Retour  l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Viva Emptiness

Chronique de Viva Emptiness

Katatonia  - Viva Emptiness (Album)

Katatonia au sommetde son art.



Katatonia est un groupe de qualité et l'a toujours été. Son étonnante discographie le prouve bien, que ce soit avec leur doom-death mélodique de Dance Of December Souls ou encore l'orientation dark-rock mélancolique enclenché par le bon Discouraged Ones. Depuis cet album, ces suédois ont peaufiné leur nouveau son, délivrant au passage des perles comme Tonight's Decisions ou l'excellentissime Last Fair Deal Gone Down.
C'est bien connu, c'est au fil des enregistrements qu'un groupe progresse, et vu la qualité des opus de Katatonia, on se demande bien jusqu'où iront-ils! Et ce n'est pas ce Viva Emptiness qui me contredira...


Voici donc le sixième opus de nos suédois dépressifs... Viva Emptiness, rien qu'au nom, on sent que le groupe verse toujours dans le mélancolique! L'artwork, proche de Last Fair Deal Gone Down, annonce bien la couleur de cet album: gris. Oui, la musique de Katatonia est à l'image de cette couleur: sombre, triste, à la fois belle et dangereuse...

"Ghost Of The Sun" arrive avec un riff entraînant, puis déboulent les grosses guitares. Première constatation, et non des moindres, le son de Katatonia s'est endurci en deux années, les grattes se font bien plus présentes, agressives et renforcent de manière distincte le sentiment de mal-être, pourtant si jouissif, de la musique des suédois. Le chant, lui, est toujours aussi pur, Renkse devient de plus en plus à l'aise dans son registre aérien si subtil et tellement expressif. Indéniablement, le bonhomme apporte un grand plus aux compositions avec des lignes de chant toujours aussi inspirées ("Criminals", "Omerta", "Walking By A Wire")... Anders Nyström est quant à lui définitivement doué pour créer des sonorités aussi expressives ("A Premonition", "Burn The Remembrance"...), un véritable délice pour l'amateur d'ambiances posées, de notes aussi légères qu'inspirées...

Quelques effets viennent donner de la profondeur aux morceaux ("Ghost Of The Sun", "Sleeper", "Complicity"...), leur conférant ainsi une grande richesse, où le moindre détail audible s'avère être indispensable. Il n'y pas à dire, l'alchimie entre les deux musiciens fonctionnent toujours aussi bien!

En parlant de musiciens, le duo basse-batterie est mis bien plus en avant sur Viva Emptiness. Résultat: le son devient bien plus immersif, efficace. Fred Norrman est toujours aussi indispensable pour appuyer les notes de Nyström.

Susciter les émotions... C'est là que réside le plus grand talent de Katatonia sur cet album. En effet, le groupe mêle habilement ses sonorités pour inviter l'auditeur à un long voyage, dépeignant pour l'occasion de paysages tristes en sursauts d'espoir, immédiatement remplacés par cette mélancolie ambiante... Le tout est lourd, Viva Emptiness est l'un des albums le plus lourd du groupe jusque-là.

Enfin, la force de ce Viva Emptiness réside dans sa grande diversité: des morceaux planants et aériens ("A Premonition", "Burn The Remembrance", "One Year From Now", "Evidence" puis "Omerta") jalonnent le disque, contrebalancés par d'autres bien plus racés ("Ghost Of The Sun", "Will I Arrive", "Wealth", "Walking By A Wire"...), mais toujours sublimés par les accords envoûtants de Nyström.


Que dire au final? Viva Emptiness est dans la lignée de son prédécesseur, explorant à fond la tranchée creusée deux années plus tôt. Katatonia a su profiter de ce laps de temps pour durcir ses sonorités, le résultat est plus que convaincant: les compositions alternant calme plat et violence maîtrisée sont de vrais bijoux!
Le Katatonia version 2003 est un excellent cru, Viva Emtiness ne saura que trop vous prouver que la qualité fait partie intégrante du contexte musical de ces suédois, au même titre que leur fameuse patte mélancolique.
Les fans du précédent opus seront conquis, ceux de la première période seront surpris par la lourdeur des compos.

(0) Modifier l'article
par kumelia, le 29 décembre 2009
Voir toutes les chroniques de kumelia



La Suède, quel beau pays sur les magazines…ses paysages, son froid, sa neige, sa langue, son…pardon…
La Suède pour beaucoup d'amateurs ça représente avant tout la musique, et probablement le pays un peu underground qui a réussi à donner naissance à des groupes réellement extraordinaires, et je pèse mes mots.
On le sait tous, de nombreux groupes venant de là haut sont extrêmement respectés et appréciés (of course)

Ici je me consacrerai donc aux petits messieurs de Katatonia au travers de la petite merveille qu’est Viva Emptiness.
Sorti en 2003, le groupe nous livre ici un CD qui donne froid dans le dos. Viva Emptiness est vide (jeu de mot) de toute chaleur, un bout de glace à mettre dans son lecteur, qu’il fait bon écouter en regardant la neige tomber et en ayant froid aux pieds.
Cela dit, le métal glacé, j’adore ça, et Katatonia en a fait sa spécialité.

Viva Emptiness s’ouvre sur le terrible « Ghosts Of The Sun », énormes parties de batterie, que l’on retrouvera sur quasiment toutes les chansons d’ailleurs. La rythmique est discrète, mais en prêtant un peu l'oreille...
Sleeper s’intègre dans la continuité de ce morceau, puis la coupure se fait avec le morceau Criminals qui est une vraie petite merveille ; où la voix de Jonas est d’avantage mise en avant, avec un chant toujours clair et très bon comme il sait si bien le faire. Le morceau est entrecoupé de passages clairs et calmes et d’un refrain un peu plus agressif...
On ne peut pas passer à côté de morceaux tels The Remembrance.
Tout l'album reste fidèle au son caractéristique de Katatonia. Le schéma des morceaux est approximativement le même sur chaque piste, on pourra donc faire comme minuscule reproche que quelquefois, les morceaux suivent un peu tous la même trame. MAIS ! C’est ce qui fait le charme total de Katatonia. Et Viva Emptiness n’échappe pas à la règle….

Le morceau One Year From Now sort un peu du lot, il n'y a aucune justification à fournir, il s'agit d'une pièce étrange. Et pour pousser le vice un peu plus loin, je ne saurais même pas dire si j’aime ce morceau ou pas…à vous de vous faire votre opinion.
La chanson « Complicty » est elle aussi une vraie boucherie à écouter d’urgence…une vraie réussite !!

L’album se termine par les trois meilleurs morceaux du CD des Suédois, c'est-à-dire Complicity, Evidence et Omerta, qui sont probablement avec Burn The Remembrance, les meilleurs titres de Viva Emptiness… Mais le morceau final, finit de t’achever, en plongeant l'auditeur dans une température proche du -50° et avec un titre qui en dit long « Inside The City Of Glass »…ouais ouais j'sais, Glass ça veut dire verre et pas glace…mais bon, vous avez compris le principe, ce morceau délivre véritablement une ambiance glaciale, sans aucune parole d’ailleurs, un simple murmure inaudible au début du morceau et basta…

Ce qui en fait une très bonne conclusion pour un album complètement givré (au sens premier du terme) à écouter d’urgence et à garder bien au chaud dans son tiroir à CD…

Enjoy !

(0) Modifier l'article
par Unfurl, le 21 décembre 2008
Voir toutes les chroniques de Unfurl


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Viva Emptiness - Infos

Voir la discographie de Katatonia
Infos de Viva Emptiness
acheter sur Amazon
Sortie : mars 2003
Genre : Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Ghost of the Sunparoles de Ghost of the Sun
2. Sleeperparoles de Sleeper
3. Criminalsparoles de Criminals
4. A Premonitionparoles de A Premonition
5. Will I Arriveparoles de Will I Arrive
6. Burn the Remembranceparoles de Burn the Remembrance
7. Wealthparoles de Wealth
8. One Year from Nowparoles de One Year from Now
9. Walking by a Wireparoles de Walking by a Wire
10. Complicityparoles de Complicity
11. Evidenceparoles de Evidence
12. Omertaparoles de Omerta
13. Inside the City of Glassparoles de Inside the City of Glass
14. Wait Outsideparoles de Wait Outside
écouter : Ecouter l'album

Katatonia

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


October Tide
October Tide
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Doom Metal
Origine : Suède


Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Ravendusk In My Heart
Ravendusk In My Heart
1995

Diabolical Masquerade
Diabolical Masquerade
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Suède


Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silencing The Moments
Silencing The Moments
2008

Remembrance
Remembrance
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Doom Metal
Origine : France