Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Night Eternal

Chronique de Night Eternal

Moonspell  - Night Eternal (Album)

Night Sweet Night...



Moonspell est l’un de ces groupes qui étonnent à chacune de leurs sorties. En effet, après avoir mélangé les styles avec Sin Pecado ou Darkness And Hope, les portugais ont opéré un véritable retour aux sources avec un Memorial particulièrement puissant et sombre. Puis, pour ne rien arranger, le combo s’est amusé à ré-enregistrer de vieux titres aux saveurs Black-Metal, immortalisé par cet étonnant Under Satanae.
Tout ceci nous amène à ce Night Eternal. Avec un nom pareil et une nette tendance à durcir le ton depuis deux-trois ans, autant vous dire que Moonspell n’est pas prêt de nous pondre du Patrick Sébastien…
Et c'est très bien comme ça!


Autant vous le dire d’entrée, Night Eternal est certainement la meilleure sortie des portugais, la plus aboutie en tout cas. Bourré de nuances et d’atmosphères rondement menées, l’opus dévoile un parterre particulièrement sombre, mais toujours aussi attrayant, à l’image des vocaux de notre cher Fernando Ribeiro.
Passant d'un chant clair parfaitement maîtrisé à un autre plus extrême et particulièrement puissant (sans oublier quelques chuchotements), le bonhomme prend sur lui pour plonger l'auditeur dans cette musique envoûtante et enchanteresse. Sauf que pour le coup, il n'est pas seul, et ses acolytes nous balancent à leur tour une sacrée prestation... Les riffs sont accrocheurs, les ambiances sont plombées par des claviers effrayants qui se plaisent à peindre un paysage sonore des plus noirs, la batterie est toujours aussi précise... Bref, Moonspell n'a visiblement pas perdu la main!

Je parlais de nuances précédemment. C'est bien ce qui ressort le plus à l'écoute de ce Night Eternal: parfois violent et diabolique ("Shadow Sun", le très violent "Moon in Mercury", "Springs of Rage"), parfois plus calme et reposant (le duo avec Anneke Van Giersbergen de The Gathering sur "Scorpion Flowers", "Dreamless (Lucifer And Lilith)" ou "First Light"), comme pour contrecarrer la puissance et l'intensité de cet opus.

Night Eternal reprend tous les éléments qui ont fait la renommée du groupe: intro inquiétante, petites touches rappelant à la fois Irreligious (pour le côté pharaonique de "At Tragic Heights"), Sin Pecado (pour le début de "Dreamless (Lucifer And Lilith)") ou encore, et c'est le plus flagrant, Memorial (pour la puissance et l'intensité de titres comme "Moon In Mercury"). L'apport du chant féminin (assuré par Carmen Simoes d'Ava Inferi) donne une dimension autrement plus profonde aux compositions, tandis que les orchestrations sont elles quasi-omniprésentes... Moonspell nous pond de superbes titres, aux refrains accrocheurs qui raviront les amateurs de Dark Atmosphérique ("At Tragic Heights", "Hers Is The Twilight").

Le titre éponyme, "Night Eternal" renoue avec les titres violents (tout comme "Moon In Mercury"!), dans la lignée de ceux présents sur Memorial. Sur ce morceau, Moonspell nous prouve qu'il a gardé la rage d'antan (merci Under Satanae!), "Scorpion Flower" lui rappelera aux nostalgiques l'époque plus gothique du groupe, s'inscrivant directement dans la lignée de "Luna" de Memorial. Anneke et Fernando mélangent leurs voix pour un rendu aérien pas désagréable du tout... Moonspell prouve qu'il est une nouvelle fois très inspiré, à l'image du riff entraînant de "Hers In The Twilight".

Comme je vous le disais plus haut, l'excellentissime "Dreamless (Lucifer And Lilith)" rappelle par son début l'album Sin Pecado. Mais cette impression s'estompe vite pour laisser ressurgir le spectre des morceaux présents sur The Antidote. Cela dit, le combo ne nous livre pas une maigre repompe de ses anciens morceaux, nous avons plutôt droit à un titre majoritairement lent, avec un refrain au chant clair particulièrement envoûtant.

Sur Night Eternal, les compositions respirent la tristesse, le chant est spectaculaire. Au final, nous nous retrouvons ici avec une véritable perle de Gothic Metal! Énorme groupe au sommet de son art, tel est le Moonspell cuvée 2008! Et ce n'est certainement pas "Spring Of Rage" avec son riff accrocheur qui me contredira!
En parlant de lui, il est d'ailleurs à part dans la discographie de Moonspell : il s'éloigne quelque peu de ce que le groupe nous propose depuis sa création, en apportant une touche plus Death Mélodique : la rythmique est d'enfer, le refrain hurlé défouraille sévère (pas de doute, ce morceau peut faire un malheur en live!)!

La production, assurée par le grand Tue Madsen, permet à Moonspell de gagner en crédibilité, tout en assumant parfaitement ses ambiances sombres. Le mix' est plutôt égalitaire, même s'il met en exergue la basse (tenue pour l'occasion par Niclas Etelävuori d'Amorphis) et les nappes de clavier.
L'artwork est également une réussite: mine de rien bien éloigné de tout ce que le combo a proposé jusqu’alors, force est de constater que le travail de Seth (Septic Flesh, Paradise Lost…) a une fois de plus payé.


Au final, difficile de trouver des défauts à un tel album! On sent bien que Moonspell vient de franchir un palier avec ce Night Eternal et même si on peut voir en lui une sorte de synthèse de la carrière du combo portugais, ses nuances et son côté accrocheur permet d'écarter tout ennui. Les ambiances érigées au long de cet opus parviennent à transporter l'auditeur sans mal, c'est plutôt bon signe en général...
Moonspell a frappé un grand coup, faisant littéralement envoler les préjugés pour asservir une nouvelle fois tous ceux qui oseront poser une oreille sur ce Night Eternal.

Excellent.

(0) Modifier l'article
par kumelia, le 18 février 2010
Voir toutes les chroniques de kumelia


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Night Eternal - Infos

Voir la discographie de Moonspell
Infos de Night Eternal
acheter sur Amazon
Photo
Promo en une du myspace de Moonspell pour la sortie de Night Eternal
Photo
Moonspell - Night Eternal


Sortie : 16 mai 2008
Genre : Dark Metal Gothique
Label : SPV
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. At Tragic Height (6:51)listenparoles de At Tragic Height
2. Night Eternal (4:09)listenparoles de Night Eternal
3. Shadow Sun (4:24)paroles de Shadow Sun
4. Scorpion Flower (4:33)listenparoles de Scorpion Flower
5. Moon in Mercury (4:22)paroles de Moon in Mercury
6. Hers Is the Twilight (4:53)paroles de Hers Is the Twilight
7. Dreamless (Lucifer and Lilith) (5:16)paroles de Dreamless (Lucifer and Lilith)
8. Spring of Rage (4:04)paroles de Spring of Rage
9. First Light (5:43)paroles de First Light
écouter : Ecouter l'album



Moonspell

Albums chroniqués :
Chronique de Alpha Noir
Alpha Noir
2012

Chronique de Lusitanian Metal
Lusitanian Metal
2008

Chronique de Night Eternal
Night Eternal
2008

Chronique de The Antidote
The Antidote
2003

Moonspell
Moonspell
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : Portugal

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Hermeticum
Hermeticum
1998

Chronique de Hermeticum
Hermeticum
1998

Daemonarch
Daemonarch
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Black Metal
Origine : Portugal


Sentenced
Sentenced
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : Finlande


Albums chroniqués :
Chronique de The nameless disease
The nameless disease
2003

Chronique de The blossom
The blossom
1999

The Old Dead Tree
The Old Dead Tree
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Gothique Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

The Gathering
The Gathering
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Ambiant/Atmo
Origine : Pays-Bas

Concerts:

Spectre
Spectre
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Black Metal
Origine : Belgique


Paradise Lost
Paradise Lost
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: