, le 25 Janvier 1994, une fois encore chez Columbia Records. Pour l’occasion, le groupe se débarrasse de ses atours de Metalleux, instruments électriques en tête, et tente comme vous l’aurez compris, de diversifier ses activités en proposant un disque (presque) entièrement acoustique.

Presque, oui. Parce que malgré tout, quelques grattes électriques font parfois une brève apparition, le temps de délivrer un solo (sur les excellents «Nutshell», l’un des morceaux phares du groupe, et «No Excuses» par exemple), ou de donner un léger coup de boost («I Stay Away») aux compositions de ce maxi. Toutefois, et pour revenir à ce qui nous intéresse, le nouvel habillage sonore choisi par Alice In Chains sied extrêmement bien à ces sept compositions, et ne change étonnamment rien en termes de lourdeur, de groove et d’efficacité, même si l’on sera plus tenté de se laisser bercer par ces guitares duveteuses plutôt que de taper du pied.
La formation américaine en profite au passage pour nous réserver quelques petites surprises.
«Whale & Wasp» par exemple, bien qu’il soit légèrement moins intéressant que les autres pistes de «Jar of Flies» (on note quand même la présence d’un court solo de violon du plus bel effet, comme sur «I Stay Away»), est le seul titre instrumental de toute la discographie studio d’Alice In Chains.
«Swing on This» quant à lui tape sans vergogne dans des sonorités Jazzy très chaudes, et devient l’un des titres les plus intéressants, mais également l’un des plus atypiques de leur carrière.
Au niveau du chant, qui est une des composantes essentielles de la musique du combo, Jerry se fait cette fois-ci un peu plus discret derrière le micro, en comparaison avec «Dirt» sur lequel il était presque systématiquement présent. Ici, et même si son compère n’est jamais très loin, c’est surtout Layne qu’on entend, ce qui n’est finalement pas une mauvaise chose car il délivre ici l’une des meilleures prestations de sa carrière, grâce à un chant plus nuancé et plus doux que par le passé.
Bref, «Jar of Flies» ose tourner le dos au Metal le temps de quelques chansons, et s’en tire avec les honneurs.

Une fois de plus, la grande Alice éclabousse le monde entier de son talent…
Même si ces sept pistes n’ont finalement que le nom, les voix et le sens aigu de la composition d’Alice In Chains, et se détachent à l’instar de «Sap» de la discographie du groupe, à plus forte raison parce que l’expérience du tout acoustique ne sera plus jamais retentée par le groupe (en termes de composition j’entends, le «MTV Unplugged» étant comme son nom l’indique lui aussi acoustique), ce «Jar of Flies» est une très grande réussite, et occupe une place importante dans le cœur des fans.

Alice In Chains, souvent imité, jamais égalé ? C’est ça l’idée.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
Imperatør  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Jar of Flies - Infos

Voir la discographie de Alice in Chains
Infos de Jar of Flies
acheter sur Amazon
Sortie : 25 janvier 1994
Genre : Grunge
EP (Maxi)

Playlist :
1. Rotten Apple (06:58)
2. Nutshell (04:19)culte !culte !
3. I Stay Away (04:14)culte !culte !
4. No Excuses (04:15)à écouter en premier
5. Whale & Wasp (02:37)
6. Don't Follow (04:22)
7. Swing On This (04:05)culte !culte !
écouter : Ecouter l'album



Alice in Chains

Albums chroniqués :
Chronique de Jar of Flies
Jar of Flies
1994

Chronique de Dirt
Dirt
1992

Chronique de Sap
Sap
1992

Chronique de Facelift
Facelift
1990

Alice in Chains
Alice in Chains
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Grunge
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Pearl Jam
Pearl Jam
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de In Utero
In Utero
1992

Chronique de Nevermind
Nevermind
1991

Nirvana
Nirvana
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Soundgarden
Soundgarden
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Grunge
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Crossfade
Crossfade
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Nickelback
Nickelback
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Grunge
Origine : Canada


Hoobastank
Hoobastank
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Puddle Of Mudd
Puddle Of Mudd
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Grunge
Origine : États-Unis