Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Cult Is Alive

Chronique de The Cult Is Alive

Darkthrone  - The Cult Is Alive (Album)

 7 
10

Darkthrone révise ses classiques



Il est devenu complètement superflu de présenter Darkthrone, le terrible combo de Nocturno Culto et Fenriz, l'archétype du "true norwegian black metal". Alors qu'on emploie le terme de "culte" à tort et à travers, parfois même pour qualifier de vulgaires feux de paille qui retomberont dans l'oubli quelques semaines seulement après avoir été décrétés incontournables (on ne citera pas de nom), Darkthrone fait partie de ces groupes qui, au même titre qu'un Hellhammer, auront marqué pour toujours de leur empreinte ce qu'on appelle le black metal, quelles que soient les multiples directions que le genre a pris depuis.

Après avoir passé dix ans sur Moonfog, sous la bannière duquel Darkthrone sortit cinq albums, la formation norvégienne fait en 2005 son retour chez Peaceville. Fenriz et Nocturno Culto en profitent également pour monter leur propre label, Tyrant Syndicate, qui devient d'ailleurs une division de Peaceville. L'idée de l’époque est très claire: continuer dans le sillage musical de ce qu’avaient laissé apercevoir Hate Them et Sardonic Wrath, à savoir un black metal renouant les racines rock’n’roll et punk qu’on lui connaît, et qui n’avaient en fait jamais réellement disparu (il suffit d'écouter Panzerfaust par exemple, pour s'en convaincre). Comme si, enfin, cette espèce de refoulement un peu contraint devait finalement se conclure, éclatant à la gueule des pseudo-puristes du black metal qui n’allaient pas manquer d'exprimer leur mécontentement.

On le sait bien en effet, les deux de Darkthrone sont des immenses fans de punk et adulent des combos tels que –entres autres- Motörhead. Plus question dorénavant de rester dans une optique traditionnelle black metal et son lot de forêts brumeuses et de désespoir spectral, les Norvégiens sont décidés, avant tout, à jouer la musique de leurs premières amours, et The Cult Is Alive va en fait inaugurer, après la brève période death et la plus fameuse -et longue- période black de Darkthrone, un nouveau cycle dans la discographie du duo.

The Cult Is Alive porte un titre prétentieux et provocateur. Ses paroles, tout comme les morceaux qui le composent, sont un gros doigt d’honneur anticonformiste et couillu, adressé à tous ceux qui pensaient s’arroger le droit de définir ce que doit être ou non le black metal. Il suffit de se pencher sur les paroles de Too Old, Too Cold : "Nothing to prove/Just a hellish rock n' roll freak/You call your metal black?/Its just plastic lame and weak" ou bien celles de Shut Up, adressées directement aux poseurs et à l’esprit grégaire d’une multitude de combos sans imagination ("You copy my style/And you call yourself a man").

Musicalement, attendez-vous à un punk-rock crasseux et jouissif, très old school évidemment, une véritable décharge d’adrénaline obscure appuyée par un chant aux éructations sarcastiques dont semble émaner une impression de toute puissance. Le tout, à l'image d'un Aura Noir ou d'un Carpathian Forest, est des plus primaires, avec l'impitoyable martellement de ses rythmiques ravageuses et son groove funéraire qui semblent évoquer une sorte d'orgie improbable qu'auraient organisée des types bourrés au Jack Daniel's et vêtus de vestes en cuir recouvertes de patches en plein milieu d'un cimetière. Bref, une sorte de paysage idyllique pour vos prochaines vacances, bien mieux que le camping en tout cas.

Ce disque court et intense nous rappelle que le black metal n’est pas seulement une musique codifiée, un carcan arbitraire défini par quelques juges auto-proclamés, mais aussi et surtout un véritable état d’esprit. Avec The Cult Is Alive, Darkthrone ne sort certainement pas son meilleur disque. Pas une tuerie, pas une baffe mythique donc, mais tout de même un opus qui prouve que le terme de "true" est bel et bien subjectif et qu’il ne suffit pas de poser dans les bois avec du maquillage pour avoir l’air dangereux...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Assez bon album ,qui marque un certain virage dans la carrière du groupe comme tu l'as bien signalé. Pour moi le groupe va vraiment peaufiner son style a partir de l'album suivant (FOAD) qui sera plus abouti .
lun. 19 avril 10- 23:38  
Clair, F.O.A.D. pousse le côté "Motorheadien" encore plus loin pour le coup!
mar. 20 avril 10- 09:23  


The Cult Is Alive - Infos

Voir la discographie de Darkthrone
Infos de The Cult Is Alive
acheter sur Amazon
Sortie : 27 février 2006
Genre : Black Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. The Cult of Goliath (04:02)paroles de The Cult of Goliath
2. Too Old, Too Cold (03:04)paroles de Too Old, Too Cold
3. Atomic Coming (04:51)paroles de Atomic Coming
4. Graveyard Slut (04:04)paroles de Graveyard Slut
5. Underdogs and Overlords (04:02)paroles de Underdogs and Overlords
6. Whisky Funeral (03:59)paroles de Whisky Funeral
7. De Underjordiske (Ælia Capitolina) (03:14)paroles de De Underjordiske (Ælia Capitolina)
8. Tyster På Gud (03:09)paroles de Tyster På Gud
9. Shut Up (04:46)paroles de Shut Up
10. Forebyggende Krig (03:41)paroles de Forebyggende Krig
écouter : Ecouter l'album



Darkthrone

Darkthrone
Darkthrone
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Black Metal
Origine : Norvège




Groupes en rapport


Carpathian Forest
Carpathian Forest
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Nattefrost
Nattefrost
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Olc Sinnsir
Olc Sinnsir
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Black Metal
Origine : France


Nehëmah
Nehëmah
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Black Metal
Origine : France


Hellhammer
Hellhammer
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Black Metal
Origine : Suisse


Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Spectral
Spectral
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Black Metal
Origine : Allemagne


Albums chroniqués :
Chronique de The Merciless
The Merciless
2004

Aura Noir
Aura Noir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts: