Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Renegade

Chronique de Renegade

Thin Lizzy  - Renegade (Album)

Leather Rebel en devenir



Chinatown avait eu un accueil relativement mitigé, accentué par l'attitude du guitariste Snowy White sur scène. Mauvais départ pour le blondinet qui est également en conflit avec le reste du groupe. Renegade arrive un an plus tard avec la lourde charge de faire oublier ces cafouillages même si dans l'absolu Chinatown reste un album fort appréciable contenant son lot de petits classiques.

Ce sont des nappes de clavier qui introduisent le premier titre, le monstrueux Angel Of Death. Difficile de ne pas songer à Rainbow tant ces synthés rappellent ceux de l'Arc-en-Ciel de la grande époque. Mais toute comparaison doit s'arrêter là. Musicalement, le reste n'a rien à voir. Les guitares se font lourdes, implacables. Phil Lynott développe un chant agressif pour un pamphlet contre la guerre, d'une violence rare chez le Thin Lizzy de l'époque. C'est sombre, épique, une entrée en matière époustouflante qui tranche dès que le morceau titre pointe le bout de sa douce mélodie. Lynott s'ouvre à son public, se révèle dans cette chanson à la fois tendre et mélancolique, ponctué par des passages plus rock.

Bien vite, on se rend compte que les nuances celtes, folkloriques, ont disparu, mais pas la sensibilité. Ce disque est avant tout l'oeuvre d'un homme diminué, Phil Lynott, alors en pleine rupture avec son épouse, confronté aux problèmes internes du groupe et ne pouvant faire face à ses démons intimes. Il y a l'image du voyou qu'il aimait tant exhiber, puis celle plus fragile qu'il distille savamment, comme sur la jolie No One Told Him ou le somptueux It's Getting Dangerous. Comme d'habitude, le disque est très varié, entre ballades, chansons hard rock et plus légères, on passe d'un décor de western (Mexican Blood, espèce de relecture latino de Romeo And The Lonely Girl, à une ambiance plus feutrée, très piano bar (Fats), avec toujours cette voix magique, celle de Lynott qui une fois de plus laisse une parcelle de son âme sur l'enregistrement.

Mais Thin Lizzy, ce n'est pas que Lynott. On retrouve toujours ce duo de guitaristes qui se complètent à merveille, le duo Gorham/White qui a enfin trouver son unité, trop tard hélas ! Les mélodies à la tierce, celles-là même qui auront eu un impact sur le jeu d'Iron Maiden sont toujours là, délicates, jouissives, parfois sardoniques (Hollywood quand Lynott règle ses comptes avec les USA). Quant à Brian Downey, batteur sous-estimé, il livre une fois de plus une prestation plus que correcte derrière les fûts, assurant au groupe une assise rythmique solide.

Mais rien n'y fait ; Renegade ne sera pas le succès attendu, bien au contraire ! Jugé trop mou pour rivaliser avec les jeunes loups de l'époque, Saxon, Iron Maiden ou un certain Tygers Of Pan Tang, le disque fera un flop. Ce qui n'empêchera nullement Lynott et sa bande de prendre leur revanche deux ans plus tard.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 1 commentaires précédents
Un bien bel album où Darren Warthon, s'il n'apparait pas encore sur les photos, se fait déjà entendre et participe à l'écriture.
Beaucoup d'ambiances différentes, d'émotions, et une bien belle pochette.

mar. 3 févr. 09- 22:31  
Oui, il n'est pas encore membre officiel. Il le deviendra - étrangement - sur le prochain album qui est également le plus heavy du groupe.
mar. 3 févr. 09- 22:45  
"Angel of death" m'a toujours semblé très moderne
(groupe découvert sur le tard grâce à une reprise d'"Emerald" par SKYCLAD). Très bon album.

dim. 25 oct. 09- 02:40  


Renegade - Infos

Voir la discographie de Thin Lizzy
Infos de Renegade
acheter sur Amazon
Sortie : 15 novembre 1981
Genre : Hard Rock
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Angel Of Death (6:17)culte !culte !paroles de Angel Of Death
2. Renegade (6:07)culte !culte !paroles de Renegade
3. The Pressure Will Blow (3:46)culte !culte !paroles de The Pressure Will Blow
4. Leave This Town (3:49)culte !culte !paroles de Leave This Town
5. Hollywood (4:10)culte !culte !paroles de Hollywood
6. No One Told Him (3:36)culte !culte !paroles de No One Told Him
7. Fats (4:02)culte !culte !paroles de Fats
8. Mexican Blood (3:40)culte !culte !paroles de Mexican Blood
9. It's Getting Dangerous (5:30)culte !culte !paroles de It's Getting Dangerous
écouter : Ecouter l'album



Thin Lizzy

Thin Lizzy
Thin Lizzy
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Hard Rock
Origine : Irlande

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Queen
Queen
Voir la page du groupe
Création : 1970
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni


Gary Moore
Gary Moore
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Irlande


Albums chroniqués :
Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

AC/DC
AC/DC
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Australie


Albums chroniqués :
Chronique de Babez for Breakfast
Babez for Breakfast
2010

Lordi
Lordi
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Hard Rock
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Alice Cooper
Alice Cooper
Voir la page du groupe
Création : 1964
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Savage Amusement
Savage Amusement
1988

Chronique de Blackout
Blackout
1982

Chronique de Animal Magnetism
Animal Magnetism
1980

Chronique de Lovedrive
Lovedrive
1979

Scorpions
Scorpions
Voir la page du groupe
Création : 1971
Genre : Hard Rock
Origine : Allemagne

Rapports de concerts: