Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Winds Of Creation

Chronique de Winds Of Creation

Decapitated  - Winds Of Creation (Album)

Prodige du nouveau millénaire



Le nouveau millénaire commençait bien avec ce premier album de Decapitated, le groupe polonais déjà populaire avec ses demos prometteuses enregistrées par des gamins surdoués. Vader les ayant pris sous son aile et  Piotr Wiwczarek s'assurant de la production, on ne pouvait que se dire que Decapitated partait sur de bonnes bases pour son premier long format.

Sans conteste une des grosses sorties de l'année 2000 en matière de Death Metal technique, Winds of creation devait mettre une bonne claque en son temps, d'autant qu'actuellement il reste encore une sacrée pièce. Ses trois premiers titres immergent aisément dans le « style Decap' »: du Vader/Suffocation dopé aux amphétamines, et surtout joué par des jeunes ne dépassant pas 22 ans, hormis Vitek, le batteur, même pas majeur. A première vue, son jeu en pâtit: il est peut-être l'un des points noirs de l'album. Trop linéaire, sans relief, bien loin de ce qu'accomplira le jeune musicien par la suite, il accompagne tout de même bien les riffs composés par Vogg, qui, eux, mettent par contre sur le cul. Le talent créatif du guitariste fondateur de la formation polonaise explose au grand jour dans des compositions de haute volée, très souvent bâties sur des dizaines de riffs différents, ciselant les morceaux dans un agencement intelligent comme sur le morceau éponyme.

La vitesse d'exécution n'a d'égale que la précision de métronome des membres, sans aucun doute surdoués dans leur domaine. Leur Brutal Death Metal est incisif, carré, sans concessions et rappelle malheureusement souvent Vader, autre défaut notable auquel il était de toute façon difficile d'échapper. La ressemblance se fait dans la production, mécanique et efficace comme chez les mythiques polonais mais l'impact global des compositions est bien du ressort de Decapitated, le Vader moderne de la scène. Des titres comme « Blessed » procurent dès l'entrée une sensation de plaisir due à ce groove caractéristique tandis que d'autres plus mélodiques marquent un duo guitaristique de talent(« Human's dust »). Les nombreuses qualités musicales de l'album et la technicité des membres n'empêchent cependant pas une redite structurelle: les titres, bien que différents, comportent des similitudes, une redondance stylistique plutôt dommage. Le chant y est pour beaucoup tant sa platitude accapare parfois l'attention. Bien que puissant et accompagnant avec la froideur nécessaire la musique, il lasse bien vite. Les solis, également, bien qu'exécutés avec une précision imparable, n'atteignent pas encore la qualité qu'ils auront dans Nihility même s'ils restent au demeurant excellents (« Human's dust »). La production peut-être également montrée du doigt; la batterie est bien souvent trop mise en avant, certains blasts masquent des riffs qui auraient mérités plus de présence. Reste des morceaux comme « Nine step », plutôt évitables.

Winds of creation est pourtant un album très intéressant. Ses mélodies sont entêtantes, ses riffs accrocheurs et ses compositions atteignent un niveau d'excellence dans la scène. Comparé à ce que Nihility proposera par la suite, force est de constater que ce premier jet marquera bien plus les esprits, sa force première sera déterminante, d'autant que la production était malgré tout très bonne. Decapitated témoignait d'un véritable sens et d'une connaissance du Death Metal. Implacables et carrés, les morceaux alternaient blasts énergiques, riffs à rallonge et breaks finement exécutés (« The eye of Horus »).

Les choses à redire dans ce premier Decapitated sont nombreuses mais côtoient des qualités immenses plaçant les polonais sur un piédestal. Winds of creation est old school mais moderne, ses compositions archaïques mais actuelles: l'album reste curieusement contemporain. La jeunesse des membres confine à cette impression d'assister à un essai primordial. La musique de Decapitated, malgré ses ressemblances à Vader, l'illustre modèle, comporte ces petites choses qui font qu'elle deviendra plus intéressante encore par la suite: une violence non négligeable, une précision mathématique et un sens de la mélodie non artificiel. Nihility suivra, malheureusement sans nouveauté, puis The Negation, fade, et enfin Organic Hallucinosis, révélateur de ce potentiel déclaré dans Winds of creation, le manifeste de Decapitated.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Winds Of Creation - Infos

Voir la discographie de Decapitated
Infos de Winds Of Creation
acheter sur Amazon
Sortie : 23 mai 2000
Genre : Technical Death Metal
Label : Wicked World Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Winds of creation (04:13)paroles de Winds of creation
2. Blessed (05:06)paroles de Blessed
3. The first damned (05:47)paroles de The first damned
4. Way to salvation (03:54)paroles de Way to salvation
5. The eye of Horus (05:25)paroles de The eye of Horus
6. Human's dust (04:50)paroles de Human's dust
7. Nine steps (05:11)paroles de Nine steps
8. Dance macabre (02:48)paroles de Dance macabre
9. Mandatory suicide (Slayer cover) (03:32)listenparoles de Mandatory suicide (Slayer cover)
écouter : Ecouter l'album

Decapitated

Decapitated
Decapitated
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Vader
Vader
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Primordial
Primordial
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Black Metal
Origine : Irlande

Rapports de concerts:

Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: