Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de City

Chronique de City

Strapping Young Lad  - City (Album)

Sex and the city ?



Heavy As A Really Heavy Thing n'avait pas marqué les foules. Trop bordélique, pas assez homogène, alternant le bon et le juste fou (ce qui n'a jamais été un gage de qualité). Peut-être un peu trop brutal pour l'époque, trop délirant aussi ? On se souviendra longtemps de cette reprise survitaminée du Exiter de Judas Priest qui avait placé le génial Devin Townsend sur la liste des prétendants au trône de Metal God. Rien que ça.

Aussi, on n'attendait pas grand-chose de City. Mais qu'est-ce qu'on a pris en revanche ! Venant de nulle part, cet album est un uppercut. Vicieux, d'une violence rare, qui s'acharne sans se ménager sur l'auditeur même quand ce dernier est au sol. Faîtes l'expérience suivante : échangez subtilement le CD du dernier Tokio Hotel de votre petit frère ou de votre petite soeur avec celui-ci : si il ou elle n'a pas d'acouphènes et ne cherche pas désespérément ses tympans à quatre pattes, c'est qu'il ou elle était déjà sourd(e).

Parce que City, c'est une leçon de violence. Le Reign In Blood d'un metal indus tordu et extrême au possible. On soupçonnait déjà Devin Townsend d'être sacrément doué. Sa prestation sur le Sex & Religion de Steve Vai était en tout point remarquable, ses divers side-projects pouvaient le rendre loufoque au possible (comme Punky Brüster, un groupe de punk imaginaire qui se met à faire du death metal pour être dans le coup !), mais ici, on assiste réellement à son éclosion artistique. Il déploie son énergie à créer un univers sombre, constitué de plusieurs murs musicaux. Des rythmiques puissantes, menées par un Gene Hoglan monstrueux, entre blast beats et déferlement tellurique, rejoignent des nuées de guitares, agressives, véloces et qui malgré tout arrivent à développer quelques mélodies qui permettent à ce disque de conserver une apparence humaine. Puis le chant de Townsend, série de hurlements entrecoupés de lignes vocales plus fluides...

Et cette alchimie dangereusement explosive tient parfaitement la route. Pourtant, on peut légitimement être surpris par l'introduction de l'album, Velvet Kevorkian, couplé à un All Hail The New Flesh destructeur. Le passage à tabac en règle n'est jamais loin, comme sur Detox ou le non moins monstrueux Oh My Fucking God. Les accalmies se font rares, et paraissent presque providentielles. Une pause au milieu d'un monde de brutes. AAA nous offre un repos bien mérité avant l'excellent Underneath The Waves sur lequel Townsend s'arrache les cordes vocales.

Jusque là, on est humilié, rendu minable par un groupe dont on n'attendait rien et qui se venge sournoisement. Une baffe sauvage, la morsure d'un animal enragé. Et bizarrement, les deux derniers morceaux sont lents, plus éthérés, et nous font pénétrer dans un univers plus glauque qui n'a rien de réconfortant. La violence prend un nouveau visage, plus cérébral. Il est difficile de s'en rendre compte immédiatement, mais cette fin d'album est une nouvelle claque, sournoise, angoissante, qui prend à la gorge. On n'en sort pas indemne et, masochiste, on en redemande.

Avec City, Devin signe le meilleur album de Strapping Young Lad. Haut la main. S'il réalisera encore de très bonnes choses, jamais il n'atteindra un tel paroxysme, entre une violence brute et une noirceur telle qu'elle vous happe littéralement. Tentez l'expérience et trouvez l'illumination. City est un incontournable du metal. Ni plus, ni moins.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Une pure leçon de violence ! L'album est réellement marquant et putain, ce que c'est bon :D
sam. 26 déc. 09- 02:14  
Un album toujours aussi futuriste, plus de 10 ans après ! Que c'est bon ! Un incontournable du Metal, tout simplement.
lun. 8 mars 10- 14:18  
Brutal. Viscéral. magistral.
dim. 3 oct. 10- 07:35  


City - Infos

Voir la discographie de Strapping Young Lad
Infos de City
acheter sur Amazon
Sortie : 11 février 1997
Genre : Indus
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Velvet Kevorkian (1:17)listenparoles de Velvet Kevorkian
2. All Hail The Newflesh (5:25)à écouter en premierparoles de All Hail The Newflesh
3. Oh My Fucking God (3:35)à écouter en premierlistenparoles de Oh My Fucking God
4. Detox (5:37)culte !culte !listenparoles de Detox
5. Home Nucleonics (2:31)paroles de Home Nucleonics
6. AAA (5:22)à écouter en premierparoles de AAA
7. Underneath The Waves (3:41)culte !culte !listenparoles de Underneath The Waves
8. Room 429 (5:21)culte !culte !paroles de Room 429
9. Spirituality (6:35)paroles de Spirituality
écouter : Ecouter l'album



Strapping Young Lad

Albums chroniqués :
Chronique de City
City
1997

Chronique de Heavy as a Really Heavy Thing
Heavy as a Really Heavy Thing
1995

Strapping Young Lad
Strapping Young Lad
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Thrash Metal
Origine : Canada




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Sybreed
Sybreed
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Indus
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Seven Years...
Seven Years...
2009

Chronique de Beyond the Mirrors
Beyond the Mirrors
2008

Broken Mirrors
Broken Mirrors
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Machine Messiah
Machine Messiah
2017

Chronique de Kairos
Kairos
2011

Chronique de A-Lex
A-Lex
2009

Chronique de Dante XXI
Dante XXI
2006

Sepultura
Sepultura
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : Brésil

Rapports de concerts: