Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Archangels In Black

Chronique de Archangels In Black

Adagio  - Archangels In Black (Album)

 8 
10

Le noir leur va si bien



Aaaaaaaaaah ! Adagio ! Le groupe que l'on aime aime critiquer en catimini, en pointant du doigt des ressemblances avec certains maîtres du style néoclassique, les ricains de Symphony X en tête. Un procès facile, indélicat et finalement, tellement typiquement français que ça en devient ridicule. Le groupe de Stephan Forté poursuit son petit bonhomme de chemin, évoluant doucement, se radicalisant, se teintant de styles différents pour s'enrichir. Et si trois ans se sont écoulés depuis Dominate, dernier effort studio en date du combo, on ne peut pas dire que le groupe ait chômé. Adagio a (encore) changé de chanteur et cette fois-ci, c'est un certain Christian Palin (un petit Finlandais ayant évolué dans Random Eyes et Essence Of Sorrow). Il y a également eu cette signature étonnante, propice aux fantasmes les plus fous, sur le label Listenable Records, label habitué aux groupes plus euh... radicaux. Puis cet Archangels In Black annoncé et qui était des plus attendus.

Première constatation, le signature chez Listenable reste toujours aussi surprenante. Certes, Adagio a déjà montré des signes de radicalisation sur l'opus précédent et confirme ce fait ici, mais sans devenir grind ou death pour autant (faut pas pousser mémé dans les orties non plus !). Les parties néoclassiques se font un peu plus discrètes même si des passages symphoniques viennent apporter une dynamique agréable à l'ensemble, très heavy. Rien que Vamphyri calme d'entrée de jeu, avec son début qui aurait pu être joué par un groupe de black metal sympho. Un grognement sourd, une section rythmique énorme, cette dualité entre le clavier et la guitare toujours plus agressive de Forté. Le talent de composition est bel et bien là et la cassure provoquée par un clavecin obscur, un peu goth dans l'esprit, est de toute beauté. On notera également quelques blast beats étonnants, de vraies décharges d'adrénaline dont l'emploi est astucieusement limité (comme sur le final du long et épique Cadex Oscura).

On remarquera également les refrains vivants et travaillés qui parsèment cet album. Palin a une voix que l'on peut qualifier d'américaine, une voix qui peut faire des miracles sur des styles plus soft, heavy mélodique ou AOR. Avec Adagio, il contribue à apporter des mélodies vocales qui donnent une texture particulière aux compositions. Les refrains gagnent ainsi en force et deviennent facilement mémorisables (The Astral Pathway ou encore Getsu Senshi). Un avantage indéniable. Surtout qu'à côté, on se retrouve avec des oppositions drastiques de styles, comme sur l'excellent Twilight At Dawn, où une voix aux résonances malsaines vient s'inviter dans la danse, pour un rendu marquant, semblant n'attendre que la scène pour littéralement exploser.

Avec Archangels In Black, Adagio ne peut décevoir ses fans. Pas de retournement de veste, juste une certaine logique dans l'évolution imprimée par le groupe depuis ses débuts. On retrouve le toucher précis et remarquable de Forté ainsi que le travail d'écriture et d'interprétation. On peut regretter que la première moitié de l'album paraisse en définitive moins marquante, moins implacable que la seconde qui elle agit comme un pittbull enragé lâché sur un élevage de chihuahuas. Ensuite, ce disque s'apprécie de plus en plus au fil des écoutes. Une bonne claque qui plaira aux masochistes puisqu'elle s'apprécie sur la longueur. Une des premières déferlantes majeures de ce début d'année. Assurément.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
NanoRoux  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Très bon retour: album du mois chez Rock Hard.
mer. 11 févr. 09- 14:14  


Archangels In Black - Infos

Voir la discographie de Adagio
Infos de Archangels In Black
acheter sur Amazon
Sortie : 2 février 2009
Genre : Heavy Metal
Label : Listenable Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Vamphyri (4:27)culte !culte !paroles de Vamphyri
2. The Astral Pathway (5:04)paroles de The Astral Pathway
3. Fear Circus (3:59)à écouter en premierparoles de Fear Circus
4. Undead (4:41)paroles de Undead
5. Archangels In Black (5:37)paroles de Archangels In Black
6. The Fifth Ankh (4:43)paroles de The Fifth Ankh
7. Codex Oscura (9:08)à écouter en premierparoles de Codex Oscura
8. Twilight At Dawn (6:24)culte !culte !paroles de Twilight At Dawn
9. Getsu Senshi (3:42)à écouter en premierparoles de Getsu Senshi
écouter : Ecouter l'album



Adagio

Albums chroniqués :
Chronique de Archangels In Black
Archangels In Black
2009

Chronique de Dominate
Dominate
2006

Chronique de Underworld
Underworld
2003

Adagio
Adagio
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Power Metal
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de New Obscurantis Order
New Obscurantis Order
2001

Anorexia Nervosa
Anorexia Nervosa
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Black Metal
Origine : France



Albums chroniqués :
Chronique de In the line of fire
In the line of fire
2015

Chronique de Inhuman Rampage
Inhuman Rampage
2006

DragonForce
DragonForce
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Power Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Rhapsody Of Fire
Rhapsody Of Fire
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Power Metal
Origine : Italie


Iced Earth
Iced Earth
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Power Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Nemesis
Nemesis
2013

Chronique de Unbreakable
Unbreakable
2013

Chronique de Elysium
Elysium
2011

Chronique de Polaris
Polaris
2009

Stratovarius
Stratovarius
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Power Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts: