Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Outcast

Chronique de Outcast

Kreator  - Outcast (Album)

 6 
10

Paria ? Et pas qu'un peu !



Après une décennie de gloire, le monde s'écroule doucement autour de Kreator. Où sont passées les années de furia thrash, où le groupe écumait l'Europe, prêt à fondre sur sa proie pour le déchiqueter sans état d'âme ? Sont-elles mortes avec l'avènement du grunge, couplé à l'explosion de death metal ? Ou la bande à Mille Petrozza était-elle vidée, rendue has been du jour au lendemain, reléguée dans le ventre mou d'une seconde division peu glorieuse vue la carrière des Allemands ? Renewal méritait-il vraiment d'être ainsi traîné en place publique pour être lapidé sommairement, sous les vivats d'une foule hostile à l'évolution ? Etait-ce une raison valable pour que Petrozza, ébranlé, en proie au doute, accouche dans la douleur d'un Cause For Conflict qui fait parler la poudre, d'une violence rare mais vaine ? S'engager sur la voie de la simplicité quand on a d'autres envies, d'autres aspirations ? Las ! Pour les détracteurs, l'heure de la sentence avait sonnée, et ils se rassemblaient tels des vautours autour de la carcasse de Kreator, qui semblait vide de vie, tandis que dans l'ombre, des fans faisaient encore entendre leur voix.

Du coup, Petrozza refait le ménage dans son équipe. Si le bassiste Christian Giesler est conservé dans l'équipe, on a le plaisir de retrouver Ventor derrière les fûts. Non pas que Joe Cangelosi soit un mauvais batteur, loin de là, mais Jürgen Reil était, est et restera le batteur emblématique de Kreator, pas toujours carré dans son jeu, mais parfait pour ce groupe car plus humain. On notera également le départ de Blackfire au profit de Tommy Vetterli, l'ancien Coroner. Et sur ce point, la surprise est générale. Qui aurait pu imaginer qu'un guitariste ayant apporté de la finesse au thrash européen puisse rejoindre les bouchers teutons ? Mais cela ouvrait des perspectives concernant Kreator : le groupe allait-il profiter de l'influence du Suisse ou ce dernier allait-il simplement se fondre dans la masse ?

L'artwork glauque mais soigné de la pochette peut déjà donner une indication : le démon habituel a laissé la place à une espèce de créature hybride, moitié homme, moitié papillon. Un paria (outcast) à la civilisation. De quoi laisser songeur. Le livret ne donnera pas beaucoup d'autres indices quant à la révolution musicale qui s'opère dès que l'on pose le disque sur la platine (et ok, que l'on appuie sur play).

On avait laissé Kreator avec un album qui se noyait dans une brutalité presque outrancière, mais complétée par des morceaux plus techniques, posés, qui laissaient entrevoir un futur plus lumineux. Petrozza s'est clairement remis en question et sort le disque dont il avait envie, plus accessible pour la moyenne car plus mélodique, moins foncièrement thrash et bourrin. Au contraire, le groupe prend le temps de poser une ambiance sombre malgré la courte durée des morceaux. Lent, malsain, on se laisse facilement surprendre par les lignes de guitares plus légères qui conduisent à des parties de chant clair étonnantes, déconcertantes même (Black Sunrise). La batterie ne martèle pas sauvagement tout du long mais reste imposante, répondant présente lors des accélérations de cet opus, pas si fréquentes que ça. En fait, on réalise rapidement que Petrozza est incorrigible et qu'il s'essaye à nouveau à l'évolution, quitte à y laisser des plumes. Nul doute que bon nombres de fans ou de thrashers pur jus auront un sentiment de rejet face à ce disque plus posé, d'une esthétique musicale proche du goth - sans stéréotype, Kreator ayant toujours sa personnalité.

L'apport de Vetterli semble avoir eu l'effet d'un catalyseur pour Petrozza qui redresse la barre de bien belle façon, mais qui se heurte toutefois à quelques récifs. Pas de quoi faire sombrer le navire, mais l'ensemble bien trop homogène peut rapidement finir par lasser l'auditeur. Bien que captivant, ce disque est trop compact, trop concentré et finit par s'étouffer sur la longueur. Dommage, les idées étaient là et plutôt bonnes d'ailleurs. Mais ce n'était que partie remise : Outcast peut être considéré comme un brouillon luxueux pour l'excellent Endorama. A découvrir, mais attention, si vous vous attendez à un thrash brutal, vous risquez fort d'être déçus. Ceux qui apprécient une musique plus avant-gardiste peuvent s'y essayer, ils y trouveront peut-être bien leur compte.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Outcast - Infos

Voir la discographie de Kreator
Infos de Outcast
acheter sur Amazon
Sortie : 22 juillet 1997
Genre : Thrash Metal
Label : GUN
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Leave This World Behind (3:31)à écouter en premierparoles de Leave This World Behind
2. Phobia (3:22)à écouter en premierlistenparoles de Phobia
3. Forever (2:51)paroles de Forever
4. Black Sunrise (4:31)paroles de Black Sunrise
5. Nonconformist (3:16)paroles de Nonconformist
6. Enemy Unseen (3:19)à écouter en premierparoles de Enemy Unseen
7. Outcast (4:54)à écouter en premierparoles de Outcast
8. Stronger Than Before (3:17)à écouter en premierparoles de Stronger Than Before
9. Ruin Of Life (3:53)paroles de Ruin Of Life
10. Whatever It May Take (3:47)paroles de Whatever It May Take
11. Alive Again (3:47)paroles de Alive Again
12. Against The Rest (2:38)paroles de Against The Rest
13. A Better Tomorrow (4:12)paroles de A Better Tomorrow
écouter : Ecouter l'album

Kreator

Kreator
Kreator
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Sodom
Sodom
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Day Of Reckoning
Day Of Reckoning
2011

Destruction
Destruction
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Coroner
Coroner
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Thrash Metal
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Seven Years...
Seven Years...
2009

Chronique de Beyond the Mirrors
Beyond the Mirrors
2008

Broken Mirrors
Broken Mirrors
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : France