Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Urban Discipline

Chronique de Urban Discipline

Biohazard  - Urban Discipline (Album)

 8 
10

Where is justice ? Where is punishment ?



Après un premier album faibrile et sans saveur, Biohazard revient en 1992 avec l'intention de taper du poing sur la table. La bande quitte alors le label Maze et dis donc bonjour à l'écurie Roadrunner, toujours dans les bons coups en ayant signer Sepultura ou encore Obituary quelques années plus tôt.
Mais pourquoi Biohazard ? Evoluant dans un style hardcore metal made in Brooklyn. Comme je le précisais, le premier album éponyme était loin d'être un chef d'oeuvre et limite dispensable. Mais comme toujours le label hollandais aura vu juste !

On relève donc notre bouc, on brandit notre bière, on grille une clope et c'est partie avec "Chamber Spins Three". Le résultat est au rendez vous, la bande de New York a mûrit, les compositions sont beaucoup plus rechercher que par le passé et ça fait plaisir.
S'en suit le tube de Biohazard: Punishment ! Cette chanson a été l'une des plus diffusée sur MTV à l'époque ... Protestant, jurant et insultant, Biohazard arrive réellement en force dans ce skeud. La voix de Evan Seinfield est beaucoup moins juvénile que par le passé, avec un grain de voix rauque et profond (comme dans son film avec sa meuf, Tera Patrick) ...
Le duo qu'il forme avec Billy Graziedi est des plus bénéfiques, les changements de rythmes très bien ficeler par la bande sont à leurs avantages, apportant une tonique des plus excaltantes. Signant un sans faute sur des titres comme "Shades Of Grey", "Business" ou encore "Black And White..." qui se suivent à une vitesse folle ! Des rythmiques sautillantes offertent par Danny Schuler à l'image de la chanson éponyme "Urban Discipline". Malheureusement, on est tout de même déçu par cette production étouffante ! La puissance vocale du duo Graziedi/Seinfield n'est donc pas avantagée comme il se doit, beaucoup trop rustique pour un album de cette trempe. Les solos de Bobby Hambel claquent comme un coup de fouet, apportant une créativité musicale non négligeable surtout pour du hardcore à l'image de ce "Wrong Side Of The Tracks" remit au gout du jour, ou encore de "Loss" dédiés aux proches du groupe disparuent. L'ambiance de quartier est très présent, les fans du genre en prendront plein la gueule, toute fois les fans de metal pur et dur pourraient certainement être repousser par ce cliché hardcore omniprésent. L'album se finit avec un Hold My Own strait-edge et qui en fera jumpé plus d'un.

Urban Discipline place la barre très haut, malheureusement le son quelque peu old school déçoit. Cet album a fait plus d'un million de vente depuis sa sortie et on comprend pourquoi à l'écoute de titre très revendicatif, permettant à la bande de tournée avec Pantera ou autre Sepultura ainsi que Slayer. Biohazard s'impose donc comme le maitre du hardcore new yorkais et reviendra deux ans plus tard, suivant la même formule, avec State Of The World Address ...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Urban Discipline - Infos

Voir la discographie de Biohazard
Infos de Urban Discipline
acheter sur Amazon
Sortie : 1992
Genre : Hardcore
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Chamber Spins Threeparoles de Chamber Spins Three
2. Punishmentlistenparoles de Punishment
3. Shades Of Greyparoles de Shades Of Grey
4. Businessparoles de Business
5. Black And White And Red All Overparoles de Black And White And Red All Over
6. Man With A Promiseparoles de Man With A Promise
7. Diseaseparoles de Disease
8. Urban Disciplineparoles de Urban Discipline
9. Lossparoles de Loss
10. Wrong Side Of The Tracksparoles de Wrong Side Of The Tracks
11. Mistaken Identityparoles de Mistaken Identity
12. We're Only Gonna Die (from Our Own Arrogance)paroles de We're Only Gonna Die (from Our Own Arrogance)
13. Tears Of Bloodparoles de Tears Of Blood
14. Hold My Own (titre Caché)paroles de Hold My Own (titre Caché)
écouter : Ecouter l'album

Biohazard

Biohazard
Biohazard
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Sick Of It All
Sick Of It All
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Agnostic Front
Agnostic Front
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Machine Messiah
Machine Messiah
2017

Chronique de Kairos
Kairos
2011

Chronique de A-Lex
A-Lex
2009

Chronique de Dante XXI
Dante XXI
2006

Sepultura
Sepultura
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : Brésil

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Frozen In Time
Frozen In Time
2005

Chronique de World Demise
World Demise
1994

Chronique de Cause Of Death
Cause Of Death
1990

Chronique de Slowly We Rot
Slowly We Rot
1989

Obituary
Obituary
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:


Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: