Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Pleasure To Kill

Chronique de Pleasure To Kill

Kreator  - Pleasure To Kill (Album)

 9 
10

Avec minerve en option d'achat.



Endless Pain avait marqué les débuts tonitruants de Kreator dans le domaine du thrash et déjà le groupe pouvait prétendre à porter bien haut le flambeau du thrash européen malgré quelques lacunes noyées dans une sauvagerie sans nom.

En 1986, Slayer sort son Reign In Blood et donne au monde entier une leçon de violence avec un skeud d'une précision chirurgicale mortelle. D'ailleurs, 1986 reste l'une des années phare du thrash avec ses sorties prestigieuses et la confirmation d'un genre voué corps et âme à la brutalité. Si du côté du Vieux Continent ça reste encore bien timide, il y a un groupe qui ne se laisse pas impressionner. Ce groupe, c'est Kreator, qui offre sa vision de ce que doit être la violence.

Après une courte et lugubre introduction, on sait déjà que l'on va y avoir droit. Et ça ne manque pas : Ripping Corpse est ce qu'il convient d'appeler une tuerie. Rapide, avec une rythmique meurtrière pour les cervicales et un chant entre le vomissement et le cri bestial, ce titre s'est taillé à coups d'acouphènes un statut de classique du thrash. Il est vrai que les progrès de Kreator sont indéniables dans le sens où l'on sent que les Teutons sont bien plus disciplinés et déterminés, adeptes de refrains vindicatifs et délayés jusqu'à leur plus simple expression. Et pourtant, la production ne semble pas rendre service à l'ensemble. La batterie occupe trop d'espace et avec la basse, noie complètement la guitare sur les couplets. Mais bizarrement, l'ensemble fonctionne très bien de cette manière, où les soli de Mille Petrozza, bien qu'inspirés par Slayer, n'en deviennent que plus explosifs.

Aussi peu raffiné qu'un pittbull dans une maternité, Kreator matraque sévèrement, sachant alterner passages rapides et mouvements plus mid tempo qui viennent créé un contraste saisissant. Quand on pense que cela se calme un peu, c'est pour mieux déguster par la suite. Comment passer à côté de Riot Of Violence la bien nommée où la déferlante quasi punk des refrains vient trancher singulièrement avec le côté plus posé des couplets ? Comment ne pas jubiler face à The Pestilence aux parties enlevées jouissives avec des vocaux éructés proches du death et ses soli clairement étudiées pour ruiner les cous les plus entraînés au headbanging le plus furieux ? Est-il possible de rester de marbre face à Under The Guillotine angoissant et oppressant et dont la fin résonne de façon bien radicale ?

Contrairement à Slayer qui demeure encore et toujours une source d'inspiration pour Kreator, ce dernier n'a que peu de précision dans sa formule. Ventor n'est pas toujours en place derrière les fûts, ce qui donne à la batterie une position parfois dangereusement décalée. Pourtant, cet ensemble chaotique fonctionne à merveille puisque les allemands parviennent à se montrer tout aussi radicaux que leurs modèles et limite, à se montrer plus effrayant et jusqu'au boutiste.

Pleasure To Kill est le premier grand classique du thrash européen et quel classique ! Kreator ne sonnera plus aussi brutal et arrivera clairement à nuancer son propos dès le prochain album. Celui-ci reste un monument. Certains le préfèrent au Reign In Blood, d'autres préfèrent diminuer son importance. Cela n'enlève en rien son aura, ni son importance pour le développement de genres encore plus radicaux. Un classique, ni plus, ni moins.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 10 commentaires précédents
et visiblement ya 20 ans tout le monde faisit plus ou moins la meme chose


Je t'invite à dire la même chose sur le forum histoire qu'on ne soit pas que deux à vouloir t'accrocher sur une pique à côté du paillasson lol.

ven. 8 mai 09- 17:40  
XD non, je sais bien que pas tout le monde faisait la meme chose, mais finalement je suis assez mal placé pour en parler ^^'
ven. 8 mai 09- 17:42  
C'est vrai qu'il faut savoir replacer un album dans son contexte ... on ne peux pas avoir la même vision entre celui ci et un Enemy Of Godd, et on pourra en être que déçu, si on tente inévitablement de les comparer (c'est exactement l'effet que ca m'a fait en achetant le 1er Rage directement après avoir kiffé sur "Soundchaser") :)
dim. 10 mai 09- 11:09  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Pleasure To Kill - Infos

Voir la discographie de Kreator
Infos de Pleasure To Kill
acheter sur Amazon
Sortie : novembre 1986
Genre : Thrash Metal
Label : Noise Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Choir Of The Damned (1:41)paroles de Choir Of The Damned
2. Ripping Corpse (3:36)culte !culte !paroles de Ripping Corpse
3. Death Of Your Saviour (3:57)paroles de Death Of Your Saviour
4. Pleasure To Kill (4:10)à écouter en premierparoles de Pleasure To Kill
5. Riot Of Violence (4:36)à écouter en premierparoles de Riot Of Violence
6. The Pestilence (6:57)à écouter en premierparoles de The Pestilence
7. Carrion (4:48)paroles de Carrion
8. Command Of The Blade (3:56)paroles de Command Of The Blade
9. Under The Guillotine (4:37)culte !culte !paroles de Under The Guillotine
écouter : Ecouter l'album

Kreator

Kreator
Kreator
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Sodom
Sodom
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Day Of Reckoning
Day Of Reckoning
2011

Destruction
Destruction
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Coroner
Coroner
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Thrash Metal
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Seven Years...
Seven Years...
2009

Chronique de Beyond the Mirrors
Beyond the Mirrors
2008

Broken Mirrors
Broken Mirrors
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : France