Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Straight Between The Eyes

Chronique de Straight Between The Eyes

Rainbow  - Straight Between The Eyes (Album)

Droit dans le mur ?



Pas facile d'appréhender ce disque. Faisant suite au très controversé Difficult To Cure, il marque le départ du mercenaire Don Airey qui laisse sa place à David Rosenthal. On peut souffler, on peut espérer que le clavier prendra une dimension plus humaine, moins farfelue que ce que Airey a produit sur l'opus précédent.

Straight Between The Eyes commence plutôt bien, avec un Death Alley Driver meurtrier, qui flirte sauvagement avec le heavy metal. Mais que la production manque de punch ! Roger Glover aura toujours eu ce problème. Il réussit mieux les productions d'albums sur lesquels il ne joue pas (cf Sin After Sin ou Jump The Gun) et ce Rainbow ne fait pas exception à la règle. La section rythmique est sous-mixée et à l'oreille, elle se résume presque toujours à ce "poum tchac" insolent de minimalisme typique des années 80. C'est bien dommage, car il y avait moyen de rendre ce titre en particulier encore plus percutant et on se met à regretter amèrement l'absence de Cozy Powell derrière les fûts.

Stone Cold montre une facette plus FM, où la guitare de Ritchie Blackmore et la voix de Joe Lynn Turner trouvent quasiment le point d'osmose. Les choeurs sont acidulés, le titre est semble-t-il destiné à cartonner sur les ondes. L'orientation plus soft amorcé sur Difficult To Cure est rapidement confirmée. Les anciens fans seront écoeurés par l'évolution du groupe, mais il convient d'admettre que la composition tient la route. Sauf que...

Sauf que pour une fois, l'album est trop homogène. Là où chaque disque précédent pouvait explorer des sentiers inattendus, où le groupe savait faire monter la sauce à des moments opportuns, Straight Between The Eyes manque cruellement de folie. La ligne directrice semble tracée tout du long. La mayonnaise a du mal à prendre, un morceau comme Miss Mistreated est bien gentil mais ne sort pas vraiment du lot, la ballade Tearin' Out my Heart est mignonne mais manque cruellement de profondeur. Il faut attendre Rock Fever pour que l'ensemble décolle quelque peu tandis que Eyes Of Fire nous renvoie des années en arrière, à une époque où Blackmore s'essayait aux sonorités orientales pour une composition qui a d'agréables relents épiques.

Straight Between The Eyes n'est pas forcément un disque ennuyeux, mais il n'est pas le plus motivant à écouter avec sa pléthore de morceaux qui prendront toute leur ampleur sur scène (Miss Mistreated par exemple). Joe Lynn Turner n'est pas à blâmer avec ses influences plus pop que hard. Malgré des textes gentiment niaisoux, sa prestation vocale est très bonne, même s'il sera toujours le chanteur le moins apprécié de Rainbow. Non, à force d'être trop homogène, le disque a simplement perdu de son charme et une petite parcelle d'âme. Du coup, il devient l'un des albums les moins intéressants de l'Arc-en-ciel...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Straight Between The Eyes - Infos

Voir la discographie de Rainbow
Infos de Straight Between The Eyes
acheter sur Amazon
Sortie : 10 juin 1982
Genre : Hard Rock, FM
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Death Alley Driver (4:42)culte !culte !paroles de Death Alley Driver
2. Stone Cold (5:17)à écouter en premierparoles de Stone Cold
3. Bring On The Night (Dream Chaser) (4:06)paroles de Bring On The Night (Dream Chaser)
4. Tite Squeeze (3:14)paroles de Tite Squeeze
5. Tearin' Out My Heart (4:02)paroles de Tearin' Out My Heart
6. Power (4:25)paroles de Power
7. Miss Mistreated (4:25)paroles de Miss Mistreated
8. Rock Fever (3:50)paroles de Rock Fever
9. Eyes On fire (6:39)à écouter en premierparoles de Eyes On fire
écouter : Ecouter l'album

Rainbow

Rainbow
Rainbow
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni




Groupes en rapport


Deep Purple
Deep Purple
Voir la page du groupe
Création : 1968
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

AC/DC
AC/DC
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Australie


Albums chroniqués :
Chronique de Babez for Breakfast
Babez for Breakfast
2010

Lordi
Lordi
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Hard Rock
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Alice Cooper
Alice Cooper
Voir la page du groupe
Création : 1964
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Savage Amusement
Savage Amusement
1988

Chronique de Blackout
Blackout
1982

Chronique de Animal Magnetism
Animal Magnetism
1980

Chronique de Lovedrive
Lovedrive
1979

Scorpions
Scorpions
Voir la page du groupe
Création : 1971
Genre : Hard Rock
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Aerosmith
Aerosmith
Voir la page du groupe
Création : 1970
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: