Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Ultimate Sin

Chronique de The Ultimate Sin

Ozzy Osbourne  - The Ultimate Sin (Album)

 8 
10

Ultimate ? Un peu prétencieux, ça !



On avait laissé Ozzy Osbourne avec un album bancal, au bord du précipice. Incapable de se ressaisir après la mort du jeune guitariste prodige Randy Rhoads en 1982, Ozzy avait donné naissance à un Bark At The Moon qui ne valait quasiment que pour son morceau-titre et pire, il se laissait complètement aller, picolant en cachette. Manque de pot pour lui, ou plutôt heureusement, sa femme Sharon veillait au grain et l'avait envoyé manu militari en cure de désintoxication. Et c'est en pleine forme qu'il revient en 1985 pour enregistrer ce Ultimate Sin.

Aaaaaaaaaaah... The Ultimate Sin et sa belle... euh... et sa pochette dans le plus pur style Ozzy Osbourne, très "Prince des Ténèbres" dans l'esprit. On quitte l'esprit des films de la Hammer pour se rapprocher de quelque chose de plus moderne, plus "evil" comme une bonne partie de la production de films gore ricains de la première moitié des années 80. Allait-on retrouver un durcissement du ton dans la musique d'Ozzy ?

En fait, pas vraiment. Certes, son heavy metal s'intègre mieux à son époque avec ses touches glam, mais justement, ce n'est pas ça qui va durcir l'ensemble. Alors va-t-on droit dans le mur, The Ultimate Sin est-il une pâle copie de Bark At The Moon ? C'est justement là que réside la bonne surprise de cet opus : il s'agit d'un album entier, varié, mais sans ballades lénifiantes. On pouvait espérer des titres plus rentre-dedans, rapides, mais comment ne pas prendre son pied face au title-track ? Comment ne pas chanter en coeur les refrains simples mais entraînants de Secret Loser ou de Thank God For The Bomb ? Comment rester de marbre face au petit chef d'oeuvre qu'est Killer Of Giants, un morceau qui commence comme une douce ballade acoustique et qui gagne en puissance, prenant une envergure épique de bon aloi ?

Alors oui, autant que les chansons en elles-mêmes, on appréciera la frappe lourde et précise de Randy Castillo derrière les fûts, le jeu ébouriffant de Jack E. Lee à la guitare, qui distribue riffs et soli de qualités tout du long, ainsi que le chant d'Ozzy, reconnaissable entre mille, pas franchement technique, mais faisant toujours son petit effet, même s'il semble plus posé ici.

Alors oui, même si The Ultimate Sin s'aventure sur des sentiers destinés à conquérir le public américain, l'album n'est pas mauvais en soi et contient ses moments d'exceptions, ses hauts, quelques bas également. Mais on a retrouvé le Ozzy qui avait marqué le heavy de son empreinte avec Blizzard Of Ozz et ça, ça fait plaisir. Pas aussi "ultime" que ce dernier, mais il n'en demeure pas moins une valeur sûre, aujourd'hui écarté de la plupart des set-lists du Madman... Allez comprendre pourquoi...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




The Ultimate Sin - Infos

Voir la discographie de Ozzy Osbourne
Infos de The Ultimate Sin
acheter sur Amazon
Sortie : 22 février 1986
Genre : Heavy Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. The Ultimate Sin (3:44)à écouter en premierparoles de The Ultimate Sin
2. Secret Loser (4:08)à écouter en premierparoles de Secret Loser
3. Never Know Why (4:28)à écouter en premierparoles de Never Know Why
4. Thank God For The Bomb (3:53)à écouter en premierparoles de Thank God For The Bomb
5. Never (4:21)paroles de Never
6. Lightning Strikes (5:13)paroles de Lightning Strikes
7. Killer Of Giants (5:41)culte !culte !paroles de Killer Of Giants
8. Fool Like You (5:19)paroles de Fool Like You
9. Shot In The Dark (4:17)à écouter en premierparoles de Shot In The Dark
écouter : Ecouter l'album



Ozzy Osbourne

Albums chroniqués :
Chronique de Scream
Scream
2010

Chronique de Scream
Scream
2010

Chronique de Black Rain
Black Rain
2007

Chronique de Down To Earth
Down To Earth
2001

Ozzy Osbourne
Ozzy Osbourne
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Order of the Black
Order of the Black
2010

Black Label Society
Black Label Society
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Blind Guardian
Blind Guardian
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne