Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Trucks & Bones

Chronique de Trucks & Bones

Jumping Jack  - Trucks & Bones (Album)

 8 
10

JUMPDAFUCKUP !



Si ce titre, honteusement emprunté (bon, ok, chouravé) au «Primitive» de Soulfly (paru en 2000) pourra en faire tiquer certains, celui-ci a au moins le mérite d’annoncer la couleur.
Chers amis Metalleux, adeptes de headbang et autres sévices compromettant sérieusement l’intégrité de vos articulations, n’allez pas plus loin, vous trouverez ici matière à malmener votre pauvre squelette encore un peu plus !

Jumping Jack (JJ, pour les intimes), power trio de son état, composé de Julian (guitare/chant), Manu (basse) et Chris (batterie), est un jeune groupe originaire de Nantes signé chez Klonosphère/Season of Mist, qui a sorti fin 2011 son tout premier album intitulé «Trucks & Bones».
L’EP «Cows & Whisky», sorti en 2009, l’année même de la formation du groupe, montrait chez Jumping Jack une maîtrise évidente de l’instrument et de la composition, avec ses 6 titres sévèrement burnés (et avait d'ailleurs été salué unanimement par la critique, sans vouloir en rajouter une couche), et «Trucks & Bones» ne nous déçoit pas de ce côté-là, bien au contraire. En 2 ans, et probablement des dizaines de concerts, les Nantais ont eu le temps de se faire les dents et nous proposent cette fois-ci 11 titres dans la même veine qu’auparavant, avec toujours ce petit «je-ne-sais-quoi» de plus qui fait toute la différence.
JJ verse donc un Metal/Rock boosté au Stoner, avec son lot de riffs bien gras, même si nos gaillards n’hésitent pas à parfois s’affranchir de ces étiquettes putassières.
Explication.

Tandis que «She Made No Resist» par exemple, avec ses grosses guitares, son mid-tempo efficace et son refrain mélodique (pour une entrée en matière fracassante, soit-dit en passant), est une petite perle de Heavy Rock, un titre comme «Taxidermic Sensation» lorgnera plutôt du côté d’un Southern Rock du plus bel effet, et d’autres comme «Siren’s Blast» joueront la carte de la lourdeur rythmique sans toutefois s’enliser sur place.
A l’écoute de «Trucks & Bones», un constat s’impose : le groupe allie à merveille puissance et mélodie sans que l’un ne prenne vraiment le pas sur l’autre, ce qui nous donne donc un album très équilibré et remarquablement bien maîtrisé pour une formation aussi jeune. Les Nantais semblent avoir trouvé leur créneau, mais du coup, on regretterait presque l’absence d’une vraie power-ballade, histoire de laisser nos cervicales refroidir un peu, même si «Drunk Peanut» fait un premier pas dans cette direction...

Quoi qu’il en soit, le trio est bien en place et sait se faire entendre, d’autant plus que ce «Trucks & Bones» a pour lui une production en béton qui met tout le monde en valeur.
Et puisqu’on parle de mise en valeur, au passage, mention spéciale pour le chant de Julian, dont le timbre rappelle parfois celui des inénarrables James Hetfield (sur «Taxidermic Sensation», notamment), ou Layne Staley (sur l’excellent «Churches Flames» pour ne citer que ce morceau).
Concernant les influences du groupe, l’ombre de Kyuss plane parfois sur les épaules de Jumping Jack, non pas comme celle d’un parent possessif et dominateur, mais plutôt comme celle d’un grand frère qui leur donnerait une tape sur l’épaule en disant «allez-y, faites vous plaisir».
En termes plus génériques, nous dirons simplement que cette influence est suffisamment bien amenée et assimilée, pour ne pas handicaper l’album dans son ensemble.

En définitive, «Trucks & Bones» est une très belle réussite aux relents de Whisky et de sable, avec suffisamment de «ballz» pour reléguer une bonne partie de la concurrence au second plan (pour ne pas dire aux oubliettes), et il ne fait aucun doute que Jumping Jack a ce qu’il faut pour s’imposer comme l’une des valeurs montantes de la scène Rock et Metal française. Rien que ça.

Bref, c’est du bon, mangez-en !



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Trucks & Bones - Infos

Voir la discographie de Jumping Jack
Infos de Trucks & Bones
acheter sur Amazon
Sortie : novembre 2011
Genre : Rock Metal / Stoner
Label : Klonosphere
Playlist :
1. She Made No Resist (4:27)culte !culte !
2. Wet Desert (5:13)à écouter en premier
3. Crystal Tree (3:30)à écouter en premier
4. Into My Eyes (4:12)
5. Churches Flames (4:14)culte !culte !
6. Taxidermic Sensation (3:49)culte !culte !
7. Fucking Holidays (3:47)
8. Black Jack (5:21)
9. Siren's Blast (4:27)
10. Drunk Peanut (5:38)culte !culte !
11. Neverth (4:02)
écouter : Ecouter l'album



Jumping Jack


Albums chroniqués :
Chronique de Trucks & Bones
Trucks & Bones
2011

Chronique de Cows And Whisky
Cows And Whisky
2009

Jumping Jack
Jumping Jack
Voir la page du groupe
Création : 2009
Genre : Metal
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Karma To Burn
Karma To Burn
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Sludge Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de VII: Sturm und Drang
VII: Sturm und Drang
2015

Chronique de Wrath
Wrath
2009

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Lamb Of God
Lamb Of God
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Dagoba
Dagoba
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de 10 000 Days
10 000 Days
2006

Chronique de Lateralus
Lateralus
2001

Chronique de Aenima
Aenima
1996

Chronique de Undertow
Undertow
1993

Tool
Tool
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Metal
Origine : États-Unis


Bloodsimple
Bloodsimple
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Reminiscence
Reminiscence
2009

Violence From Within
Violence From Within
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Trust no one
Trust no one
2016

Chronique de The Last Kind Words
The Last Kind Words
2007

Chronique de DevilDriver
DevilDriver
2003

DevilDriver
DevilDriver
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: