Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Tsume Tsume Tsume

Chronique de Tsume Tsume Tsume

Maximum The Hormone  - Tsume Tsume Tsume (EP (Maxi))

C'est grave docteur ?



La folie est, paraît-il, une altération de la psyché humaine, un parasite sensoriel ne cherchant qu'à s'abreuver d'individus à la force de caractère assez pauvre. En outre, cette aliénation psychologique provoquerait une fureur capable de déplacer les montagnes et de vider les océans de leur faune nutritionnelle. Si telle est la linéature de cette sentence, alors indubitablement Maximum The Hormone mérite d'être enserré dans une camisole de force. Car oui, ces mecs sont fous. Ils se sont échappés d'un asile et ce n'est pas pour nous déplaire. Qui se plaindrait d'ailleurs ? Le mélange des styles que matérialisent nos chirurgiens hyperactifs est assez improbable et hautement toxique. Il ne faudrait pas voir le patient régurgiter toute sa bombance non plus.

Car voilà le véritable dilemme des crossovers ; trifouiller pour ne pas provoquer la nausée. En cela, ces shinobis des temps modernes ont réussi à trouver une formule qui marche du tonnerre, reléguant la plupart des groupes nippons au simple statut de bisounours en mal de câlins (oui, là, là). Un an et demi qu'on avait plus de nouvelles d'eux. Et c'est sans prévenir que l'on apprenait la sortie de ce maxi trois titres à l'artwork fleurant bon le punk acidulé et corrosif des années 90. « Tsume Tsume Tsume » constitue un nouveau pied de nez à ceux qui pensaient que leur succès n'aura été que vaguement éphémère. Il capitalise ainsi toutes ces attentes et écrase les critiques d'un mouvement de mawashi geri dans la face.

Le titre éponyme est , en soi, un condensé du savoir faire de Maximum The Hormone. Énergique, sévèrement burnée, une tuerie brutale et mélodique qui figurera en bonne position des plébiscités. On retrouve ici un patchwork de diverses influences ( Sum 41, System of a Down et j'en passe) au sein d'un morceau où toutes les palettes vocales et stylistiques sont visitées. D'un neo metal électrisant à un break hardcore lourdingue, d'une punchline pop qu'on chante à tue-tête vers un riff cinglant trash, la facilité déconcertante avec laquelle ces magiciens virevoltent est proprement ahurissante. Et ce n'est pas fini, [f] prend la relève et poursuit ce qui a été entamé, à savoir la destruction de nos jolis cervicales. Là encore, la magie opère (des magiciens je vous dis). Peut être moins bordélique qu'un « Tsume Tsume Tsume » mais tout aussi dévastateur, le rythme ne baisse pas d'un iota, tout ça grâce à un Daisuke au mieux de sa forme (ces phrasés rap délirants font toujours effet) et un Ryo qui n'a pas perdu son sens du riffing étincelant. Seul ombre au tableau (à croire qu'il en faut toujours), ce Kill all the 394 jouant à fond la carte du punk cher au groupe. Complètement anecdotique, le maxi finit sur une note négative, ce qui est vraiment dommage vous le conviendrez.

Bien évidemment, il y en aura toujours pour dire que la formation en fait beaucoup trop, au risque de devenir agaçant et fatigant. Quoiqu'il en soit, ce nouveau fragment musical ,aussi court soit il, envoie sévère et s'apprivoise instantanément. Encore un indispensable pour les fans (et les autres) d'un groupe qui semblent à l'apogée de son style.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Tsume Tsume Tsume - Infos

Voir la discographie de Maximum The Hormone
Infos de Tsume Tsume Tsume
acheter sur Amazon
Sortie : 9 juillet 2008
Genre : Rock Metal
EP (Maxi)

Playlist :
1. Tsume Tsume Tsume
2. [F]
3. Kill all the 394
écouter : Ecouter l'album

Maximum The Hormone

Albums chroniqués :
Chronique de Yoshū Fukushū
Yoshū Fukushū
2013

Chronique de Tsume Tsume Tsume
Tsume Tsume Tsume
2008

Chronique de Buikikaesu
Buikikaesu
2007

Maximum The Hormone
Maximum The Hormone
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : Japon

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Hypnotize
Hypnotize
2005

Chronique de Mezmerize
Mezmerize
2005

Chronique de Steal This Album!
Steal This Album!
2002

Chronique de Toxicity
Toxicity
2001

System of a Down
System of a Down
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Delirium
Delirium
2016

Chronique de Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
2014

Chronique de Dark Adrenaline
Dark Adrenaline
2012

Chronique de Shallow Life
Shallow Life
2009

Lacuna Coil
Lacuna Coil
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Rock Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Stone Sour
Stone Sour
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de This Is War
This Is War
2009

Chronique de A Beautiful Lie
A Beautiful Lie
2007

Chronique de 30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
2002

30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Alternine
Alternine
2008

Alternine
Alternine
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Rock Metal
Origine : France